Nous préparons la
VERSION 3
WSA FOREVER ♥️

Partagez | 
 

 Facheuse rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
» potins : 100
» double compte : Aucun.

» age : 22
» emploi/étude : /
» numéro de maison : N36

Can you keep a secret ?
greatest fear ?: Anything
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! L. Blueberry Adamson is gorgeous!

MessageSujet: Facheuse rencontre    Dim 15 Juil 2012 - 13:51

Emmy et BlueBerry
« Il ne suffit pas de se mettre une plume dans le cul pour ressembler a un coq »


Blueberry consulta d'un regard son réveil, posé sur sa table de chevet. Il était 11h11. Elle sourit et s'étira paresseusement. Que cela était bon de pouvoir faire une grasse matinée sans être importunée de quelque manière que ça soit, par le livreur qui venait donner le journal ou par ses parents qui venaient la réveiller. Elle se leva, enfila sa robe de chambre et se regarda brièvement dans le miroir. Ses cheveux étaient en bataille et emmêlés et d'imposantes cernes barraient son visage, pourtant elle avait un teint de pêche et sans vouloir être prétentieuse, elle se trouvait toujours jolie. Elle descendit ensuite les marches qui la menaient au salon. Aucun bruit. Son père était sorti. Rien qu'à cette pensée d'avoir la maison pour elle toute seule, elle se sentit rassérénée. Les conflits entre elle et lui étaient fréquents ces derniers temps et elle était soulagée de ne pas avoir à supporter sa mauvaise humeur. BlueBerry détestait les conflits et en particulier avec son père, qui était, il fallait le dire, sa seule famille. Parfois, cela la gênait de ne pas avoir de grand frère pour la protéger, ni de petite soeur qui lui piquerait ses vêtements mais avec qui elle s'entendait bien. Mais elle voyait comment cela se passait dans les autres familles et finalement, elle était heureuse d'être fille unique. Par exemple, chez les Monroe, on peut dire que ce n'était pas la joie. Les deux sœurs – Hazel et Liz - n'étaient pas très proches (voire même pas du tout) et il n'était pas rare de voir Hazel passer plus de temps avec Bee et elle plutôt qu'avec sa propre sœur. Au fond, se dit BlueBerry pour elle même, les amis sont bien souvent la famille que l'on choisit.

Toujours absorbée dans ses pensées, elle renversa à terre une partie du thé vert qu'elle s'était préparée. Après quelques ronchonnements mécontents, elle se baissa pour essuyer la flaque d'eau et de thé qui salissait le sol en lino de la cuisine. Une cuisine qui, comme toute cuisine américaine, était reliée avec le salon. BlueBerry n'aimait pas ce type de cuisine, elle préférait de loin le style européen de séparer la cuisine du salon. Certes, cela était moins pratique pour le service, mais sacrément plus esthétique. Mais ces questions n'avaient pas lieu d'être dans l'esprit de la jeune fille puisque de toute façon, elle n'avait pas son mot à dire dans l'aménagement de la maison. Elle but son thé lentement et grignota quelques abricots, fruits de saison, pour le plaisir. Une fois finie, elle ne rangea rien, sachant pertinemment que ce serait les domestiques qui s'en chargeraient. Elle remonta donc les escaliers qui la menaient au premier étage et se dirigea vers une pièce particulière : son dressing. BlueBerry était en effet une férue de mode et elle possédait une pièce entière qu'elle avait récemment faite refaire pour mieux s'y retrouver. D'innombrables paires de chaussures étaient rangées, par marques et couleurs dans plusieurs étagères. Il devait y en avoir une bonne centaine, sachant que BlueBerry avait récemment fait un tri et donner ses « vieilles » chaussures à des associations caritatives. Et bien sur, de longues penderies barres s'étendaient de part et d'autre de la pièce, chaque vêtement étant enfermé dans une housse blanche et suspendu par un cintre. Comme pour les chaussures, les vêtements étaient rangés par marques et couleur, mais aussi par texture. Toute personne qui ne connaitrais pas les lieux ne saurait où chercher, mais ce n'était pas le cas de BlueBerry qui connaissait la pièce comme sa poche. Elle se dirigea donc vers une penderie et en sorti un jean bleu délavé Diesel puis, dans une longue barre, un pull troué de toute part blanc qui laissait voir à travers. Elle attrapa ses sous vêtements au hasard et se rendit dans sa salle de bain, pièce attenante à sa chambre. L'eau froide et tonique la réveilla et elle se sentit revigorée. Après s'être habillée , coiffée et maquillée, elle se sentit d'attaque pour une nouvelle journée. Elle regarda l'heure une nouvelle fois. Il était plus de midi, et elle n'avait rien mangé comme déjeuner. Elle se demanda brièvement où j'étais ses domestiques, sans doute en train de faire la cuisine. Cependant, elle n'avait pas faim et décidait plutôt aller quelque part. Elle consulta sa messagerie vocale. Vide. Apparemment, personne n'avait prévu de la voir aujourd'hui. Elle haussa les épaules, se demanda ce qu'elle pouvait faire. Puis l'idée lui vint : elle allait aller se promener au centre commercial, et faire quelques achats en passant. On n'avait jamais assez de vêtements chez soi, et qui sait, peut être dénicherait elle la perle rare. Elle se rendit donc dans son garage et en sorti sa voiture, une décapotable rouge étincelante, cadeau de son père pour ses 16 ans. Chez les Davis, l'amour ne s'exprime pas par des calins et par la tendresse, il s'exprime par la valeur des cadeaux achetés. Elle remarqua que la jauge d'essence à son compteur était presque vide. Il faudrait qu'elle s'y rende après sa virée shopping. Elle sorti sa voiture du garage et roula un bon kilomètre avant d'arriver au centre commercial. Elle laissa son bijou sur patte au voiturier et commença à se balader dans les différents étages. Ici, elle se sentait réellement chez elle, bien plus que dans sa véritable maison et même que dans son dressing. Les vendeurs la connaissait, savaient ce qu'elle aimait, ils n'hésitaient pas d'ailleurs à lui proposer des salles privées pour ses essayages. Mais BlueBerry était seule aujourd'hui, et elle n'avait pas envie de choisir ses vêtements seule. Elle se contenta donc de flâner entre les rayons des différents magasins, jetant des coups d'oeil par ci, par là. A un moment, elle s'arrêta devant un stand ambulant qui vendait des lunettes rayban. Elle en avait évidemment plusieurs paires chez elle mais son regard fut attiré par une paire, plus originale que les autres, rouges avec des diamants incrustés sur les montures. Alors qu'elle allait demander le prix au vendeur, une jeune fille brune la bouscula, et fit tomber accidentellement sa glace à la fraise sur le pantalon de BlueBerry. Cette dernière poussa un cri de colère.

