Nous préparons la
VERSION 3
WSA FOREVER ♥️

Partagez | 
 

 La soirée ne fait que commencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: La soirée ne fait que commencer   Lun 16 Juil 2012 - 15:01


Sebastian & Aaron & Romeo & ???





Ce soir tout est permis



Les journées passent et elles se ressemblent toutes quand nous attendons que nos démarches pour démarrer notre business fonctionnent. La réponse se faisait longue et je commençai déjà à être nerveux, je croyais que cela avait été positif, mais maintenant, j'en était pas si sûr. Ce que j'aimais le plus dans mes journées étaient les nuits. Les nuits à boire, à danser à faire n'importe quoi. J'étais deux personnes, Sebastian le business man et Sebastian le fêtard. En fait, je pourrais rajouter le salaud, mais ça, c'était que le dire de certaines personnes. Je m'en sortais plutôt bien, c'est fou ce qu'on pouvait acheter avec de l'argent. Ce soir, j'avais Texté Aaron pour qu'on se retrouve en boîte de nuit pour s'amuser un peu. Ça faisait 1 semaine au moins que je ne l'avais pas croisé et maintenant c'était partit pour un tour, il était prêt à venir s'éclater. Je m'étais habillé comme à l'habitude, un costume de grande classe sans oublier un noeud papillon. Les filles en étaient toujours dingues et je ne savais pas trop pourquoi en fait. Cette fois-ci, j'avais sortie ma Porsche rouge de 1963 356B qui m'avait coûté une vraie fortune. Je me dirigeai donc dans la boîte de nuit en question. J'avais mis dans ma poche, ce qui nous aiderait à planer et surtout j'avais amené de quoi faire planer plus d'une fille également. Je m'installai à une table où je demandai au serveur de nous mettre à volonté des pichets de bières sur mon compte. C'était pratique quand on connaissait mon nom, on se faisait pas chier, on était toujours bien servi. Aaron arriva après moi que 5 minutes après, il avait la classe habillé comme il était. Enfin, Aaron était 100% hétéro à mon avis, je ne sais pas si avec un peu d'alcool dans le sang ça pouvait changer, mais je ne me faisais pas d'illusions.

- Heyyy body!!!! T'a fait de la muscu mon beau, ça se voit bien!

Tout à fait viril de se rencontrer comme ça. Mais bon, Aaron et moi on avait l'habitude de se dire ce genre de choses. On trouvait ça amusant. Il vint s'asseoir et aussitôt saisit le pichet pour se servir à boire. Il prit ensuite son verre et nous portâmes un toast à la superbe soirée que nous allions avoir ce soir. On voulait bien dénicher des minettes qui se sentiraient seule. Avec nous deux dans le lot, on ne passait vraiment pas inaperçu.

- Alors pour ce soir? On pari? Ou tu es complètement à sec qu'il te faut garder ton argent pour te payer du lait?

Aaron et moi on pariait souvent sur les filles qu'on pouvait avoir. Ou bien qui serait le premier qui aurait une fille.

- Tu sais pas qui j'ai eu le privilège d'avoir dans mon lit y'a deux soir??? La petite Holly Humphrey... haha, elle a même péter mon miroir après que je lui ai dit de décampé de chez moi. J'ai été gentleman quand même, je lui avais appelé un taxi.

Aaron trouva drôle mon histoire, mais je savais que lui aussi aurait bien des choses à me dire sur les filles du coin. Si ça continuait comme ça, nous allions vite faire le tour. Quand je me resservis à boire je levai la tête et je vu cette tête de linotte de Romeo Hawson, il était en train de draguer.... NOS FILLES DANS NOTRE BOÎTE DE NUIT!

- Il fout quoi là lui? Il gâche le paysage!

Comme si c'était pas assez, il se pointa à notre table. Il était ami avec Aaron malheureuement et je ne comprenais toujours pas.

- Hey Romeo toujours en train de se ramasser un mur!!! Tu devrais réapprendre les techniques de drague.

Je rigolais bien de sa gueule. Il s'amusait bien à raconter que je n'étais pas quelqu'un de fréquentable et je dois dire que ça affectait bien ma réputation. Saleisha en autre, elle et moi ça avait passé à deux doigts d'être hyper chaud et nonnn, il avait fallut qu'il ouvre sa grande gueule. S'il avait voulu se la faire, il aurait pu attendre son tour.




©Sushi SaléXXXXX

Revenir en haut Aller en bas
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: La soirée ne fait que commencer   Lun 16 Juil 2012 - 21:41


Aaron & Sebastian & Romeo , les chasseurs sont de sortie ;

Quelle jolie fille ! Ses cheveux blonds tombaient en cascade sur ses frêles épaules. Ils encadraient un visage diaphane, aux traits fins et harmonieux. Elle avait les paupières assombries par le fard, et ses iris bleues ressortaient plus encore. Elle paraissait parfaite. Quel dommage qu'elle ne parle anglais que par bribes incompréhensibles. Enfin, Romeo ne s'inquiétait pas plus que cela : l'amour et la drague se conjuguaient à l'universalité. Il comptait bien ramener la jeune fille dans son lit, ou dans les toilettes en mode sauvage. Et elle paraissait plutôt d'accord. Après tout, quelle fille équilibrée se permettrait d'allumer un mec avec un décolleté aussi plongeant ? La dénommée Candie héla une de ses amies qui rappliqua aussitôt. Elle semblait très heureuse de se trouver auprès de Romeo. A moins que ce ne soit la présence de l'étrangère qui l'excite autant. Elles se firent des messes basses un instant, puis l'américaine, totalement euphorique, dégaina un marqueur de la poche de son short en jean plus-court-tu-meurs. Saisissant le bras musclé du garçon sans lui demander son avis, elle inscrivit un numéro de téléphone, accompagné du nom de la belle blonde. Après un clin d'oeil amusé des deux minettes, la moins blonde des deux lui expliqua qu'elles avaient un after autre part. Elles s'éclipsèrent en riant d'excitation.
Romeo dévisagea son bras, ravi de pouvoir s'envoyer en l'air dès ce soir si l'envie lui prenait. Mais en attendant, que faire ? La question se posa tout naturellement, et elle trouva une réponse toute aussi évidente. En effet, un peu plus loin, assis à une table, se trouvait Aaron. Lui et Romeo se croisaient souvent en soirée et, malgré leurs débuts chaotiques, ils avaient quelques raisons d'être amis dorénavant. Le jeune homme remarqua également Sebastian. Cette rencontre-ci ne l'enchantait guère, mais il ne pouvait ignorer Aaron maintenant. Et puis, ça pouvait être une occasion pour trouver ce qui clochait avec ce type. Il se disait entrepreneur, mais son attitude laissait à désirer. Romeo le voyait souvent à traîner dans les soirées des plus jeunes, et il ne se gênait pas pour draguer à tout va. Mais encore, ça n'était pas un véritable problème. Ce qui avait inquiété Romeo plus que tout le reste, c'était de savoir qu'il se passait quelque chose de louche avec Leslie. Il les avait surpris ensemble un après-midi, et la jeune fille n'avait rien eu à ajouter à cela. Pour Romeo, c'était clair : elle cachait quelque chose. Et que Leslie ait des secrets, c'était relativement rare. Alors le jeune homme s'était surpris à s'inquiéter de cette relation avec Sebastian. Il n'avait pas souhaité mener son enquête sur l'entrepreneur, mais il avait assuré à Saleisha qu'il valait mieux pas qu'elle ait affaire avec lui. Après tout, Sebastian était suspect. Et Romeo aimait Saleisha. Alors c'était normal qu'il fasse attention à elle, non ? Enfin, cela, personne ne le savait.
Romeo sourit et salua Aaron en lui tendant une main amicale à serrer. Il en fit de même avec Sebastian qui parut totalement résigné.

-Hey Romeo toujours en train de se ramasser un mur!!! Tu devrais réapprendre les techniques de drague. 

Romeo n'y prêta pas attention. Il avait un numéro de téléphone sur le bras et ça valait tout l'or du monde. Surtout lorsque la propriétaire du mobile était belle et bonne à la fois. Sans demander la permission à Sebastian, le jeune homme s'installa à leur table et se servit un verre de bière. Il ne savait trop quoi dire en présence de l'entrepreneur, surtout que celui-ci lui semblait extrêmement sarcastique. Et Romeo ne se connaissait pas un répondant assez incisif pour mettre à mal ce beau parleur. Il décida d'engager la conversation pour savoir comment se portaient les deux acolytes.

-Alors, la chasse est bonne, ce soir ?

Romeo entendit le doux murmure d'un rire féminin assez proche de lui. Il tourna l'oeil pour déterminer si ses sens ne le trompaient pas et fut ravi d'observer un groupe de femelles plutôt dénudées et agréables à regarder. Un verre à la main, elles discutaient en jetant des regards furtifs à la table où ils étaient installés. Il faut dire qu'à eux trois, elles en avaient pour leurs pupilles.


Dernière édition par Romeo L. Hawson le Ven 20 Juil 2012 - 12:13, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: La soirée ne fait que commencer   Mar 17 Juil 2012 - 22:08


Sebastian ; Roméo & Aaron


Ma vie était bien loin de changer. Je bossais le jour, et faisais la fête la nuit, c'était ça ma petite routine.. J'avais des dossiers de plus en plus gros à traiter, et les soirs, je les fêtais tout simplement. J'étais devenu un excellent avocat, peut-être même le meilleur de la ville, malgrès mon jeune âge, comparé aux autres. Mais mon avantage était bien là. J'étais jeune. Je gagnais toujours, ce qui foutait la carrière de mes confrères en l'air. Mais j'aimais ça ! Cet aprem-midi, j'avais reçus un texto du petit Sebastian Lewis.. Il voulait qu'on passe une petite soirée ensemble. J'acceptais avec plaisir, car de toutes façons, faire la fête était toujours dans mes plans. Je me préparais alors et me rendais dans la boîte de nuit où nous nous étions donné rendez-vous. Il était déjà là, comme d'habitude. Je n'étais pas en retard non, mais il arrivait toujours en avance lorsque c'était pour faire la fête.

- Heyyy body!!!! T'a fait de la muscu mon beau, ça se voit bien!

Forcément, je me mis à rire. C'était dans nos habitudes de se parler un peu comme ça. C'était un mec sympa, qui s'y croyait un peu trop, mais sympa.

- Le sexe est la meilleure des muscu !

Il était vrai qu'en dehors du sexe avec les tonnes de femmes que je me trouvais, je prenais toujours un peu de temps afin de faire un peu de sport. Il fallait bien entretenir le corps de rêve que j'avais quand même ! Je m'assis alors et me servit un verre de bière bien fraiche.

- Alors pour ce soir? On pari? Ou tu es complètement à sec qu'il te faut garder ton argent pour te payer du lait?

Ah, il me faisait bien rire ce petit, alors qu'il était là avec l'argent de son père. S'il était bien là, c'était grâce à son père. Moi j'étais là de moi-même.

- Pas besoin de lait, par contre, tu auras peut-être besoin des seins de ta mère en rentrant.

