Nous préparons la
VERSION 3
WSA FOREVER ♥️

Partagez | 
 

 Souvenirs d'un été ♦ Alyster

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
» potins : 252
» double compte : Non

» age : 23
» emploi/étude : Lycéenne
» numéro de maison : N°40

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Leslie Barton is gorgeous!

MessageSujet: Souvenirs d'un été ♦ Alyster   Jeu 16 Aoû 2012 - 16:03












Leslie prenait des notes de son cours d'histoire, la tête posée sur le creux de sa main gauche. Malgré le fait qu'elle était studieuse et appréciait le lycée, contrairement à une grande majorité des élèves présents dans la même salle qu'elle, elle s'ennuyait un peu. La prof ne savait pas faire passer une information, la rendre intéressante, elle était lasse et lassante. Heureusement la sonnerie retenti à travers tout le lycée de Middle Fawkes et Leslie se leva, ramassa ses affaires pour les fourrer au fond de son sac à main et sorti de la classe. El s'arrêta une bonne dizaine de minutes devant le distributeur de boisson pour parler à sa meilleure amie Lullaby et se moquer d'une bande de pouf qui passait à côté des deux adolescentes. Elles étaient ridicules à s'habiller de la même façon, à penser les mêmes choses et à suivre leur leader sans penser par leur propre cervelle. Leslie leva les yeux au ciel puis fit un signe de la main à son amie avant de rejoindre un troupeau d'élève qui quittait le lycée. Elle marcha jusque chez elle et poussa la porte d'entrée. Elle disposait d'une heure tranquille dans le calme pour faire ses devoirs. Son père était à la caserne, son frère ainé à un entrainement de football et son petit frère n'allait pas tarder à rentrer. Elle profitait toujours de cette heure pour étudier de façon à être disponible une fois les hommes de la famille à la maison. Elle n'avait pas une minute de répit avec eux, mais elle le vivait très bien. Vivre sans leur présence lui était inimaginable même si ce n'était jamais chose facile de les supporter.

L'adolescente attrapa une brioche et grimpa les escaliers pour se rendre dans sa chambre. Une fois ses affaires installée, elle rédigea une dissertation sur la liberté. Elle était prête à parier qu'il y aurait à peine un quart des élèves qui rendrait ce devoir, mais elle voulait en faire partie. Elle avait toujours été sérieuse en classe, son père lui répétait sans cesse que c'était important, aucun danger qu'elle ne l'oublie. Une fois terminée, la brunette claqua ses cahiers sur son bureau et au même moment la poignée de la porte d'entrée tourna. Freddie la tornade était arrivée. Leslie dévala les escaliers et adressa un grand sourire à son petit frère pour lui dire bonjour. Elle ne lui posa aucune question sur sa journée de cours car elle en connaissait déjà la réponse. Freddie détestait les cours, les profs, les devoirs, le lycée, bref, c'était vraiment inutile de le questionner. Leslie se décida à mettre un peu d'ordre sur le plan de travail, c'est fou comme vivre avec uniquement des hommes pouvait vous donner du travail, ils arrivaient à mettre un bazar monstre en quelques minutes et ne trouvaient jamais le besoin de ranger. Pour l'adolescente qui était plutôt du genre maniaque, c'était parfois énervant, mais elle tenait trop à eux pour leur en vouloir. Elle jeta des publicités qui dataient déjà de deux semaines et tomba sur un post-it avec l'écriture de son père demandant d'aller chercher deux baguettes de pains et des croissants pour l'équipe de football de Derek, le frère ainé de Leslie. La brunette ouvrit le placard d'un geste rapide pour enfiler une paire de talons et donna quelques caresses à Crapule, son labrador avant de sortir.