- Vous ne pourriez tout de même pas faire attention ?! Lança-t-elle à la jeune femme. Ce jean vaut plus de 200 dollar !

Elle détestait par-dessus tout la maladresse des autres, bien qu'elle le soit également. Elle tenait énormément à ce jean et maintenant il était tout sale. Elle regarda donc la jeune femme avec un regard noire en espérant qu'elle s'excuserait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: Facheuse rencontre    Lun 16 Juil 2012 - 10:18



Chacun ses tords ҩ

« Jul'! cria son frère depuis sa chambre. Jul'! répéta-il en se rapprochant de la porte de la jeune sœur. » Cela faisait déjà plusieurs matins qu'il l'ennuyait aussi tôt le matin. Sept heure pétantes. Non mais qu'est-ce qu'il lui veut à la fin? Ils étaient tous deux en vacances, mais rien n'y faisait, il fallait qu'il l'ennuie et l'empêche de dormir. Elle devait encore avoir une bonne heure devant elle pour se reposer, mais c'était sans compter sur ce détestable frère, complètement insupportable de ci bon matin. Pour finir, pour qu'elle ne se rendorme surtout pas, vu qu'elle passe complètement au dessus de ça, son ainé rentra dans sa chambre et la secoua pour qu'elle pète un plomb. Ce qui ne manqua pas. « Arrête! Arrête j'te dis, va jouer ailleurs! Tu m'emmerdes, dégage! dit-elle en le poussant pour qu'il s'en aille. »