On faisait souvent de petits paris sur les nanas qu'on allait chopper durant la soirée, et c'était souvent moi qui gagner.. En même temps, c'était un peu normal .. J'étais le plus beau !

- Tu sais pas qui j'ai eu le privilège d'avoir dans mon lit y'a deux soir??? La petite Holly Humphrey... haha, elle a même péter mon miroir après que je lui ai dit de décampé de chez moi. J'ai été gentleman quand même, je lui avais appelé un taxi.

Je me mis forcément à rire en entendant son histoire.. Il couchait qu'avec des petits filles.. Moi je les préférais un peu plus mature quand même.. J'avais l'impression qu'il les prenait de la maternelle !

- Tellement gentlemen Lewis !

Si ça aurait été moi, je l'aurais bien laisser se demerder.. Les femmes étaient bien trop compliquées pour que je les aide...

- Il fout quoi là lui? Il gâche le paysage!

Je tournais alors ma tête dans la même direction que lui, afin de voir de qui il pouvait bien parler.. Et il ne parlait que de Roméo Hawson, ou, le mec qu'il détestait le plus au monde. Moi je l'aimais bien, bien qu'il soit un peu étrange parfois, mais ça ne changeait pas de Lewis. Roméo arriva alors vers nous et me salua. Sebastian en profita pour cracher son venin sur lui.

- Hey Romeo toujours en train de se ramasser un mur!!! Tu devrais réapprendre les techniques de drague.

Sebastian parlait un peu trop vite, car en regardant bien le bras de Roméo, un numéro de téléphone était déjà inscrit dessus.. Roméo ne répliquait même pas à ses phrases en plus. Sans demander la permission à mon camarade, ce derner s'installa et se servit à boire. La tête de Lewis me fit bien rire.

-Alors, la chasse est bonne, ce soir ?

Je regardais alors un peu aux alentours, il y avait de belles meufs ce soir.

- On vient d'arriver, mais t'inquiètes pas, je bois mon verre et je m'y mets ! Toi ça marche bien visiblement !

Il devait être arriver bien avant nous.. Je regardais alors le groupe de femmes qui rigolaient en nous regardant. Je leur fis alors un petit sourire en coin, rapidement suivit d'un clin d'oeil, tout en buvant mon verre.

- Sebastian me racontait ses exploits avec Holly Humphrey. Tu as sûrement des exploits à nous raconter aussi Roméo !
Code by Caro
Revenir en haut Aller en bas
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: La soirée ne fait que commencer   Mer 18 Juil 2012 - 19:38


Sebastian & Aaron & Romeo & ???





Ce soir tout est permis



Raconter mon histoire à Aaron sur Holly était plutôt marrant et surtout ça montrait que je pouvais avoir qui je voulais. Aaron lança à la blague que j'étais un gentleman parce que j'avais appelé un taxi. Bah, il avait beau les jeter, mais c'est ce que je faisais aussi, c'était juste un moyen de se débarasser de la fille plus rapidement. Il se croyait sans doute meilleur à son petit jeu, mais bon avec sa gueule de tombeur, lui aussi pouvait avoir les filles qu'il voulait. La soirée s'annonçait bien jusqu'à ce que ce crétin de Romeo se pointe et vienne s'installer comme si de rien n'était à ma table et se servis de MON alcool.

-Alors, la chasse est bonne, ce soir ?

- On vient d'arriver, mais t'inquiètes pas, je bois mon verre et je m'y mets ! Toi ça marche bien visiblement !

- Elle sera meilleure pour moi, j'ai des vues sur la plus sexy de la place, c'est juste qu'elle n'est pas encore arrivée! Toi, bien sûr, tu dois te contenter des premières venues.

J'avalai l'alcool de mon verre pour m'en prendre un nouveau. Si je pouvais lui remettre sous le nez l'histoire avec Saleisha, je pouvais bien le faire ici. Un groupe de séduisantes créatures passa et nous envoya plusieurs regards d'intérêt. Je fis comme si je ne les avais pas vues, dans les fonds, les filles aiment se faire désirer.

- Sebastian me racontait ses exploits avec Holly Humphrey. Tu as sûrement des exploits à nous raconter aussi Roméo !

- Hahaha ouais comme avec Emmy la frigide! Sinon, je peux vous raconter mon aventure avec la superbe..... et hummm... comment dire intéressante agente du FBI. Je vous laisse imaginer bien des choses avec les trucs qu'elle avait chez elle.

Cette Emmy avait été une vraie rabat-joie. Pas moyen de s'en approcher à moins d'aboyer. Bon, sans doute que je n'y avais pas été avec ma manière douce, mais quand même, elle était coincée comme fille, elle ne savait pas s'amuser. J'avais vu Romeo avec elle à quelques reprises. Tant mieux s'il avait soutiré quelque chose d'elle, c'était un cas désespéré et elle était surement pas un bon coup quand on y pense. La musique battait son plein et de plus en plus de monde s'entassait pour circuler dans la boîte de nuit.

- Ouhhhh ça bouge!!! Ça vous dit les gars un peu de remontant? J'ai tout ce qu'il faut ecstasy, coke, herbe.... je vous fais un bon prix si vous voulez!

Par contre, je n'avais pas l'intention de laisser un bon prix à Romeo s'il en voulait. Dans le fond, je le proposais plus à Aaron qu'autre chose. Je pris de ma poche de l'ecstasy et j'avalai deux cachets sans hésiter... Ça allait être d'enfer encore une fois. Le ghb était en cas extrème où une fille était plus facilement remballée de cette façon. Ça avait bien donné des coups de pouces à mes potes ou encore moi-même. Ce qu'on pouvait s'éclater, j'avais appris à faire les bons mélanges et surtout à vérifier mes doses sur certaines personnes.




©Sushi SaléXXXXX




[/color]



Revenir en haut Aller en bas
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: La soirée ne fait que commencer   Jeu 19 Juil 2012 - 18:09


Aaron & Sebastian & Romeo , les chasseurs sont de sortie ;

Aaron et Sebastian, en bon dragueurs qu'ils étaient, semblaient motivés par la chasse, ce soir. Ils exprimaient chacun à leur manière ce délicat moment où toutes serres dehors, ils piquaient sur le proie sans laisser à celle-ci la moindre chance. Evidement, comme Romeo l'avait imaginé, le jeune entrepreneur n'avait pas la langue dans sa poche. Il était même plutôt sarcastique. Avait-il cru que Romeo laisserait couler toutes ses remarques cinglantes à son égard ? Romeo n'était certes pas du genre à chercher des noises à tout va, mais il avait un maximum de respect envers sa personne fabuleuse. Et si Sebastian cherchait à le titiller, il saurait lui rendre un peu la monnaie de sa pièce.

- Elle sera meilleure pour moi, j'ai des vues sur la plus sexy de la place, c'est juste qu'elle n'est pas encore arrivée! Toi, bien sûr, tu dois te contenter des premières venues.

Des premières venues. Etait-ce foncièrement les moins attirantes ? Absolument pas, Romeo en avait eu la preuve; Candie était vraiment parfaite, et il était certain que si Sebastian l'avait croisée, il n'aurait su détourner son regard pervers de ses courbes. Il aurait certainement poursuivie à la recherche d'un plan dénudé de son corps sur le sien. Mais non, dommage. Les premières venues étaient aussi les premières servies, et Romeo n'avait pas attendu pour mettre le grappin sur la jolie blonde. Pourquoi s'en priverait-il, de toute façon ?

-Tu sais Sebastian... les dernières arrivées ne sont pas toujours les plus jolies.

Comme pour imager ses mots, deux jeunes filles passèrent devant eux. Leurs boutons rouges et leurs peau saturées de maquillage donnaient des frissons. Si Sebastian voulaient les dernières et que les dernières étaient celles-là, Romeo les lui laissait volontiers. De toute façon, il avait déjà dégoté la fille avec laquelle il passerait la nuit alors. A moins qu'il en trouve une plus belle encore. Il aurait pu saliver à cette idée. Mais se rappelant qu'il avait avec lui deux chasseurs hors-pairs, il imagina très clairement qu'ils combattraient tous pour le butin. Et bon, quitte à ne pas abîmer sa belle peau, Romeo s'imagina qu'il leur laisserait cette déesse.
Continuant sur sa lancée, Aaron était toujours aussi agréable. Il tenta de mettre à l'aise son ami et cela eut l'effet escompté. Sauf que pour Romeo, l'association Sebastian/Holly fut dérangeante. Il réalisa que ce fourbe avait toutes les lycéennes dans sa poche. Et surtout, que toutes ses amies semblaient assez stupides pour se jeter dans ses bras. Non mais quoi, il n'y avait que les mâles qui percevaient cette aura étrange et maléfique ? En réalité, Romeo ne savait pas trop ce que Sebastian manigançait, mais bon. Comme il y avait eu cette histoire avec Leslie, il s'était persuadé de la malveillance du garçon.

-Hahaha ouais comme avec Emmy la frigide! Sinon, je peux vous raconter mon aventure avec la superbe..... et hummm... comment dire intéressante agente du FBI. Je vous laisse imaginer bien des choses avec les trucs qu'elle avait chez elle.

Emmy la frigide. Tiens tiens. En voilà une qui a su résister aux avances de Lewis. Romeo la félicita par la pensée. Avec lui, elle était loin d'être aussi frigide que ça. Elle savait amener la folie portugaise dans leurs ébats. Elle n'avait peur de rien, et Romeo n'avait gardé de leurs parties de jambes en l'air que de bons souvenirs. Mais bon. Allait-il exposer sa vie sexuelle sans scrupule ? Honnêtement, c'était bien son genre, de se lancer des fleurs. Il faut dire que Romeo était très fier de ce qu'il était. Physiquement, c'était une bombe. Au lit, c'était un dieu. Il fallait quoi d'autre pour faire gonfler un égo ? Ah, oui. La popularité, les amis, les admiratrices. Oui, Romeo appréciait vraiment sa vie et ce qu'il en avait fait, surtout.

-Emmy est un coup extra. Et surtout, elle a des doigts de fée.

Bientôt, la musique explosa. Les tympans battaient au rythme des basses. Les gens s'étaient levés pour rejoindre la piste de danse. On trouvait beaucoup de tables vides et peu de place pour se déhancher, mais c'était tout de même très tentant.

-Ouhhhh ça bouge!!! Ça vous dit les gars un peu de remontant? J'ai tout ce qu'il faut ecstasy, coke, herbe.... je vous fais un bon prix si vous voulez!

Romeo hallucina. Il connaissait Sebastian pour son habitude à copuler avec les filles, mais soudainement, il réalisa que l'entrepreneur n'était pas très clean. Comment avait-il pu passer à côté de ça ? Les rumeurs s'étaient tues avant d'atteindre ses oreilles, c'était certain. Et puis, Romeo se surprit à repenser à Leslie. Ses silences cachaient quelque chose d'énorme. Elle aurait certainement avoué sortir avec Sebastian si c'était le cas. Ou même juste pour une nuit. Mais là, elle n'avait rien dit. Peut-être qu'elle avait un rapport avec toutes ces fournitures plutôt illégales. Non, il ne valait mieux pas penser au pire. Surtout en pensant au nombre de flics qui patrouillaient depuis la découverte macabre du Spring Break.
Romeo ne fumait pas. Ni tabac, ni drogues. Il s'y était déjà essayé mais préférait de loin, très loin, les effets de l'alcool. Alors là, non. Romeo refusa net, mais pas sans sourire.