« Attends, j’ai rien à faire, je t’accompagne. »


Leslie lâcha un petit rire. Elle n'avait pas besoin de son frère de quinze ans pour acheter du pain, mais il semblait heureux alors elle ne le contraria pas et se contenta de lui donner les clés pour qu'il ferme la porte de maison. Parfois elle avait l'impression que sa famille la prenait pour une enfant, surtout son père et Derek. Ils étaient toujours là à la protéger du moindre détail, à la prévenir de tout et n'importe quoi, ça en devenait paranoïaque. Leslie traversa la rue pour rejoindre la rue piétonne de la ville et se rendre à la boulangerie. Son frère racontait un film qu'il avait regardé et Leslie se retenait de lui demander à quel moment il l'avait vu étant donné qu'il était censé passer la journée en cours. Une fois dans la rue piétonne, ils se dirigèrent en discutant vers la boulangerie. C'était la meilleure de la ville, leur pâtisserie était délicieuse et il y avait toujours du monde qui faisait la queue. En traversant la route, le regard de Leslie fut attiré par une moto garée devant le petit commerce. C'était idiot, mais cette moto lui faisait penser à celle d'un copain qu'elle avait eu pendant ses grandes vacances à la nouvelle-Orléans, en réalité c'était exactement la même. Leslie secoua ses boucles brunes, ce n'était pas le moment d'être nostalgique de cette période, elle devait plutôt se concentrer sur les croissants à acheter avant qu'il y ait rupture de stock, mais tout de même, cette moto et les souvenirs qu'elle faisait remonter la perturbait un peu. Elle aurait peut-être dû prendre le numéro d'Alyster après tout. Leslie allait entrer dans la boulangerie quand un bruit venant d'au-dessus de sa tête la fit sursauter. Instinctivement, elle releva la tête, de peur qu'une jardinière de fleurs lui tombe sur la tête. Elle plissa les yeux, surprise par la vision qu'elle avait. Il n'y avait aucune jardinière, mais un homme. Un homme qu'elle connaissait bien et pour cause, c'était Alyster. Leslie resta bloquée, la tête en l'air pendant quelques minutes et c'est son frère en la bousculant qui la fit revenir au monde réel. Elle n'avait jamais pensé recroiser un jour Alyster et encore moins dans sa propre ville. Paniquée, elle fourra l'argent dans les mains de son frère et le poussa à l'intérieur de la boulangerie.


« Euh écoutes, tu te débrouilles, je dois faire un truc là. »


Leslie ne prêta pas attention aux protestations de son frère et sorti aussitôt de la boulangerie. Son coeur battait à vive allure et elle était encore sous le choc. Pourquoi Alyster était ici et surtout, se souvenait-il d'elle ? Elle lui avait dit le strict minimum, à savoir son prénom. Elle avait un peu honte et était gênée de se trouver face à lui. En prenant garde de ne faire aucun geste stupide, Leslie s'avança vers le trottoir pour que du haut de son balcon, Alyster puisse la voir.


« Salut ? »



©Sushi Salé





_________________




C'est véridique chez la jeunesse, y'a plus une once de rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: Souvenirs d'un été ♦ Alyster   Jeu 16 Aoû 2012 - 20:42




Leslie & Alyster

J e me levais encore vers la fin de la journée, j'avais passé la soirée au bar, à boire quelques bières et faire connaissance de quelques jeunes femmes très agréable. Une surtout était charmante, j'aurais sans doute pu la ramener chez moi mais mon esprit était ailleurs, ma poupée comme j'aimais l'appeler, occupait mes pensées. Je ne savais pourquoi, je n'étais pas du genre à tomber sous le charme de filles aussi jeune, je n'y avais d'ailleurs jamais pensé et mes yeux ne s'arrêtaient jamais sur des gamines qui écoutaient du Britney ou je ne sais quelle musique de fillettes. Mais depuis que j'étais allé chez les Van Allen, je n'avais pu me décrocher de cette brune qui m'avait complètement taper dans l’œil. Et son père qui commence à m'apprécier juste parce que nous avions tout deux une passion des motos et qui du coup me demande de surveiller sa fille contre les autres garçons …
Si il savait ce que je ressentais pour sa fille … Enfin bref tout ça pour dire que hier soir j'aurais pu me ramener cette jolie rousse « de mon age » , mais malgré ses courbes … comment dire … intéressantes pour ne pas dire alléchantes, rien ne c'était passé, je ne pouvais pas dire qu'elle avait pas essayé de me faire comprendre qu'elle était intéressée par moi, mais j'avais réussi, par une habile pirouette, à éviter l'invitation en rétorquant que j'avais un pote qui avait besoin de moi... j'avais bien vu qu'elle était déçue mais j'avais pas la tête à faire des galipettes avec elle alors que ma tête était ailleurs. Je me détestais, elle était si jeune que lorsque j'étais rentré je m’étais descendu encore quelques bière et j'avais fini par retourner au bar au cas où elle y était encore, mais arrivé là bas, plus de rousse... dommage... ou peut être pas...
Donc me voilà sur mon balcon avec mon café essayant d’immergé de ma nuit alcoolisée et de me répeter que rien ne se passera jamais entre moi et la fille Van Allen ... accoudés à regarder les gens vaquer à leur occupations répétitive ainsi que ceux qui rentraient et sortaient de la boulangerie.
Alors que je laissais mes idées divaguer, je baissais les yeux, une silhouette me rappela une fille que j'avais rencontré l'été dernier, avec qui j'avais d'ailleurs tenu plus que la plupart des autres fréquentations que j'avais l'habitude d'avoir. J'étais resté deux mois avec elle, jusqu'à ce qu'elle reparte.
Ce souvenir me renvoya des flash :