Ça, c'était typique chez la maison des Pereira. Et encore, vous n'avez rien vu. D'habitude Emmy se défend encore plus, et généralement leurs paroles se font entendre de leur mère qui est souvent encore dans la maison. Son frère, il n'arrête pas de la chercher. Et il la trouve facilement. Mais ce n'est pas pour autant que cela gâche l'humeur d'Emmy. Non, au contraire, sinon ça serait trop facile pour son frangin. Il serait trop content de gagner aussi facilement. Emmy ferma sa porte à clé, sa "roue de secours", puis se remit dans son lit car elle n'avait pas franchement besoin de deux heures pour se préparer. Bêtement, elle souriait. Elle aimait bien sa couette, et aussi la journée qui s'annonçait. En fait, elle aimait pratiquement tous les jours. Elle n'aimait pas se fâcher, mais il était rare qu'elle hausse la voix. Il fallait vraiment l'enquiquiner pendant un moment pour y arriver. Puis, huit heure sonna. Elle éteignit son réveil d'un revers de main, se tourna sur le dos pour ensuite s'asseoir contre son lit, passa ses mains sur son visage, et prit le courage de se lever. Enfilant des chaussons pour éviter de salir ses pieds et d'attraper froid, elle partit vers son dressing où était accroché par des porte-manteaux sa tenue du jour. Elle enfila donc son maillot de bain vert canard, ainsi qu'un mini short en jean délavé et un tee-shirt XLL rose pâle. Elle descendit ensuite déjeuner, espérant que son bouffon de frère n'était pas dans la cuisine. Elle avait un cours de natation à neuf heure avec ses camarades, durant deux heures. Un cours intensif, comme on dit. Elle prit donc sa douche là-bas, et releva ses cheveux ensuite. Dehors, il faisait un soleil de plomb. Elle avait pris des baskets pour mieux les enfiler après être allée dans l'eau, mais ça ne la dérangeait pas trop. Une fois sortie de la piscine, elle reprit sa voiture et alla se garer sur la place du centre commercial. Elle avait déjà quelques idées en tête. Déjeuner, s'acheter des vêtements, et peut-être même aller au spa avant de donner un coup de main au club des sans-abris. Il n'y a pas de vacances pour les bénévoles, tout le monde le sait. Elle regarda un peu les vitrines en marchant lentement, puis décida de déjeuner maintenant, à midi moins le quart. Elle s'arrêta donc dans une cafétéria et commanda. Elle y resta pendant près d'une demi-heure et fini par s'en aller vers les boutiques. Mais en passant devant un des stands, elle voulu s'acheter une glace. Une glace à la fraise, pour changer. En continuant sur sa lancée, elle rentra dans une fille et renversa sa glace sur cette dernière. « Vous ne pourriez tout de même pas faire attention ?! Ce jean vaut plus de 200 dollars ! » Wow, vraiment sexy le langage. Elle n'allait pas faire long feu avec Emmy qui en avait plus que ras le bol des nanas qui se croient supérieures aux autres. Emmy s'en fichait pas mal que son jean coûtait deux cents dollars, la valeur sentimentale d'un objet était bien plus précieux à ses yeux.

« Je suis la continuité des stands, figure-toi. C'est toi qui marche à l'envers, donc si tu veux pas tâcher un jean à deux cents dollars, comme tu t'en vantes si bien, la prochaine fois tu regardes où tu vas avant de te lancer. »

Emmy était calme. Malgré le regard noir que la fille lui lançait. Elle la tutoyait aussi, après tout, elle avait quoi, le même âge qu'elle? Tout au plus vu sa mentalité. Elle jeta le reste de sa glace à la poubelle juste à côté, fit un léger détour par le café pour demander de l’essuie-tout, et retourna vers la jeune fille. « Tiens, sans frotter ça devrait laisser une légère trace qui fondra avec la chaleur. » Et puis, pourquoi avait-elle mit un jean par ce temps? Si elle était bourrée de fric, elle aurait pu mettre une robe à cinq cents dollars, histoire de bronzer un peu.
Revenir en haut Aller en bas
» potins : 100
» double compte : Aucun.

» age : 22
» emploi/étude : /
» numéro de maison : N36

Can you keep a secret ?
greatest fear ?: Anything
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! L. Blueberry Adamson is gorgeous!

MessageSujet: Re: Facheuse rencontre    Lun 16 Juil 2012 - 22:28

Décidément, le sort semblait s'acharner sur la personne de Blueberry. Ou plutôt, rectification, sur les vêtements de BlueBerry. C'était la deuxième fois en peu de temps que quelqu'un lui renversait quelque chose dessus. A croire que jouer à la super cagnotte du bingo pour le Vendredi 13 ne lui avait pas porté chance, au contraire. Blubby n'était pas superstitieuse mais quand même .. D'abord, il y avait eu Nathan, ce charmant garçon, serveur à un restaurant italien. Finalement, elle avait passé l'éponge, tout d'abord car la tâche était partie au lavage et ensuite parce que le garçon avait su trouver les mots pour faire fondre la jeune fille et lui donner envie de la connaître. Il s'était excusé et avais admis son erreur. Or, s'il y a une chose que BlueBerry ne supportait pas, c'était qu'on ne reconnaisse pas ses tords. Et avec la jeune fille d'aujourd'hui, cela semblait fort compris.