-Pas pour moi.

Le jeune américain dégagea de la poche arrière de son jean, en se contorsionnant un peu, un petite bouteille noire et plate. Avant de sortir, Romeo s'était amusé à faire un mélange d'explosif. Il avait mélangé les restes de bouteilles d'alcool qui traînaient dans le bar de ses parents. Le résultat était infâme, vraiment. Presque imbuvable. Mais dès les quelques premières gorgées, Romeo s'était senti réchauffé. L'alcool montait bien plus vite. Le garçon avait pris l'habitude de faire ses propres mélanges, pour toujours avoir quelque chose sur lui au cas où la soirée tournait à l'ennui.

-Je préfère boire.

Il porta la bouteille à ses lèvres et s'abreuva de quelques nouvelles gorgées. En réalité, sachant qu'il avait déjà la main sur une jeune fille plutôt très bien faite, Romeo n'avait pas bu beaucoup. Il voulait profiter de la présence de Sebastian pour surveiller ses petites manies. S'il pouvait trouver quelque chose, une pièce du puzzle pour compléter ses doutes, tant mieux.


Dernière édition par Romeo L. Hawson le Ven 20 Juil 2012 - 23:32, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
» potins : 252
» double compte : Non

» age : 23
» emploi/étude : Lycéenne
» numéro de maison : N°40

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Leslie Barton is gorgeous!

MessageSujet: Re: La soirée ne fait que commencer   Ven 20 Juil 2012 - 11:32

Spoiler:
 











Il faisait un temps super dehors. Le soleil brillait, le ciel était d'un bleu presque éblouissant et les nuages étaient rares. Un temps parfait pour sortir se promener, profiter de la vie, mais Leslie était au lycée, dans la bibliothèque. Elle n'avait pas cours cet après-midi, mais avait préféré le calme de la bibliothèque pour faire ses devoirs. C'était plus simple de se concentrer dans cet espace public que dans sa maison, entourée de ses frères aux hormones en ébullition. L'adolescente s'activait sur son dernier exercice de maths, laissant son esprit se promener sur la tenue qu'elle allait mettre ce soir. Elle avait une sortie prévue avec sa cousine, en boite de nuit lui semblait-il. Elle n'avait pas l'habitude de sortir dans ce genre d'endroit, mais sa cousine avait insisté, l'avait presque supplié d'accepter et cela dit, ça ne pouvait pas lui faire de mal de changer d'air un peu, même si elle était sceptique sur l'oxygène dégagée par une boite de nuit. Un dernier coup de crayon et les devoirs de la studieuse Leslie étaient terminés. Elle rangea son cahier et sa trousse au fond de son sac et signa le registre de la bibliothèque avant de s'éloigner du lycée. Elle avait passé l'après-midi à l'intérieur, c'est fou comme le temps pouvait passer vite parfois. Elle jeta son sac à l'intérieur de sa petite voiture et alluma le moteur, mettant le large vers sa maison. Une fois arrivée, elle salua ses frères qui étaient concentrés sur un jeu vidéo et monta les escaliers pour se rendre dans sa salle de bains. Sa cousine lui avait conseillé la tenue idéale et l'avait aidé à choisir, il ne restait plus qu'à Leslie de se laver et de peaufiner sa tenue par un maquillage, une coiffure et quelques bijoux.

Une fois prête, Leslie admira son reflet dans le grand miroir de sa chambre, elle était plutôt satisfaite de l'image qu'elle ressortait. Elle prépara le nécessaire dans un sac à main puis descendit. Comme elle l'avait deviné, l'adolescente eut le droit aux recommandations de son ainé, ne pas boire un verre offert par un inconnu, ne pas aller aux toilettes seule, ne monter dans aucune voiture, il semblerait que parfois Derek oubliait que sa soeur avait dix-sept ans et non sept. Leslie ne lui en voulait pas, elle savait qu'il était du genre à s'inquiéter pour tout. Elle déposa un baiser sur sa joue puis poussa la porte d'entrée, quittant la maison pour se rendre au centre-ville d'un pas pressé. Sa cousine lui avait donné rendez-vous devant la boite de nuit en question, elle ne voulait pas être en retard. L'adolescente arriva sur le lieu de rendez-vous quand son portable vibra. Elle sorti l'objet de son sac et lu rapidement le sms qu'elle venait de recevoir.


♣ Vous avez un nouveau message

Leslie chérie, je suis vraiment désolée, mon copain est à la maison et il m'empêche de sortir. Pardon pardon pardon pardon, je me ferais pardonner la prochaine fois, promis. Love you.



Leslie soupira légèrement et rangea son téléphone. Maintenant qu’elle était sortie, si elle rentrait, elle aurait le droit à l’interrogatoire de son père, s’imaginant le pire, de plus il la forcerait à manger au moins trois hamburgers qu’il cuisinait toutes les semaines avant de regarder la télé jusqu’à pas d’heure. Leslie aimait partager ses moments avec sa famille, mais elle avait la possibilité de faire autre chose et même si elle n’était pas emballée, il était trop tard pour faire demi-tour. D’un air décidé, l’adolescente montra sa fausse carte d’identité, crée par sa cousine et adressa un sourire au videur, qui la laissa entrer dans la boite. Leslie jeta quelques regards partout autour d’elle, c’était la première fois qu’elle mettait les pieds ici et c’était plutôt impressionnant. La plupart du public présent était des personnes qu’elle ne pouvait pas supporter. En s’avançant un peu, elle reconnut de dos son meilleur ami, Roméo. Elle pouvait le reconnaitre sous tous les profils et il était clair que c’était le jeune homme, assis autour d’une table ronde sur une banquette ronde également. Elle s’approcha en vitesse du jeune homme, certaine qu’il serait en compagnie d’une voir plusieurs belles filles. A sa plus grande surprise, Roméo était avec deux hommes, dont le fameux Sébastian Lewis. Elle fronça les sourcils, surprise par sa découverte. Elle savait qu’il n’était pas ami avec Sébastian, au contraire il se méfiait de lui alors le voir à la même table était surprenant. Leslie se rapprocha en souriant et enlaça Roméo avant de l’embrasser sur la joue.

« Roméo ! Oui je suis aussi étonnée que toi de ma présence ici, il faut un début à tout. »

L’adolescente lâcha un rire avant de saluer d’un signe de tête et d’un léger sourire Sébastian et le deuxième homme qui les accompagnait. C’était un grand brun aux yeux bleus, visiblement plus âgés. Sébastian était en train de proposer sa drogue à ses camarades et Leslie ignora son petit marché. Sans prendre la peine de demander, elle s’installa sur la place qu’il restait de libre, entre Roméo et Sébastian. Elle avait compris qu’ils étaient en train de parler des filles qu’ils comptaient ramener. D’un air de défis, elle lâcha dans un rire.

« Je suis sûre que si je le voulais, je pourrais ramener plus de filles que vous. »

Pour accompagner ses paroles, Leslie attrapa le pichet de bière et se servit un grand verre. Après tout, elle était ici alors autant s’amuser comme eux avait l’habitude de le faire. Elle ne sortait pas souvent, c’était l’occasion de découvrir de plus près le monde dans lequel vivait la plupart des jeunes. Elle porta son verre à ses lèvres et avala quelques gorgées avant de reposer l’objet sur un repose verre. Elle tourna la tête vers Sébastian et le fixa, lui faisant comprendre que la situation était délicate et qu’il devait faire un effort pour ne pas mettre en danger leur secret. Elle était sûre que si Roméo était en compagnie de l’homme d’affaire, c’était parce qu’il voulait en savoir plus sur lui, elle connaissait assez son ami pour savoir qu’il n’était pas du genre à faire semblant d’apprécier quelqu’un dont il n’aimait pas la compagnie.




©Sushi Sa-léXXXXX





_________________




C'est véridique chez la jeunesse, y'a plus une once de rêve.


Dernière édition par Leslie Barton le Ven 20 Juil 2012 - 14:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: La soirée ne fait que commencer   Ven 20 Juil 2012 - 13:07


Sebastian & Aaron & Romeo & Leslie





Ce soir tout est permis



Romeo ne voulut même pas rien prendre, il n'avait pas l'air d'apprécier que je sorte tout ça, mais il indiqua qu'il préférait boire. Pas étonnant. Il manquait quelque chose, c'était fou ce que l'ecstasy pouvait nous donner comme sensations. Je me pris deux cachets pour les avaler ensemble avec de la bière. Romeo me fit un sourire de dingue avant de sortir une flasque derrière sa poche. Ha ben, qu'il se saoule alors, il en restera plus pour moi et Aaron. Aaron prit également de l'ecstasy, je savais au moins que lui ne me laisserai pas tomber. Je serai bien le tout dans ma poche de veston. C'était une bonne cachette quand même. La plupart des gens savaient que je vendais et souvent, j'avais des types que je ne connaissaient pas vraiment. Je pouvais toujours augmenter mes prix, il y avait toujours un marché pour planer. Quelle fut pas ma surprise quand Leslie elle-même débarqua dans la boîte de nuit. Alors là, je fus bien content de la voir se pointer, elle espérait sans doute de l'argent. Un petit boulot pour elle me remonterait bien le moral tout d'un coup, bien que les filles déjà en place nous tiraient tous les regards possibles.

« Roméo ! Oui je suis aussi étonnée que toi de ma présence ici, il faut un début à tout. »

Je levai un sourcil et elle vint s'asseoir avec nous. Hé ben, elle perdait des points en étant amie avec Romeo... ou bien il y avait peut-être plus? Mon sourire s'afficha alors, ça me ferait bien marrer si Romeo et elle sortaient ensemble. Ça ressemblait à l'histoire de Blue qui avait trompé son copain avec moi. Pas de chance pour elle, elle était prise dans mes filets si elle ne voulait pas que le petit Chace le sache.

- Hé bien Romeo, tu ne me présente pas ta bonne amie?

Elle s'installa entre moi et lui. De quoi me ravir. Par contre, nous étions en pleine discussion de mecs, mais bon pas grave, nous avions une belle fille à notre table, on allait surement pas se plaindre et les filles autour allaient tomber morte de jalousie et elles allaient bientôt se ramener. Il faut comprendre la psychologie féminine pour savoir tout ça. Avec le temps et l'observation nécessaire, on devient un as dans le domaine. Romeo me présenta alors Leslie comme si on se connaissait pas déjà. Je ne savais pas à quel point le message sur facebook avait été vu et de toute façon, on avait dit qu'on raconterait une rumeur comme quoi c'était pas vrai. Cette bee de merde pouvait bien foirrer son nez trop loin.

« Je suis sûre que si je le voulais, je pourrais ramener plus de filles que vous. »!