Le corps de cette fille, Leslie, je crois, se cambrant lors de notre première nuit, elle semblait si jeune mais si mûre à la fois, je n'avais jamais su plus que son nom, mais jamais je n'avais rencontré une fille qui était autant sur la même longueur d'onde que moi.
Notre rencontre avait eu lieu au ranch de Trent, mon oncle du coté de ma mère, elle était arrivée avec toute la tenue adéquate et je n'avais pu m'empêcher de lui proposer de l'accompagner pour lui faire visiter les alentours,elle était belle, les cheveux long, les yeux pétillant, et une excellente cavalière, nous avions passé l'après midi ensemble à discuter de tout et de rien. Et à partir de ce moment on était resté quasiment inséparable. Sortant le soir dans les boîtes cachées dans les bayous jusqu'au jour où pris dans l'ambiance de la soirée elle avait fini chez moi .Je me rappelle que j'étais dans la cuisine en train de recharger nos verres quand à mon retour au salon elle avait fait tombé la robe qu'elle portait et c'était allongée sur mon lit, ses courbes si parfaites m'avaient attirés comme un aimant et la nuit torride qu'elle m'avait offerte ne m'avait pas laissé indiffèrent. Elle m'avait marqué. Elle était d'ailleurs partie sans me dire au revoir, du jour au lendemain, et même si je savais qu'elle était en vacances je m'étais surpris à regretter son départ et j'avais même penser à elle durant les quelques jours qui suivirent et je m'étais même dit que j'aurais bien voulu savoir si notre relation aurait pu marcher si elle aurait été de chez moi, mais je ne pouvais le savoir puisqu'elle était partie.


J'avais de nouveau repris le fil de mes pensées, malgré quelques flash back de cette Leslie, debout devant moi, quasiment nue, me regardant timidement comme si c'était la première fois pour elle, mais ça ne l'était pas, du moins, je ne m'étais jamais posée la question, la nuit que nous avions passé avait été parfaite pour moi, comme les nuits qui ont suivies d'ailleurs. Alors que je pensais à elle une voix d'en bas me ramena à la surface de la terre :

« Salut »

Je baissais les yeux et je faillis en lâcher ma tasse. C'était, elle, Leslie, la fille de l'été dernier....Je répondu du tac au tac, bien heureusement d'ailleurs, cela me permis de reprendre mes esprits :

« Salut ! »

Et les flashs s'intensifièrent et je ne pu m'empêcher de dire

« Leslie ? Qu'est ce que tu fais ici ? »

Je la regardais dans les yeux, elle était toujours aussi, jolie, son sourire timide la rendant toujours aussi plaisante a regarder. Il faut dire que son short et son débardeur laissant voir son nombril ne me laissait pas indifférant mais ses talons qui auraient sans doute été de trop chez une autre fille, lui allaient comme un gant...et je me surpris a lui lancer sans me rendre compte des mots qui sortaient de ma bouche :

« Si tu prends des croissants je t'offre un café... »

J’espérais en moi même qu'elle accepte même si des croissants j'en avais déjà mais, que pouvais je lui dire d'autres,... alors la regardant avec un sourire sincère je resta accoudé en attendant de voir sa réaction.


code by biscotte
Revenir en haut Aller en bas
» potins : 252
» double compte : Non

» age : 23
» emploi/étude : Lycéenne
» numéro de maison : N°40

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Leslie Barton is gorgeous!