Elle la détailla du regard. Jeune, brune, les cheveux ondulés. Elle devait avoir son âge. Rectification : elle avait son âge. A bien y songer, Blueberry se souvenait vaguement de cette silhouette qu'elle avait du voir au lycée .. oui c'est ça ! Britanny n'aimait pas cette fille qui l'avait envoyé balader .. Quelle était son nom.. Emmy, Emily .. ? Cela n'avait cependant pas d'importance. Blueberry toisa de haut cette petite impertinente. Pour qui se prenait-elle ? Non seulement elle la tutoyait mais de surcroit, elle faisait comme si elle n'était pas tord. A ce que je sache, ce n'est pas moi qui doit faire attention, ce n'est pas moi qui mange une glace, pensa la jeune fille tandis que la fautive se rendait dans un café pas loin pour prendre de quoi nettoyer son jean. Elle se mordit cependant la lèvre, histoire de s'obliger au silence. Elle risquait fort de se mettre toute la ville à dos, avec ses petits caprices et ses manies un peu trop .. précieuses. Il fallait qu'elle s'exhorte au calme et qu'elle tourne sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Comme une comédienne qui auditionne pour un rôle. Elle doit se glisser dans un personnage plus calme, plus zen, plus détendu et surtout plus neutre qu'elle ne l'est auparavant. Jouer un rôle. BlueBerry inspira profondément une longue bouffée d'air et regarda la jeune fille revenir et lui tendre un papier essuie tout. En le touchant, Blue constata que ce n'était pas de la bonne qualité. Mais ce n'était pas le moment de faire sa rabat-joie et elle prit donc le papier et essuya la tâche rose de fraise le plus délicatement possible. Puis, elle leva les yeux vers la jeune femme qui semblait attendre quelque chose en retour. Sans doute des remerciements. Mais elle pouvait toujours courir pour les obtenir, surtout de la part de Blueberry. Cette dernière se contenta donc d'un sourire. Sourire qu'elle réservait d'habitude à Bee et toutes les autres filles dans son style. Un sourire hypocrite, qui signifiait « dégage de ma route, pétasse » mais que peu de personnes sur Terre parvenaient à comprendre. Au bout d'un moment cependant, le silence devint pesant.

- Moi c'est BlueBerry , dit elle pour engager la conversation. Et merci pour le papier. Ca finira par partir au lavage et puis au pire, je le donnerai à une association ..

Elle ne savait pas trop quoi ajouter, car il faut dire qu'elle n'avait pas souvent l'occasion de papoter avec des filles en ce moment. Au fond d'elle, elle était encore endeuillée par la mort de Bee.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: Facheuse rencontre    Jeu 19 Juil 2012 - 17:01



Chacun ses tords ҩ

Emmy était restée à côté de l'autre fille, au cas où elle voudrait lui passer un savon, on ne sait jamais, mieux vaut que ça soit elle qui prenne plutôt que les passants ou commerçants. Contre toute attente, la fille prit le papier sans broncher et tâcha d'enlever la glace de son jean. Puis, avec un sourire faussement dessiné, elle commença à parler à Emmy calmement. « Moi c'est BlueBerry , dit elle pour engager la conversation. Et merci pour le papier. Ça finira par partir au lavage et puis au pire, je le donnerai à une association .. » Elle était vraiment étrange. Son caractère de tout à l'heure, pur et dur, lui semblait plus approprié. Mais peut-être qu'elle était du genre lunatique et qu'elle passait d'une humeur à l'autre, changeant du tout au tout.

« Emmy. La bonne qualité ne se détruit pas par une simple boule de glace, dit-elle en esquissant en sourire. Mais c'est gentil de penser aux associations. »

C'était vraiment étrange. Une personne visiblement riche et prétentieuse, qui devient calme et réfléchie, venant même à penser aux démunis. Elle semblait un peu perdue et non sûre d'elle tout à coup. Elle devait sûrement être du genre à réagir à chaud et réfléchir après avoir parlé. Ou crié. Certaines personnes s'étaient retournées, il faut dire qu'elle a de la voix la petite. Mais celles-ci sont retournées à leurs occupations lorsqu'ils ont vu que les filles avaient arrangé les choses seules. Après avoir bien observé la jeune fille, Emmy était sûre de l'avoir déjà vue quelque part. Elle se creusa la tête, essayant de se rappeler de cette silhouette, mais elle était un peu embrouillée. Si elle l'avait entendue crier comme elle l'avait fait tout à l'heure, elle s'en serait souvenue directement.

« Hum, on ne se serait pas déjà vues quelque part? »

C'était un peu osé de lui demander ça, ne sachant pas comment elle allait réagir, mais bon, Emmy n'avait pas peur et n'était pas pressée. Le spa se fera un autre jour. De toute manière, pour que la discussion dure un moment, il faudrait déjà que "BlueBerry" ait de la conversation. Et qu'elle se décoince un peu aussi, ça ne lui ferait pas de mal. On dirait qu'on lui a volé son sourire. Enfin, son vrai. Parce que celui de tout à l'heure était un peu trop collé à ses phrases méprisantes pour être sincère à mon avis.

HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
» potins : 100
» double compte : Aucun.

» age : 22
» emploi/étude : /
» numéro de maison : N36

Can you keep a secret ?
greatest fear ?: Anything
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! L. Blueberry Adamson is gorgeous!

MessageSujet: Re: Facheuse rencontre    Lun 20 Aoû 2012 - 9:01

Enfant gâtée depuis son plus jeune âge, Blue ne connaissait pas la frustration. Elle obtenait sans cesse ce qu'elle désirait de la part de ses parents, et aussi de la part de ses amis. Il était donc naturel qu'elle s'emporte à chaque fois qu'une contrariété venait bouleverser ses plans. Elle reprochait d'ailleurs souvent cette impulsivité à son père, car s'il l'avait élevé un peu plus strictement et avec un cadre avec plus de limites, elle ne serait sans doute pas aussi lunatique. Car il fallait admettre qu'elle savait se remettre en cause et se calmer, quant bien même elle ne se l'avouait pas à elle même.

La jeune brune en face d'elle semblait d'ailleurs avoir remarqué ce changement brutal mais elle ne s'en formalisa pas, ou tout du moins, elle le cacha avec une grande habilité.

« Emmy. La bonne qualité ne se détruit pas par une simple boule de glace, dit-elle avec un léger sourire Mais c'est gentil de penser aux associations. »

Blue n'appréciait pas pas spécifiquement le ton que cette Emmy prenait pour lui parler. Il semblait à la fois et ironique et prétentieux. Que pouvait connaître cette fille à la mode, elle qui portait sans doute des vêtements achetés dans des magasins de seconde zone, de basse et de moyenne qualité et pour qui les marques de créateurs étaient un luxe et un fantasme inatteignable. Blue ouvrit la bouche pour répliquer que ce n'était pas la qualité de la tâche qui comptait mais plutôt la qualité de la glace et du temps qu'elle mettrait pour arriver chez elle et appliquer du détachant sur son jean avant de lancer un programme court pour son jean, mais elle se ravisa au dernier moment. Elle n'avait pas besoin d'ennemis supplémentaires, elle qui était déjà suffisamment perturbée par les menaces à peine voilées d'une ou d'un inconnue se faisant passer par Britanny. Elle appliqua donc le proverbe que lui rabâchait son père toute la journée : « Tourne 7 fois ta langue dans ta bouche avant de parler » et se contenta d'un sourire figé.

« Hum, on ne se serait pas déjà vues quelque part? »lui demanda soudain Emmy, à brule pourpoint.

Blue fut tentée de répondre que non, elles ne s'étaient jamais croisées mais c'aurait été un mensonge. Elle avait déjà vu cette fille trainer dans le même lycée qu'elle et il était étonnant qu'elle ne se souvienne pas de qui était Blue. Après tout, elle faisait partie des « In », des gens qui avaient la chance de côtoyer la « grande » Britanny sans être ses victimes potentielles. Mais après tout, peut être que cette fille ne s'intéressait ni à la mode, ni à la popularité. Elle prit donc un ton posé, calme et neutre.

- Oui, sans doute, car le lycée de Middle Fawkes est sans doute le seul à des kilomètres à la ronde. Dit elle en ne pouvant s'empêcher de lever les yeux aux ciel, tellement ce qu'elle disait était logique. J'étais l'une des amies de Bee avant qu'elle .. enfin voilà. On s'est sans doute vu au lycée. Termina-t-elle en regardant Emmy dans les yeux, pour voir sa réaction à la mention du nom de Britanny. Chez certains, ce nom les faisait bondir de peur alors qu'on pouvait voir dans d'autre la haine que ce mot inspirait. Britanny avait beaucoup de détracteurs, autant que d'admirateurs et c'était sans doute la principale raison de sa disparition et de la non-résolution de cette affaire.

_________________

Life's a waterfall
après tout, certains disent que les plus belles histoires d'amour sont celles qu'on n'a pas eu le temps de vivre. peut-être que les baisers qu'on ne reçoit pas sont aussi les plus intenses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG! Contenu sponsorisé is gorgeous!

MessageSujet: Re: Facheuse rencontre    

Revenir en haut Aller en bas
 

Facheuse rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une personnalité bien connue en fâcheuse posture !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ҩ I know what you're keeping. :: play with me :: 
WSA Version 1.0
 :: 
Ϟ Le cimetière des RP
-