- Haha, vous entendez-ça??? Moi je ne suis pas contre que tu essayes et après ça on termine tous enemble. Ou bien je te garde juste pour moi et on va dans ma voiture.

Je lui souris et elle parût pas trop contente, c'était sans parler de Romeo qui prit la chaise de Leslie et la rapprocha plus de lui que de moi. Je levai les mains alors dans les airs en signe d'innocence.

- Alllons, je blaguais!!! Pas pour la voiture, mais bon! Je sus sûr Leslie qu'on s'entendrait bien n'empêche... Ok, ok c'est bon... on ne peut même pas s'amuser un peu...

Je voyais bien que Romeo n'avait pas changé d'opinion sur moi... Depuis Saleisha, j'avais un amer goût dans la bouche pour ce qu'il avait fait. Il m'avait fait raté mon coup! Il allait bien recommencer avec Leslie, quoique là c'était pas ce genre de coup là que je parlais. Mon but premier est toujours de la mettre mal à l'aise. Je me tournai vers Aaron pour lui montrer alors deux belles barbies en train de danser, elles donnaient chauds déjà à les regarder, il fallait bien imaginer de proche ce que ça pouvait donner. Je me penchai donc vers lui.

- Je te dis, tu prends celle de droite et je prends celle de gauche.

Quand elles se tournèrent vers nous, je lui fis signe de la main pour les saluer et elles firent de même en rigolant. C'était déjà gagné moi je dis. L'ecstasy faisait bien son effet en ce moment même, je me sentais bien planer. Je me penchai donc vers Leslie et lui toucha le genou dénudé.

- Tu peux venir te joindre à nous tu sais!!!

Je souris et je me levai suivit d'Aaron qui me dépassa rapidement pour arriver le premier auprès des filles. Je me tournai une dernière fois vers Leslie. Bien entendu, elle allait rester avec ce crétin de Roméo et perdre son temps. Même chose pour lui. Bah, je m'en moquais, on allait avoir les meilleures. Nous allâmes donc rejoindre les deux poulettes blondes et nous commençâmes par se présenter sans oublier la mention que nous allions leur payer un verre. Elles parurent bien ravies. C'est comme ça qu'on faisait connaissance, il fallait mettre notre sex-appeal en avant pour dégoter les plus belles nanas. Cassandra et Lysandre étaient bien ce qu'on attendait d'elles.... De quoi s'éclater un max.



©Sushi SaléXXXXX



Revenir en haut Aller en bas
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: La soirée ne fait que commencer   Ven 20 Juil 2012 - 18:19

Oh mec ! Je me drogue pas xD
Revenir en haut Aller en bas
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: La soirée ne fait que commencer   Ven 20 Juil 2012 - 18:31


Sebastian ; Roméo ; Leslie & Aaron


La soirée ne faisait que commencer, et les deux mecs qui étaient là avec moi commençaient déjà à se disputer. Je me prenais déjà assez la tête dans la journée, dans les dossiers de mes clients, alors je n'allais pas me prendre la tête ici aussi également. Je les laissais donc se disputer pour rien, car de toutes façons, ils se détestaient et cela ne changerait sûrement jamais. Je buvais donc tranquillement ma bière, sans vraiment faire attention à ce qu'ils se disaient, jusqu'à que Sebastian sorte de la drogue. Lui seul en prit. J'avais beau boire comme un trou certes, mais je ne me droguais pas.. J'avais déjà essayer dans ma jeunesse, mais maintenant, c'était bien derrière moi. C'était bien de l'âge à Lewis, ais moi, j'étais bien trop vieux et trop sérieux pour ça. Une fille débarqua alors, que je ne connaissais absolument pas. Pas mal jolie, et visiblement, elle connaissait mes deux amis.. Il me semblait déjà en avoir entendu parler par Sebastian de cette fille, mais je ne dis rien, et la laissait s'installer avec nous. Ca ne me gênait pas vraiment, du moment qu'elle ne faisait pas fuir les belles nanas. Seb se tourna alors vers moi pour me montrer de belles nana, sur la piste de danse. D'un coup, j'étais bien heureux.

- Je te dis, tu prends celle de droite et je prends celle de gauche.

Ca me fit beaucoup rire, parce que moi, j'avais pas besoin de dire que je prenais la droite ou la gauche, je prenais bien les deux si je voulais, mais je ne voulais pas contrarié le gamin avec moi.

- Celle de droite a des seins plus gros !

Elles se tournèrent alors vers nous, et nous firent des petits signes. Moi, je me levais directement, c'était très très intéressant ! Sebastian parla vite fait à la fille qui se nommait Leslie, en lui disant qu'elle pouvait s'amuser avec nous si elle le voulait. Si elle voulait s'amuser avec moi, ça passait par un lit, sinon, ce n'était pas la peine... Nous allâmes alors à leurs rencontres, et commençâmes à papoter, c'était bien sympathique. Nous leur payâmes un verre, puis partit un peu chacun de notre côté avec notre petite blonde. Je revins à un moment vers Seb, histoire de bien rire.

- Bon dieu qu'elle est chaude ! Elle me touche depuis tantôt !

Le petit con avait bien trouvé ! J'espèrais que la sienne était aussi bonne que la mienne, parce que j'avais vraiment choppé le gros lot !

- Alors, il se passe quoi avec la Leslie ? Tu la sautes ?

Je me posais cette question depuis tout à l'heure, je voulais une réponse !
Code by Caro
Revenir en haut Aller en bas
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: La soirée ne fait que commencer   Sam 21 Juil 2012 - 0:34


Aaron & Sebastian & Romeo , and Leslie's boobs. ;

Leslie ? Que faisait-elle là ? Effectivement, comme elle l'avait si bien anticipé, Romeo était très surpris. Elle l'avait enlacé tout à fait naturellement et sans aucune gêne. Alors que l'autre mec bizarre était là. Quoi, elle voulait lui faire croire qu'elle ne le connaissait pas, vraiment ? Le jeune Hawson imagina une seconde que c'était même Sebastian qui l'avait invitée. Ses pensées le tiraillaient au point de suspecter la jeune fille d'un coup foireux. Il faut dire que les choses se seraient passées différemment si elle avait eu la bonté d'esprit d'être franche et de lui dire la vérité quand il l'avait demandée. Mais il n'arrivait pas à en vouloir à Leslie. Elle était sa meilleure amie, après tout. Ensemble, malgré les secrets, ils pourraient surmonter les crises. C'était ainsi. L'amitié survole tout le reste. Ou presque...
Romeo eut l'irrésistible envie d'enfoncer son poing dans le visage de Sebastian. Il jouait le mec gentil. Ca l'exaspérait. Mais qu'il fasse son numéro du «je connais pas cette demoiselle présente-la-moi ». Non mais il espérait vraiment lui faire gober ça ?

-Et bien. En réalité, je suis persuadé que je n'ai pas à te présenter la belle Leslie Barton.

Romeo usa d'un sourire totalement forcé pour bien montrer au garçon que son manège ne fonctionnait pas. Il aurait beau lui jurer que Leslie lui était inconnue, il ne douterait pas une seconde. La jeune fille prit ses aises, s'installant entre Romeo et Sebastian. Elle se servit la bière sans demander nulle permission, ce qui ne semblait pas déranger le propriétaire de l'alcool.
La blague de Leslie fit sourire Romeo. Mais les propositions trop peu alléchantes du jeune entrepreneur le désenchantèrent. Il n'attendit pas une seconde de plus pour tirer Leslie vers lui. Ou plutôt, pour l'éloigner de ce type un peu trop opportuniste. Il eut beau préciser que cette plaisanterie n'était en rien sérieuse, cela ne réussit pas à détendre Romeo. Bien au contraire. Au fur et à mesure que Sebastian avançait des propos toujours plus douteux, le jeune homme se faisait une idée de plus en plus précise de ce personnage haut en couleur. Et à savoir qu'elle ne s'améliorait absolument pas.
Se tournant vers Aaron qui avait refusé les comprimés illégaux, Sebastian lui proposa d'aller draguer. C'est ça, qu'il disparaisse avec une nana. Les deux garçons se levèrent aussitôt pour rejoindre deux belles blondes un peu plus loin. Ils avaient eu de la chance, de se trouver si facilement deux superbes demoiselles. Mais bon, Romeo gardait en tête sa Candie qui saurait égayer ses draps.
En réalité, Romeo avait aussi très envie d'aller se trémousser sur la piste de danse. Sans forcément chercher de partenaires, vu qu'il l'avait déjà trouvée. Mais il ressentait le besoin omniprésent de parler à Leslie. Quoi, il n'allait pas garder ses interrogations et ses craintes pour lui seul ! Il s'agissait d'elle, après tout. Maintenant, la question était de savoir comment aborder ce sujet. Comme la dernière fois, elle serait certainement sur la défensive, comme une louve prête à tout pour protéger son petit. Alors il valait mieux éviter la casse. Romeo se leva de sa chaise sans mal et tira Leslie pour qu'elle le suive. Il l'amena directement au milieu d'une foule de danseurs plus ou moins sobres. Il souriait. Il était même carrément content de partager ce moment-là avec elle. Même s'il était intéressé, les détails importaient peu. Il poussa Leslie à se déhancher, mais n'eut pas trop besoin de la forcer. Elle savait s'amuser, et c'était un des côtés que Romeo appréciait le plus chez elle. De l'électro au zouk, il n'y a qu'un pas. Et c'est tout naturellement que le garçon choisit Leslie pour danser le collé-serré. Il n'y avait là aucune arrière pensée, et c'était tellement rare dans la vie de Romeo qu'il fallait que je le précise ! Les mélodies endiablées s'enchaînaient sans répit, et cela ne laissait aucun temps aux deux amis pour engager une conversation sérieuse. Romeo réussit tout de même à placer le fond de sa pensée entre deux transitions.

-Je suis content qu'on ne soit plus que tous les deux.

Ou en traduction, « heureusement que Sebastian n'est plus là ». Il avait parlé très fort et articulé de manière très exagérée. Il faut dire qu'il n'y avait pas moyen de parler sans crier. Romeo commençait à avoir plutôt chaud, à force de bouger son corps. Il s'approcha de l'oreille de Leslie, soulevant ses cheveux, et lui proposa de revenir à leur table.
Par chance, elle était toujours libre, et surtout : Sebastian et Aaron n'étaient pas encore revenus. Il les découvrit au bar, leurs poules accrochées comme des moules à leurs corps bétonnés.
Romeo s'assit, son amie en faisant tout autant, et dégaina à nouveau son élixir miracle. Il en but quelques gorgées et refusa catégoriquement d'en offrir à Leslie. Le goût était bien trop atroce pour risquer le palais de la jeune fille. Il se tourna vers elle et lui posa la question qui le taraudait.

-C'est Sebastian qui t'a invitée ? Je sais que c'est pas mes affaires, qu'on en a déjà parlé, tout ça; Mais je m'inquiète quoi. Ce type est louche ! Et votre affaire est louche !