MessageSujet: Re: Souvenirs d'un été ♦ Alyster   Ven 17 Aoû 2012 - 9:12












Regarder Alyster était bizarre, mais bizarre dans le sens positif. Beaucoup de souvenirs remontaient à la surface, faisant battre le cœur de Leslie et voler des papillons dans son ventre. La question que lui posa le beau brun ne la surprenait pas, il ne savait pas qu'elle vivait ici ou même qu'elle allait au lycée. Elle lui avait dit le strict minimum sur elle et n'avait pas pensé qu'elle s'attacherait autant à cet homme, il avait été son quotidien pendant deux mois, il remplissait toutes ses pensées, toutes ses nuits, elle avait perdu sa virginité avec Alyster sans même qu'il le sache et elle ne pouvait pas oublier les vacances magnifiques qu'elle avait passé en sa compagnie. Elle était en train de rêvasser du passé quand la voix de jeune homme s'éleva du haut du balcon. Un sourire se dessina sur les lèvres de Leslie, il se souvenait d'elle, elle n'était pas sûre que cela arrive et il l'invitait à monter. La lycéenne attendit que son frère sorte de la boulangerie les bras chargés de sacs de croissants pour lui prendre un sachet. Elle expliqua qu'elle devait passer à la bibliothèque, que ça serait long et ennuyeux et Freddie n'écouta pas plus longtemps le discours de sa sœur pour filer en douce déposer les croissants au stade. Il y avait une petite porte à côté de la boulangerie et Leslie l'emprunta pour monter un escalier qui montait dans l'appartement d'Alyster. Une fois devant la porte marron, elle hésita quelques instants. Elle n'était pas sûre que revoir son ex petit ami était une bonne chose, elle avait peur des sentiments qu'elle avait tenté d'oublier à son retour de vacances et le voir de nouveau pourrait les faire remonter. Il était peut-être encore temps de faire demi-tour, mais Alyster se posta devant la porte et l'invita à entrer, un sourire charmeur aux lèvres. Leslie entra et posa son regard sur le visage d'Alyster. Elle ne voulait pas paraitre impolie en le reluquant de la sorte, mais elle était toujours autant fascinée par son visage. Surtout son sourire, c'était la première chose qu'elle avait remarqué chez le beau brun. Il avait un visage à la fois doux et charmeur, craquant et mature, elle ne saurait l'expliquer. Leslie baissa les yeux, elle n'avait pas l'habitude d'observer les gens de la sorte et elle ne se faisait pas de fausses idées, un homme tel qu'Alyster avait forcément une petite amie et de toute façon, elle n'était pas là pour ça. Elle s'avança un peu plus dans l'appartement, faisant claquer ses talons sur le sol. C'était un appartement simple, qui reflétait assez bien la personnalité du jeune homme, il n'était pas prise de tête, il se laissait vivre en respectant les gens qui l'entouraient, rien de plus compliqué. Leslie se décida à briser la première le silence qui régnait dans la pièce en répondant à la première question d'Alyster. Elle ne savait pas pour combien de temps il était en ville, mais elle ne pouvait pas faire semblant, il méritait de savoir d'où elle venait.


« Je vis ici et toi qu'est-ce que tu fais à Middle Fawkes ? »


Leslie déposa le sachet de croissants frais sur une table ronde et s'appuya dessus pour regarder à nouveau Alyster. Elle était vraiment heureuse de le voir, mais quelque chose la gênait, elle l'avait tellement aimé et pourtant elle était partie sans lui dire au revoir, sans même le prévenir alors que l'envie y était.



♦ ♦ ♦ Fin de l'été 2011 ♦ ♦ ♦


Leslie regardait ses frères sauter du haut des rochers pour venir s'écraser sur l'eau plate du lac en rigolant, leurs sauts étaient ridicules et ils se prenaient pour des dieux de la plongée. Elle quitta sa serviette de plage posée sur l'herbe verte qui entourait le lac et enfila ses chaussures pour se rendre à un petit bar à quelques minutes à peine. Elle espérait croiser Alyster, ça faisait deux mois qu'elle passait ses journées avec lui, ils arrivaient toujours à se retrouver dans la grande ville de la Nouvelle-Orléans sans même se chercher. Une fois au comptoir, Leslie commanda un diabolo grenadine à emporter et paya la note. Elle quitta le bar et aperçu celui qu'elle pouvait appeler son petit ami. Elle lui fit signe de la main et s'avança vers lui, sourire aux lèvres avant de lui déposer un baiser. Elle n'avait jamais eu de copain comme Alyster auparavant, il était drôle, charmeur, attachant, sympathique et il avait des principes qu'il respectait, tant de choses qui le rendait parfait aux yeux de Leslie. Cependant, elle ne lui avait jamais dit son âge, elle savait qu'il était bien plus âgé qu'elle et il aurait refusé d'avoir une aventure s'il avait su qu'elle était mineure, il ne l'aurait même pas remarqué, il ne se serait jamais intéressé à une gamine alors elle lui avait caché. Ce n'était pas très honnête, mais elle savait que c'était un amour de vacances, un amour parfait, mais qui ne pouvait pas durer.