Romeo ne voulait pas agresser Leslie, loin de là. Mais il se sentait obligé de lui faire part de ses sentiments vis à vis de Sebastian. Elle savait comme il était franc, et lui pardonnerait surement. Mais lui, il n'en pouvait plus. De s'imaginer des milliards de scénarios plus ou moins glauques entre eux. Et c'était sans compter sur ce message de Bee qui avait su ranimer toutes ses craintes. Alors bon, maintenant, il fallait qu'elle comprenne. Que ses silences étaient peut-être justifiés, mais qu'il ne réussirait pas à passer outre ce secret. Qu'il n'arrivait pas à distinguer une once de bonté chez ce Sebastian et qu'il semblait en tout point être un sacré salaud ! Mais sans être vulgaire, Romeo devait faire comprendre à Leslie qu'il était prêt à beaucoup de choses pour elle. Qu'elle était trop chère à ses yeux pour qu'il fasse l'autruche. Et qu'il l'aimait profondément.


Dernière édition par Romeo L. Hawson le Mar 24 Juil 2012 - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: La soirée ne fait que commencer   Sam 21 Juil 2012 - 11:52

(Nonmého Aaron, tu te drogues!!! Bon ok, je suis le seul assez tordu pour tout faire! Et je suis pas un gamin le vieux!)


Sebastian & Aaron & Romeo & Leslie





Ce soir tout est permis



Je savais qu'Aaron serait partant pour aller draguer les deux poulettes qui dansaient non loin de nous, elles étaient du genre vraiment sexy, des chaudasses qui n'attendaient plus que nous. Aaron déclara qu'il trouvait que la fille de droite avaient des seins plus gros, alors, je m'étais penché de droite à gauche pour mieux voir. Il avait bien raison! Je quittai donc Romeo et Leslie pour rejoindre Aaron qui était déjà partie à l'attaque. De toute façon, je devais respecter ma part de marché avec Leslie, on ne devait pas savoir qu'on traînait ensemble, mais c'était un peu foutu avec le mot sur Facebook et Romeo était déjà au courant l'enfoiré. Il allait surement la convaincre de ne pas jouer avec le grand Sebastian et bien j'espèrais qu'elle l'envoie se faire foutre pour une fois. Elle était bien assez grande pour faire ce qu'elle voulait et surtout si elle voulait traîner avec moi, je ne voyais pas d'objection. Aaron et moi on prit du temps pour allumer bien comme il faut les deux barbies histoire de pouvoir conclure ça en beauté, mais un peu plus tard nous allâmes nous retrouver.

- Bon dieu qu'elle est chaude ! Elle me touche depuis tantôt !

- Héhé mec, t'a pas idée, elle est top canonnnn et ses jambes... .houuuu c'est chaud!!!!


Aaron et moi étions très contents, très dans l'ambiance de la fête, on avait fait un petit arrêt au bar pour se retrouver et s'amuser un peu avant de repartir chacun de notre côté. Je dois dire que j'avais besoin d'une autre petite dose d'ecstasy avant de redécoller et je regardai un instant à la table où nous étions. Romeo et Leslie avaient l'air de se parler un peu trop sérieusement ET je devais être le sujet de conversation #1. Alors là, j'en avais un peu marre de lui qui se pensait au-dessus de tout. Je bus une gorgée de ma bière avant de me concentrer à nouveau vers Aaron. Je sortis de ma poche d'autres comprimés que j'avalai. Aaron dû comprendre que je connaissais bien Leslie.

- Alors, il se passe quoi avec la Leslie ? Tu la sautes ?

- Haha mec! J'aimerais trop ça, disons que Leslie n'est pas aussi tranquille qu'elle ne le laisse paraître.

Ça ne voulait surement pas dire grande chose, mais si Aaron pensait que je me la tapais, c'était bien comme ça. De toute façon, je me tapais tout le monde, même des mecs. Ma première expérience homosexuelle remonte au temps du lycée, les nouvelles expériences nous attirent bien souvent et moi ce n'est pas cette barrière de faire du sexe juste avec des filles qui m'arrête. Je préfère beaucoup le sexe avec les filles, mais avec les gars, c'est toujours plus sexuel, plus intense! Et on a pas besoin de tourner autour du pot 3 fois avant qu'il ne se passe quelque chose avec les mecs. C'est direct et efficace je dirais! Je vis ensuite le visage de Leslie laissant paraître qu'elle n'était pas trop contente, alors ça en était trop. Romeo allait se foutre moin poing sur sa gueule. Je vidai mon verre et Aaron ne compris surement pas ce que je faisais mais bon, il me suivit en comprenant sans aucun doute ce que je voulais faire.

- Non mais tu la laisses faire ses trucs et tu dégages! Leslie est grande, elle a pas besoin d'un foutu gardien! Tu laisses jamais penser les gens toi, t'a un problème avec moi peut-être? Viens le régler pauvre nul!


J'allais le ramasser par le collet, mais Aaron se mit entre nous. L'alcool et la drogue, un très beau mélange, mais pouvait parfois me donner des crises de colère. Aaron essayait de me reconcentrer sur les belles blondes qu'on avait dans la poche, mais il était trop tard, je ne pensais plus qu'à lui mettre dans sa tronche de merde ce qu'il méritait et cela faisait longtemps que ça courrait.



©Sushi SaléXXXXX



Revenir en haut Aller en bas
» potins : 252
» double compte : Non

» age : 23
» emploi/étude : Lycéenne
» numéro de maison : N°40

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Leslie Barton is gorgeous!

MessageSujet: Re: La soirée ne fait que commencer   Dim 22 Juil 2012 - 11:21












Leslie était installée confortablement, mais sentait bien qu'il y avait un profond malaise autour de la table. Elle n'avait aucune idée de la raison qui avait réuni les trois hommes ensemble, mais il était évident que la place de Roméo n'était pas auprès de Sébastian. Au bout de quelques minutes, Leslie se trouva seule avec son ami qui l'emmena sur la piste de danse. Elle le suivi volontiers, après tout, si elle était venue en boite de nuit c'était bien pour s'amuser. Elle se déhanchait au rythme de la musique, souriant et rigolant de bon cœur. Elle aimait passer des moments agréables avec Roméo. Elle se souvenait de leur rencontre comme si c'était hier et s'en souviendrait surement toujours. A la base, les deux adolescents n'étaient pas du tout faits pour s'entendre, mais c'est lors d'un cours de sport que tout changea. La demoiselle s'était retrouvée dans la même équipe que Roméo pour un match de football américain. Il pleuvait, le terrain était presque impraticable et toutes les filles avaient refusé de jouer sauf Leslie. Son talent pour le sport avait attiré l'oeil du grand séducteur Roméo et c'était naturel pour lui de venir draguer l'adolescente, mais elle ne se laissa pas embobiner par ce garçon qu'elle considérait de beau parleur. Plus les jours passaient, plus Roméo réalisait que son petit numéro ne marchait pas avec elle, alors il décida d'en rire et Leslie de se joindre à lui, découvrant que derrière l'image du mec populaire, Roméo était un garçon bien et sincère.

Les musiques s'enchaînent sans jamais laisser de répits aux danseurs, Roméo épuisé, proposa à Leslie de retourner à leur table. L'adolescente accepta et suivi son ami. Une fois assise, elle prit le pichet de bière entre ses mains et se versa un verre ainsi qu'à Roméo. Elle sentait qu'il voulait lui parler de quelque chose et elle se doutait que le sujet était en rapport avec les rumeurs sur elle et Sébastian. Comme elle l'avait prévu, Roméo engagea la conversation. Leslie adressa un sourire chaleureux au jeune homme. Le fait qu'il s'inquiète pour elle la touchait, elle tenait beaucoup à lui elle aussi et si la situation était inversée, elle ne pourrait pas s'empêcher de vouloir fourrer son nez dans cette affaire douteuse elle aussi. Elle posa sa main sur celle de Roméo et le fixa droit dans les yeux, lui faisant comprendre qu'elle n'essayait pas de lui mentir.

« Non, je ne savais pas du tout qu'il serait ici. C'est ma cousine qui a insisté pour qu'on sorte ce soir, j'avais proposé le cinéma, mais elle a supplié pour qu'on vienne ici, mais finalement elle n'a pas pu venir et je me suis retrouvée seule. Tu connais mon père, il aurait imaginé le pire et m'aurait harcelé de questions si j'étais rentrée si tôt alors j'ai préféré entrer dans la boite. Je sais que tu t'inquiètes pour cette histoire avec Sébastian et je te comprends, si c'était toi dans cette situation, je te harcèlerais de questions. En fait je travaille pour lui, je lui rends quelques services, mais on préfère que cela reste entre nous c'est pour ça qu'on évite de se fréquenter dans les lieux publics. Tu me connais assez bien pour savoir que je n'agis pas sans réfléchir alors même si cette histoire peut te paraitre louche, je ne risque rien je t'assure, fais-moi confiance. »

Une fois son monologue terminé, Leslie déposa un bisou sur la joue de Roméo. Elle lui adressa un dernier sourire et porta son verre à ses lèvres. Elle avait dit tout ce qu’elle était en mesure de confier au jeune homme. Elle ne voulait pas mentir, mais elle ne pouvait pas le mêler à cette histoire en lui révélant les divers services qu’elle rendait. Elle lui faisait confiance, il n’y avait aucun doute là-dessus, il était un des rare à connaitre son père, à fréquenter régulièrement toute sa famille et à en être apprécié. Leslie tenait à cette amitié plus qu’à n’importe quelle autre. Une fois vide, elle reposa le verre sur la table puis se tourna de nouveau vers Roméo, un sourire amusé sur les lèvres.

« Par contre, vouloir mener ta petite enquête en trainant avec Lewis, ça je t’avoue que ce n’est pas terrible, tu as fait mieux. »

Leslie lâcha un rire et comme pour illustrer ses propos, Sébastian arriva en furie vers la table et attrapa Roméo en lui hurlant dessus. Il suffisait de regarder les pupilles du jeune homme pour comprendre que la consommation de stupéfiants ajoutée à quelques verres d'alcool ne lui faisaient pas bon ménage. Par chance, Aaron l'attrapa et le sépara de Roméo. Leslie se leva et s'assura que son ami allait bien, même si elle savait que ses années de sport et cette carrure lui était favorable. Elle voulait surtout s'assurer qu'il n'allait pas se montrer stupide et frapper Sébastian en public. Elle lui chuchota à l'oreille qu'elle revenait et attrapa le poignet de Sébastian pour l'entrainer un peu plus loin. Le business man suivi l'adolescente sans broncher, visiblement content de l'avoir séparé de Roméo. Leslie s'arrêta dans le couloir qui menait aux toilettes, là où personne n'irait écouter leur conversation. Elle croisa ses bras sur sa poitrine et fixa le regard vide de Sébastian.