Alyster entraîna Leslie dans le ranch de son oncle, c'était l'endroit préféré de la brunette et pour cause, c'était là-bas qu'elle l'avait rencontré, plus le fait qu'elle adorait les chevaux et l'environnement dans lequel ils vivaient, elle ne pouvait qu'accepter de passer sa dernière journée là-bas. Alyster n'était pas au courant que c'était la dernière, les grandes vacances touchaient à leur fin, mais elle ne lui avait pas donné de jours. Ils avaient passé la journée à discuter de tout et de rien à la fois, à s'occuper des chevaux de l'oncle d'Alyster, à faire une balade dans une forêt et à s'embrasser. Toute la journée Leslie avait essayé de mettre au courant son ami de son départ, mais à chaque fois qu'elle tentait, sa gorge se resserrait et elle abandonnait. Quitter Alyster pour toujours était une pensée difficile.

Le soir en rentrant à la villa que son père avait louée, elle rangea toutes ses affaires au fond de sa valise ainsi que les souvenirs qu'elle pouvait garder d'Alyster. Elle monta en voiture en lançant un dernier regard au ranch, qui était tout proche et boucla sa ceinture. Les vacances étaient terminées et elle allait reprendre une petite vie banale. Elle aurait aimé lui dire au revoir, mais Leslie n'avait jamais été douée pour les adieux et son frère commençait à se douter de quelque chose, il posait beaucoup trop de questions. Elle préférait partir en silence, elle n'aurait pas pu s'empêcher de pleurer et ce n'était pas l'image qu'elle voulait donner à Alyster. Le moteur démarra et la voiture s'élança sur le chemin du retour.



♦ ♦ ♦ Fin du flashback ♦ ♦ ♦



Leslie quitta le visage angélique d'Alyster pour baisser la tête et attraper son teeshirt du bout des doigts et commencer à le tortiller. La situation était gênante et elle tenait à s'excuser avant de commencer à parler de quoi que ce soit. Si les choses étaient dites, alors peut-être qu'elle pourrait passer un peu de temps en la compagnie d'Alyster, s'il l'appréciait, elle s'était surprise à rêver que oui c'était le cas, mais peut-être qu'elle n'était pas la seule touriste avec qui il passait les vacances. Elle releva la tête et pris une bouffée d'air avant de se lancer dans une explication simple. Elle aimait la sincérité et la situation ne changeait rien, elle se devait d'être honnête, Alyster avait toujours été adorable avec elle.


« Je ne voulais pas partir comme une voleuse. Je t’aimai vraiment beaucoup, mais je pensais que je ne te reverrai jamais et les adieux, ce n’est pas mon truc. J’ai préféré partir sans devoir te dire au revoir, c’était égoïste je suis d’accord et je suis désolée, vraiment. »


Les choses étaient dites. Leslie n'avait pas cherché à mentir ou à se donner des excuses, elle avait expliqué les choses telles qu'elles s'étaient passées. Elle comprendrait qu'Alyster n'ait pas envie de l'excuser ou même de lui parler, elle ne ferait pas une crise, elle n'avait jamais été comme ça. Elle s'avança et pris place sur le canapé en cuir qui décorait la pièce. Une fois installée, elle releva la tête et se mit à sourire. Alyster l'avait quand même invité à prendre un café, elle pouvait profiter de l'occasion.


« Est-ce que je peux faire ma difficile et te demander une grenadine à la place d'un café ? »


Le rire de Leslie résonna dans l'appartement du jeune homme. Elle buvait rarement du café, ça avait tendance à faire monter sa nervosité au point qu'elle pouvait donner un mal de tête à une puce.