« A quoi tu joues ? Non mais t'es pas bien, tu veux faire un scandale ? Regarde-toi, tu es défoncé. »





©Sushi Sa-léXXXXX



_________________




C'est véridique chez la jeunesse, y'a plus une once de rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: La soirée ne fait que commencer   Mar 24 Juil 2012 - 14:05


Sebastian ; Roméo ; Leslie & Aaron


La soirée était géniale, on se croyait trop dans les 1001 nuits, mais en remixer, version, 1001 filles à baiser. Cendrillon avait beau avoir perdu sa pentoufle de verre, moi, je n'avais pas perdu mon Tinky Winky, mon Dipsy, mon Laa-laa ou bien mon Po, ou mon petit Aaron. Dora elle, s'était fait chiper sa carte dans son sac à dos.. Oui-Oui, elle ou lui, je savais même pas si c'était une fille ou un mec, avait un très gros taxi, et moi, j'avais une très grosse kekette, chacun son truc ! En voyant Roméo et Sebastian se battre comme dans la belle et le clochard, je décidais alors de m'interposer entre les deux, j'en pris un sous chaque bras et les collais contre moi.

- Gros caliiiiin mes coupain ! Abracadabra, hakuna matata, Supercalifragilisticexpialidocious, tu me pourris mon glove quoi ! Il vous arrive quoi les mecs ? On est pas dans l'Age de Glace là ! Mickey, Minnie, Donald, Dingo, Pluto ne sont pas là hen, faut se détendre la moule !

Sebastian fut alors tiré plus loin, par Leslie, j'étais certain qu'elle voulait régler des compte avec lui, sauf qu'ici, on était pas dans Blanche Neige et les sept nains.. Moi je le laissais partir, j'étais pas Aladin, je n'avais pas de tapis magique, je me contentais donc de regarder Roméo, complètement bourré pour ma part, j'avais un peu de mal à tenir debout, je m'appuyais donc sur la table.

- Vous jouez à quoi là ? C'est quoi le porblème ? La belle au bois dormant ne dort pas ? Minnie n'a plus d'oreilles ? "Vaurien, brigand, pilleur, truand ! Rien qu'un morceau de pain ! Qu'on décapite ce vaurien ! Je suis seul ici, Je suis sans le sou, T'es mon seul ami, Abu ! " Non sérieux ?

Moi, j'avais pas que ça à faire de les séparer, je n'étais pas Shrek, et puis, j'avais des filles à baiser moi !
Code by Caro


m'en voulais pas de ce post de merde, mais je suis hyper crevée, et je voulais faire des points, donc, résultat de merde.
Revenir en haut Aller en bas
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: La soirée ne fait que commencer   Mar 24 Juil 2012 - 15:24


Sebastian & Leslie





Ce soir tout est permis



Romeo me pompait l'air, une chance pour lui que Aaron avait été là.

- Espèce de Marsupilami mangeur de bisounours de merde!!!

Aaron me parut quelque peu hors de lui quand il nous arrêta... En fait, c'est plus moi qu'il arrêta dans l'élan, car Romeo n'avait eu que le réflexe de se tasser, car il ne m'avait pas vu venir. Ce qui sortie de sa bouche fut quelque peu incohérent, je me demandais soudainement s'il n'avait pas abusé de drogues quelconques dans mes choses.... Mais en même temps, il avait pas mal bu lui aussi. Je voulais défoncer la tête de Romeo pour tous les trucs qu'il avait dit contre moi. Il ne pouvait pas me laisser vivre? Aaron me retenait tendis que Leslie m'emmena rapidement dans un couloir loin de toute cette pagaille. Elle me serrait le poignet et avait l'air bien furieuse contre moi. J'en avais rien à faire, c'était ce crétin de Romeo qui avait un problème, et s'il voulait le régler, j'allais le faire maintenant. J'étais un peu mélangé dans ma tête avec cette fête, l'alcool et la drogue.... Je crois que je n'allais pas si bien que ça. Elle s'arrêta près des toilettes, il n'y avait pas grand monde. Elle voulait peut-être que je l'amène là-dedans pour du sexe torride.

« A quoi tu joues ? Non mais t'es pas bien, tu veux faire un scandale ? Regarde-toi, tu es défoncé. »

Je la regardais un instant... Non, je crois qu'elle ne voulait pas de sexe torride, j'étais en train de me faire sermonner. Si quelqu'un pouvait être de mon bord, c'était bien elle, mais c'était bien raté là présentement. Je regardais sa longue chevelure rousse éclairée par les luminaires du plafonds et je trouvais la couleur splendide. Je reviens à moi quand Leslie me donna un coup de main sur l'épaule. Je reviens tout de suite à moi.

- Un scandale? Ce merdeux me cherche depuis longtemps. Il suffit de voir qu'il te raconte du n'importe quoi sur moi. Il me semble que tu es assez grande pour savoir ce que tu veux ou fais bordel!!!! Je vais lui pourrir sa vie à cette merde!!!! Tu devrais pouvoir comprendre ça non???? Allez, viens on va s'amuser tous les deux.

Je me rapprochai d'elle et lui toucha ses cheveux qui me fascinaient toujours autant et descendis frôler ses épaules. Je rapprochai quelque peu. J'intimidais peut-être la jeune fille, mais je savais encore ce que je faisais. Peut-être que j'avais fait tout seulement pour attirer son attention après tout. Mon entente avec elle je ne voulais pas m'en défaire et je ne savais pas trop pourquoi encore. La quête de pouvoir ou de contrôle j'imagine. Mais bon, Romeo et moi ce n'était pas l'histoire justement de Romeo et Juliette.

- Tu mérites mieux que te faire dire des conneries!

Je m'approchai davantage pour l'embrasser et j'eus un attaque éclair. Leslie m'avait empoigné la tête à l'aide de mes cheveux et m'avais penché la tête vers le côté. OUTCH, que ça pouvait faire mal.

- Bordel Leslie? C'est quoi ton problème?

Elle me lâcha et je me pris aussitôt la tête. Une vraie sauvageonne celle-là. Elle me regardait encore plus frustrée que jamais. Moi je dis que c'est elle qui avait un souci.

- Bon, ok, je ne le referai plus à moins que tu veux de l'argent, mais maintenant tu me laisses tranquille pour que je remballe cette déesse blonde chez moi. Elle au moins sait s'amuser et on prendra notre pied pendant que Monsieur Romeo te racontera ses conneries!!! Tout ce qu'il dira c,est vrai de toute façon. Sebastian Lewis le démon en personne WHOUUUU!!!!!

Je me tournai et pris la direction de la piste de danse. Romeo et Aaron étaient encore ensemble. Cela pris tout mon self-control pour ne pas lui claquer sa gueule de tombeur. J'allai au bar me recommander à boire. Leslie en avait rajouter une couche. Pas moyen qu'elle soit de mon côté de toute façon, je savais que je gâchais toujours tout. Bien sûr la belle Lysandre revint me voir, elle était toujours emballée pour moi elle.



©Sushi SaléXXXXX



Revenir en haut Aller en bas
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: La soirée ne fait que commencer   Mar 24 Juil 2012 - 17:40


Aaron & Sebastian & Romeo , and Leslie's boobs. ;

Sans comprendre les raisons qui animaient Sebastian à l'attaquer comme cela, Romeo se surprit à rester immobile. S'il attendait la sentence, il l'aurait, c'était certain. Dans l'état de débauche atteint par Sebastian, un mur pourrait les séparer qu'il chercherait tout de même à le fracasser. Il était arrivé d'un pas lourd et décidé : il abîmerait le beau visage du garçon sans le moindre scrupule. Romeo imaginait déjà son oeil devenir aussi rouge que Po, la benjamine des Teletubbies, avant de finir quelques jours plus tard aussi violet que Tinky-Winky, l'aîné. Mais sans crier gare, ses deux amis, Aaron et Leslie, s'interposèrent. Le jeune homme, soûl comme un cochon, déblatérait des propos totalement inappropriés, mais Romeo lui devait à nouveau une fière chandelle. Passerait-il sa vie à devoir lui rendre des cent et des mille ? Il faut dire qu'à chaque fois que Romeo risquait sa vie, il était en soirée. Et chaque fois qu'il était en soirée, il croisait Aaron. Alors oui, le destin faisant, Aaron avait été le Messie dans plusieurs occasions. Celle-là s'ajoutait à la liste.
Romeo, jugeant Sebastian suffisamment bien maîtrisé, osa lui adresser quelques mots.

-Va t'faire soigner sérieux !

Agrémentant cette recommandation d'un geste signifiant à quel point il était énervé, ou plutôt à quel point il aurait dû être énervé, Romeo eut envie de cracher aux pieds de cet imbécile. Mais il se retint. Pas besoin d'avoir l'air théâtral. Surtout sachant qu'il s'était inquiété de la situation. Oui, Romeo n'était pas un bagarreur. Il trouvait toujours le moyen d'éviter les coups. Mais sans Leslie et Aaron, il était certain qu'il n'aurait pas pu fuir Sebastian. Ou lui faire entendre raison.
Leslie vérifia que Romeo n'était pas blessé et entraîna son copain le taré un peu plus loin. Ils disparurent derrière les danseurs ivres et bientôt, Romeo réalisa qu'il était seul avec Aaron qui s'amusait à déblatérer des phrases sans queue ni tête. Il paraissait titubant sous l'effet de l'alcool et dut soutenir son corps en s'appuyant sur la table. Il entonna une petite chanson et la mémoire de Romeo faillit à sa tâche, ne reconnaissant pas là un air du dessin animé d'Aladdin. Ignorant, Romeo manqua de demander des renseignements supplémentaires mais préféra se taire.
Sortant de nulle part, Sebastian semblait se diriger vers le bar. N'avait-il pas assez bu comme ça ? Romeo croisa son regard empli de haine, mais il ne détourna pas les yeux. C'était ainsi : le plus gêné avait l'habitude de disparaître. Et là, il ne voulait pas passer pour un dégonflé. Sebastian s'arrêta au comptoir. Leslie réapparut parmi les gens et vint le rejoindre. Il était content de ne plus être seul avec Aaron. En réalité, il s'inquiétait du sujet de conversation que le plus âgé pouvait choisir. En temps normal, cela ne lui aurait même pas effleuré l'esprit. Mais là, Aaron n'était pas au meilleur de sa forme. Il pouvait avoir la langue bien pendue et raconter leurs dernières aventures ensemble. Non, il ne pouvait pas. Il n'avait pas le droit. Mais lorsqu'on est ivre à en confondre Lala la jaune et Dispy le vert, les limites savent être dépassées plus rapidement que prévu. Un mot de trop. Il suffisait d'un mot pour que tout s'écroule. Alors voyant Leslie revenir, l'allégresse était au rendez-vous. Surtout qu'il était rassuré. En effet, elle n'avait pas hésité une seconde avant de prendre sa défense. Bon, il ne savait pas ce qu'il s'était passé durant leur escapade, mais il imaginait parfaitement qu'elle n'avait pas dû être tendre avec Sebastian. Quoi, Romeo était son meilleur ami. Alors à moins que le drogué représente la lune à ses yeux, il paraissait évident qu'à choisir, elle le préférerait lui. Il avait des doutes jusqu'à présent, mais ses idées étaient clair, dorénavant. Entre Leslie et Sebastian, la situation restait critique, mais ils n'étaient pas si proches que cela : ils ne partageaient pas leur coeur. A savoir s'ils s'offraient leur corps. Mais cette question mériterait autre enquête et surtout, autre approche. Plus crûe.

-Non mais sérieux. Il faut qu'il arrête l'extasy, ça ne lui réussit pas !

Le mélange était foudroyant. Alcool et drogue ne faisaient jamais bon ménage. Celui qui prétendrait le contraire serait totalement inconscient. Là encore, Sebastian en était une preuve incontestable. Romeo était certain que même si entre lui et l'entrepreneur, les choses n'étaient pas simples, il ne lui aurait pas sauté à la gorge si les comprimés étaient restés dans sa poche.

-J'espère qu'il ne t'a rien fait de déplacé, là-bas. En tout cas, ça confirme ce que je pense de lui : il est carrément louche. Et je ne souhaiterai à personne de traîner avec ce connard.

L'insulte était de trop. Les évènements avaient déjà jeté la pierre à Sebastian. Mais Romeo ne regretta aucun de ses mots. Après tout, il avait failli ramasser ! S'il s'était retrouvé avec un coquard, il aurait crié sur tous les toits que Sebastian était un dangereux drogué, violent et alcoolique. Ce n'était pas son genre de colporter des ragots, mais il aurait mal digéré devoir regarder dans le miroir un visage défiguré par les coups.


Dernière édition par Romeo L. Hawson le Mar 24 Juil 2012 - 18:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
» potins : 252
» double compte : Non

» age : 23
» emploi/étude : Lycéenne
» numéro de maison : N°40

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Leslie Barton is gorgeous!

MessageSujet: Re: La soirée ne fait que commencer   Mar 24 Juil 2012 - 18:32












Leslie traînait Sébastian par le poignet pour l'emmener à l'écart. Il était clair que les stupéfiants qu'il avait pris n'avaient rien arrangé à sa colère, d'ailleurs il n'était pas le seul à avoir un peu abusé, le discours de Aaron ne voulait pas dire grand-chose, mais Leslie le remerciait d'avoir réagi avant que les poings de Sébastian ne touchent le visage de Roméo. Une fois seule, Leslie demanda des explications au business man. Il était énervé et haussa la voix pour se défendre. Ce n'était pas la bonne solution, mais c'était surement la seule qu'il avait en tête. Il préférait être craint que d'être aimé, c'était la première personne à agir ainsi que Leslie connaissait. Sébastian l'intriguait, c'était vrai. L'adolescente fixait le jeune homme, se tenant prête à agir s'il avait une autre crise de violence ou une réaction de n'importe quelle sorte. L'expression de visage de Sébastian changea et doucement il se rapprocha de Leslie, s'autorisant une caresse dans ses cheveux et sur ses épaules. Il murmura quelques mots et aussitôt Leslie empoigna une touffe de ses cheveux pour l'éloigner. Par chance Sébastian avait du volume sur la tête, c'était beaucoup plus simple pour Leslie. Elle le lâcha assez tôt, ne voulant pas réellement lui faire mal, c'était simplement de l'auto-défense.


« Mieux dans le sens me faire baiser dans les toilettes d'une boite de nuit ? Ne sois pas ridicule, c'est pathétique ! »


Sébastian se mit à hurler, sa voix résonnait dans tout le couloir, il était réellement en train de péter un câble. L'alcool, la musique, la drogue, Roméo, tout ça c'était un peu trop pour lui. Leslie resta calme, vivre avec un frère un peu explosif lui avait appris à s'effacer lors d'une crise. Il était inutile de rajouter une tension. L'adolescente regarda Sébastian s'éloigner et retrouver sa place près du bar. Elle était triste pour lui, elle avait ce truc au fond d'elle qui la poussait à toujours chercher le bon d'une personne, à insister pour la voir, c'était une qualité qui tournait rapidement au défaut et elle pouvait vite être déçue. Leslie lança un regard vers Roméo qui était en compagnie de Aaron, il n'avait pas l'air mal et elle décida donc de s'occuper de Sébastian. C'était celui qui en avait le plus besoin à l'instant présent. La blonde qu'il avait dragué quelques minutes plus tôt était encore là, visiblement fascinée par Lewis et prête à tout pour passer du temps avec lui. Leslie décida de fourrer son nez dans sa petite affaire, après tout, il n'avait pas été un ange avec elle, il ne pourrait donc pas lui en vouloir si elle le dérangeait un peu. Elle s'avança vers la blonde et Sébastian tout en chantant, en bougeant les bras et les fesses dans un rythme synchronisé, en remuant sa bouche comme les bitchs le faisaient si bien sur leurs photos.


« Cendrillon s'est fait la belle avec Ken, Barbie prend les nerfs elle sort un gun et les crève yeah, Barbie, va en taule, les sept nains la condamnent, en prison elle croise le père de peau d'âne. Alice l'exploratrice a fait un tour en Afrique one two three ici c'est pas l'Amérique nan nan One ,two three ici c'est pas l'Amérique nan, elle a vu Kirikou et des parents à bout de nerfs. »


Heureusement pour Leslie, la musique de la boite de nuit résonnait si fort que seulement Sébastian et la blonde pouvait l’entendre chanter. Une fois sur place, elle adressa un sourire des plus vicieux à la blonde de façon à ce qu’elle la prenne pour une obsédée sexuelle ou un truc du genre. Comme elle l’avait espéré, le rapace scotché à Sébastian s’éloigna, lui laissant le champ libre. Leslie s’installa sur un tabouret, un sourire dévoilant ses dents blanches sur les lèvres.


« Ne me regardes pas avec ces yeux de chien battu, elle a tellement envie de se faire fourrer qu’elle reviendra te voir dès que je me serais éloignée ! Désolée pour tes cheveux, mais si je peux te dire un truc, tu devrais arrêter d’être insupportable. »


Leslie avait décidée de venir s'excuser pour son geste auprès de Sébastian. Ce n'était pas un garçon qui méritait sincèrement des excuses, mais elle n'était pas méchante et elle pensait ses paroles. Jusqu'à maintenant elle n'avait pas eu trop à se plaindre de Sébastian et le voir sous l'emprise d'alcool et de drogues le rendait vulnérable. Le business man devait la prendre pour une folle avec cette danse et cette chanson des plus ridicule et à en croire les regards qu'il lui lançait, ses soupçons étaient justes. Leslie lui adressa un dernier sourire et ne voulant pas le déranger plus longtemps dans sa chasse à la blonde, elle fit demi-tour et traversa la piste de danse pour rejoindre Roméo. Il était souriant et Leslie était contente de voir qu'il allait bien. Il avait agi calmement et elle en était fière, ce n'était pas un idiot qui attendait la moindre occasion pour montrer la force de ses muscles. Elle adressa un sourire à son ami puis serra sa main. Elle n'avait pas besoin de parler, ils se comprenaient sans paroles. Elle lança quelques regards inquisiteurs dans la direction de Aaron qui débloquait complètement. Il était en train de chanter une musique d'Alladin, apparemment Leslie n'était pas la seule à avoir de l'imagination en matière de chanson. Elle posa sa main sur l'épaule de Aaron, elle ne connaissait cet homme que depuis le début de la soirée, jamais elle ne l'avait croisé, mais ce n'était pas une raison pour regarder les choses se faire sans réagir.


« Beaux réflexes, heureusement que tu étais là pour retenir Sébastian. Tu as besoin de quelque chose sinon ? De l’eau peut-être ? »



©Sushi Sa-léXXXXX



_________________




C'est véridique chez la jeunesse, y'a plus une once de rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: La soirée ne fait que commencer   Jeu 26 Juil 2012 - 14:37


Sebastian ; Roméo ; Leslie & Aaron


Je ne comprenais pas vraiment d'où venait le conflits entre mes deux amis.. Les soirées étaient faites pour s'amuser, et non pour se battre, et si ils comtaient se cogner sur la gueule, je les retiendrais pas la prochaine fois, parce que je n'avais pas que ça à foutre, et que peut-être, ça leur ferait un peu de bien à tous les deux. Roméo me glissa quelques mots que l'extasy de Sebastian durant les quelques instants où nous restâmes ensemble, avant de Leslie, la fille qui était le coeur des conflits, vienne poser sa main sur mon épaule afin de me remercier en quelques sortes et me demander si j'avais besoin de quelques chose en particulier.

- Une fille dans mon lit ? Nooon, je rigole !

Enfaite, je ne rigolais pas vraiment mais si je disais ça, c'était simplement pour être un peu poli. Je n'étais jamais trop poli, mais c'était sûrement l'alcool qui me faisait un pu dire des conneries.

- Non sinon, je veux bien un peu d'eau s'il te plait, il fait trop chaud ici !!

Il fallait que j'aille me rafraichir un peu, avant de retourner faire la fête et draguer pleins de filles. Et peut-être sauter la blonde aux gros seins de tantôt !
Code by Caro


Mes posts sont trop de la merde !
Revenir en haut Aller en bas
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: La soirée ne fait que commencer   Ven 27 Juil 2012 - 12:45


Sebastian, Leslie & Aaron





Ce soir, on prend son pied



Alors que j'avais été bien gentleman, Leslie m'avait attrappé par les cheveux pour me faire reculer. Vraiment, il y avait quelque chose qui n'allait pas chez elle. Elle pouvait bien se laisser aller au lieu de croire tout ce que Romeo pouvait lui dire. Je me tins la tête un instant, car ça avait été plutôt douloureux. En plus elle m'avait dit que j'étais défoncé.. En fait oui, j'étais défoncé grave, mais ça ne lui permettait pas de m'attaquer de la sorte.

« Mieux dans le sens me faire baiser dans les toilettes d'une boite de nuit ? Ne sois pas ridicule, c'est pathétique ! »

Il fallait bien que quelqu'un lui montre à quel point elle déraillait. Je n'avais plus envie de passer du temps avec elle, elle savait très bien refroidir l'air. J'eus vite envie de mettre fin à notre marché, qu'elle se trouve son argent pour je ne sais pas quoi à quelqu'un d'autres. Elle trouverait sans doute pire que moi et là elle l'ignore. Je débarrassai le plancher en lui hurlant bien dessus. J'en avais marre. Et Romeo dans tout ça, je disais bien que c'était de sa faute. Je retournai au bar pour me resservir à boire et en profiter davantage avec Lysandre que j'avais chaudement aggripé. Elle revint vite vers moi et je savais que j'allais passé une bonne nuit. Aaron était encore avec Romeo, il était temps qu'il déguerpisse de là s'il voulait l'autre blonde aux gros seins. Elle pouvait tomber dans les bras d'un autre si le temps passait. Puis, comme si c'était pas assez, Leslie répliqua. Je me tournai alors pour voir ce qu'elle allait dire ou allait faire. Il fallait s'attendre à tout avec elle. Elle se mit à danser et à chanter une chanson de style pour attaquer ma compagne du moment.


« Cendrillon s'est fait la belle avec Ken, Barbie prend les nerfs elle sort un gun et les crève yeah, Barbie, va en taule, les sept nains la condamnent, en prison elle croise le père de peau d'âne. Alice l'exploratrice a fait un tour en Afrique one two three ici c'est pas l'Amérique nan nan One ,two three ici c'est pas l'Amérique nan, elle a vu Kirikou et des parents à bout de nerfs. »

Lysandre nous laissa donc la place, non mais maintenant, elle me faisait rater mon coup d'un soir. On allait tout voir avec elle. En plus de ça, je vis un sourire sur le visage de Leslie montrer à quel point elle était contente ou fière d'elle. C'est bon, elle aussi savait jouer et je ne pu qu'attendre qu'elle me dise ce qu'elle voulait. Il faut croire qu'elle manquait d'attention ou quelque chose comme ça. Je pris une gorgée de mon verre avant de voir ce qu'elle voulait dire maintenant qu'elle avait fait partir la blonde. Elle prit place à mes côtés et je la regardai encore sans parler.


« Ne me regardes pas avec ces yeux de chien battu, elle a tellement envie de se faire fourrer qu’elle reviendra te voir dès que je me serais éloignée ! Désolée pour tes cheveux, mais si je peux te dire un truc, tu devrais arrêter d’être insupportable. »

Alors voilà, elle était donc venue s'excuser pour toute à l'heure. Si elle pensait que ça me faisait quelque chose, elle se trompait. J'avais bien mérité ce qu'elle avait osé me faire. Je m'en faisait vraiment pas pour la blonde, je savais que Leslie avait bien vu comment elle était cette fille. Elle avait le feu au cul et voulait se faire sauter.

- Moi insupportable? Mais voyons, tu devrais comprendre que je suis comme ça. Si ça peut te consoler, je ne le ferai plus, en fait, je ne te toucherai plus, à moins que tu le désires et que ça fasse partie de notre entente.

J'avais beau être saoul, ça me permettait quand même d'être lucide à certains moments. J'avais beau être un connard, mais je ne voulais pas que Leslie croit que j'étais un harceleur non plus. Il y avait toujours une limite et j'avais tendance à la dépasser. Il fallait juste se contrôler, mais pour moi c'était difficile. Tout ce que je voulaise, je l'avais. Ça ne prenait pas de temps et j'avais toujours ce que je voulais. Leslie aquiesça d'un signe de tête et me laissa donc seul pour finir mon verre. Elle avait quitté même pas 2 minutes que ma jolie blonde était de retour. Elle avait l'air plutôt heureuse que Leslie m'est quittée pour lui laisser la place.

- Allez, je t'amène à l'hotel, toi et moi nous avons tout un moment à vivre!!!!

Elle me sourit à pleine dent et je regardai une dernière fois Aaron pour lui faire signe que je partait bien accompagné et qu'il devrait en faire autant au lieu de glander avec Romeo. Je payai la note de la table et la bière et je pris chérie par les épaules pour la conduire à ma voiture. Trop saoul ouais pour conduire, mais je me permettais bien ça. Même en se faisant arrêté, je pouvais soudoyer qui je voulais. Lysandre fut tellement contente de grimper dans ma voiture, elle était toute excitée d'avoir trouvé un mec comme moi ce soir. Elle allait être bien servie la jolie. Nous allâmes à l'hôtel Paradise du coin pour prendre une chambre comme de nombreuses de mes conquêtes que je ne ramenaient pas chez moi. Une fois arrivés à bon port, Elle sauta immédiatement sur le lit et j'enlevai ma veste pour la mettre sur le fauteuil présent. La blonde sortie de son sac à main une pelletée de préservatifs de toute sorte de couleur. Quand je disais qu'elle était bien chaude, elle l'était bien. Elle m'approcha à elle et nous filâmes tout droit au paradis pendant plusieurs minutes.

- Ma petite Minipouss toute poilue haaa oui continue!!!!

De toute façon, je pouvais dire ce que je voulais pendant l'acte, les filles n'en avait rien à faire. Nous atteignâmes le summun et là je pouvais dire que je planais vraiment avec tout ce que j'avais pris ce soir. La fille me parlait et moi je restai là à regarder le plafond et à me perdre dans mes pensées.

- Tire-toi!

J'avais eu ce que je voulais. Elle me gifla au visage, mais je ne sentie rien, je n'étais plus là. Je m'endormis alors comme ça et au matin, j'étais seul, à poil sur le lit dans une mare de vomi bien odorant.

- Putain! C'est quoi ce bordel!

Je me levai alors et allai prendre une douche. Le room service allait être ravi.



©Sushi Sa-léXXXXX


Revenir en haut Aller en bas
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: La soirée ne fait que commencer   Dim 19 Aoû 2012 - 14:58


Aaron & Sebastian & Romeo , and Leslie's boobs. ;

Leslie ne paraissait pas trop atteinte de cette ire alimentée d'alcool et de drogue. Sans doute avait-elle su rendre à Sebastian la monnaie de sa pièce. Il montrait les dents, elle découvrait ses seins nus. La bouche ouverte et salivante, le fils d'entrepreneur ne pouvait que se taire et fantasmer. Non, Romeo ne préférait pas savoir quels stratagèmes Leslie avait utilisé sur son ennemi. Il espérait secrètement que quelques mots aient pu calmer les ardeurs de cet abruti fini, mais ses convictions s'essoufflèrent bien vite. La pression de la main de Leslie sur la sienne le rattrapa brutalement. Ce fut presque effrayant de constater comme ce différend entre lui et Sebastian avait su le faire décoller des réalités. Une boîte de nuit, où ça ? La jeune fille s'attacha à converser avec Aaron. Le pauvre, si ivre et perdu. Ses phrases incohérentes s'enchaînant à lui comme pour l'étouffer. Plus personne ne saurait passer sans détecter son haleine aigre d'alcool. Si le jeune homme avait envie de trouver une minette pour atteindre un ciel supérieur, il nécessiterait qu'elle ait elle aussi avalé en trop grande dose de la liqueur. Ainsi, les deux relents revenant droit des estomacs souillés sauraient s'annihiler pour ne faire qu'un et s'oublier. Les langues ne se tariraient plus au contact de cet air irrespirable et apprendraient à valser en rythme avec les bassins. En attendant, Romeo fut surpris de le voir avenant, réclamant à Leslie un verre d'eau. Peut-être s'asphyxiait-il en solitaire ?
Romeo soupira en silence, alors que sa meilleure amie s'en était allée au bar pour trouver le breuvage trop pur d'Aaron. Cette soirée, qui ne s'annonçait déjà pas excellente en débutant, avait empiré. Jusqu'au départ de Sebastian, Romeo s'était demandé si la chute allait s'arrêter ou non. Heureusement, le seuil semblait être atteint. Tomber plus bas était clairement impossible. Et puis, il ne se sentait même pas motivé à poursuivre. Un coup d'oeil à sa montre lui indiqua que les deux heures s'approchaient trop vite. Il se donna quelques minutes pour embrasser Leslie et souhaiter une bonne fin de soirée à Aaron, puis décida de s'éclipser. Rentrerait-il chez lui, ou bien disparaîtrait-il dans les bras de Candie, cette belle poupée qui l'avait autant aguichée que lui. Le choix était délicat, parce que ses atouts de mâles semblaient impatients, mais la soirée qu'il venait de passer l'avait refroidi.
Leslie posa le grand verre d'eau sur la table, et Aaron s'en empara aussitôt, portant le liquide translucide à ses lèvres. Une goutte coula sur son menton, suivie d'une autre. Malgré tout, il vida son gobelet d'une traite, et sembla apaisé. Romeo pouffa un instant, mais Leslie apprit à Aaron que sa proie aux gros nibards paraissait prête à passer à la casserole. Le garçon préféra alors conquérir sa donzelle, saluant les deux jeunes gens d'un revers de la main. Romeo ne sut ce que les lèvres remuantes d'Aaron voulaient lui dire, mais ce détail n'était pas si important, c'était certain.
Leslie et Romeo restèrent seuls un bref instant. Le jeune homme pesa quelques secondes les pour et les contre sur sa future fin de soirée. Une nouvelle hypothèse vint rejoindre les autres : devait-il proposer à Leslie de la raccompagner jusque chez elle ? Il jugea cette idée fort bonne et s'empressa de la partager à l'intéressée.

-Leslie, je vais y aller perso. Tu veux rester ici ? Sinon, je peux te raccompagner jusque chez toi.

Romeo était venu en voiture. Il avait emprunté le véhicule de sa mère, comme il en avait l'habitude. Un accord tacite était tenu entre eux pour que et Romeo, et le pick-up reviennent toujours comme neuf au domicile familial : le jeune homme avait pour obligation de ne pas boire plus de deux verres d'alcool fort lorsqu'il s'emparait du bolide. Si les premiers temps, il avait déshonoré ce pacte, après un sermon de plusieurs jours, il s'attachait désormais à toujours obéir à sa mère. Et puis, la franchise qui s'établissait entre eux depuis toujours le forçait à ne pas mentir. Comme à chaque fois, il s'était rempli l'estomac d'environ deux verres de ce mélange puissant qu'il avait dans sa flasque. La petite bouteille était d'ailleurs toujours remplie pour ne pas dépasser le quota d'ivresse imposé par Meredith. En dehors de ces quelques gorgées, Romeo s'était imprégné de bière, mais l'habitude faisant, ce breuvage-ci ne conditionnait jamais son taux d'alcoolémie. Il aurait pu en boire des dizaine de litres qu'il aurait pu conduire sans même se sentir dérangé.
Malgré tout, il se sentait prêt à accepter que Leslie ne veuille pas monter dans le pick-up. La confiance qui régnait entre eux obligeait à la jeune fille à ne pas s'inquiéter pour l'état de Romeo, mais parfois, les craintes sont irrationnelles et prennent le dessus. Aussi, Romeo ne fut pas surpris de détecter une moue rapide sur le visage de Leslie. Elle le remercia mais lui suggéra qu'elle souhaitait encore boire un verre. D'après elle, une fille de sa classe l'avait saluée alors qu'elle était au bar et elles s'étaient promis de se voir plus tard. Romeo acquiesça, embrassa Leslie sur la joue et sortit de la boîte sans un mot.
Une fois dehors, Romeo fut assailli par les fumées toxiques des fumeurs, et s'empressa de rejoindre le pick-up de sa mère. Il se sentait plutôt réveillé et encore prêt à s'amuser un peu. Et puis, Candie avait réellement fait son petit effet. Romeo aimait bien ses fesses rebondies et son décolleté plongeant. C'était sans le moindre mal qu'il s'imaginait finir sa nuit avec elle, leurs deux corps nus enlacés et réchauffé par le désir. Il se sentait même paré à l'éventualité de ne pouvoir choisir entre elle et une de ses copines, et de devoir les satisfaire toutes deux. Il tira son téléphone de sa poche et composa habilement le numéro inscrit sur son avant-bras. Après les bips répétitifs, une voix féminine lui répondit. On lui donna une adresse.
En un sourire, Romeo tourna la clef et fit vrombir le moteur.

END
Revenir en haut Aller en bas
OMG! Contenu sponsorisé is gorgeous!

MessageSujet: Re: La soirée ne fait que commencer   

Revenir en haut Aller en bas
 

La soirée ne fait que commencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ҩ I know what you're keeping. :: play with me :: 
WSA Version 1.0
 :: 
Ϟ Le cimetière des RP
-