©Sushi Salé




_________________




C'est véridique chez la jeunesse, y'a plus une once de rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: Souvenirs d'un été ♦ Alyster   Ven 17 Aoû 2012 - 11:23




Leslie & Alyster

J e ne savais ce qui m'avait pris, je lui avais proposé de monter. Les mots étaient sortis sans vraiment que je m'en rende compte, on aurait pu croire qu'elle me decontenançait c'était pas le cas, du moins pas tout à fait, je dirais plutôt qu'elle m'avait surpris, et il est vrai que il m'aurait bien tenté de reprendre où on s'était arrêté. Les flash s'intensifiaient et il me fallait un effort surhumain pour ne pas me laisser aller et je du secouer la tête pour effaçer le moment ou je dégraffais son haut et ou un frisson l'avait parcouru... Elle m'avait quand même bien marqué, je me demande encore comment je n'avais pas pensé à elle depuis tout ce temps. Peut être parce que justement c'était un amour de vacances. Mais elle était partie sans un mot et ça m'avait paru bizarre de sa part, elle qui semblait pourtant si directe dans sa façon d'être m'avait étonnée, j'avais voulu l'appeler plusieurs fois mais je m'étais retenu, je m'étais di que si elle était partie sans rien dire c'est qu'elle avait une bonne raison.
Je la regardais s'avançer vers un jeune garçon et lui prendre une poche de croissant, et sans doute lui expliquer .. ou pas... qu'elle rentrerait pas tout de suite. Et elle disparu sous mon balcon, j'entendis ses talons claquer sur les marches qui montaient chez moi et elle dut hesiter à frapper car quelques secondes se passa avant que j'entende le TOC TOC de la porte. J'hésitais moi aussi mais je ne voulais pas la faire attendre, je l'avais tout de même invité. Tournant la poignée, je la découvris, là, devant moi, magnifique et sensuelle comme l'année dernière, et je n'ose vous dire ce que j'aurais voulu faire si je ne m'étais pas retenu mais quelque chose me retenait, et elle s'appelait Emily, je pensais à elle, mais j'avais cependant l'impression que l'arrivée de Leslie allait changé la donne.
Je m'écartais pour la laisser rentrer, tout en lui souriant car je crois que tout comme moi elle se sentait mal à l'aise et c'était tout à fait normal, du moins c'était mon opinion.

"Rentre, fais comme chez toi"

Je la regardais s'avançer, et elle était sans doute la dernière personne que j'aurais cru croiser, elle regardait mon appartement et j'avoue que j'avais été bien inspiré de mettre un peu d'ordre hier soir. Mais mon regard se porta sur la poche sur ma table ou elle déposa la sienne mais elle sembla pas l'avoir vu et me repondit :

« Je vis ici et toi qu'est-ce que tu fais à Middle Fawkes ?


j'avais oublié de la cacher, elle m'avait chambouler la tête, et je m'en rendais compte, je devais me faire une raison pour Emily et continuer à vivre, elle m'avait boulverser dès le premier regard mais elle était mineur et c'était contre mes principes, et même si certains gars ne se laissaient pas freiner par ce "detail", je n'étais pas ainsi.
Elle vivait ici, c'était bien ma veine... La seule ville ou je m'installe depuis des mois et je tombe pile où elle vit, c'était peut être un signe.
Alors qu'elle était toujours de dos elle repondit à ma curiosité sur la raison de son départ sans adieu :

« Je ne voulais pas partir comme une voleuse. Je t’aimai vraiment beaucoup, mais je pensais que je ne te reverrai jamais et les adieux, ce n’est pas mon truc. J’ai préféré partir sans devoir te dire au revoir, c’était égoïste je suis d’accord et je suis désolée, vraiment. »

Je m'étais douté de la raison, et j'étais content d'avoir eu raison... J'aurais pas voulu que ce soit pour autre raison...

"C'est pas grave, je me doutais de la raison...alors tu vis ici... "

Je ne savais pas quoi dire d'autres, c'était la vérité, mais je me gardais bien de dire que durant les nuits qui suivirent j'avais souvent pensé à elle, et qu'elle m'avait manqué...
Je ne voulais pas lui parler de mes véritables raisons de ma venue ici alors je decidais de rester dans le vague.

"Je voyage pas mal et j'ai décider de m'arrêter un moment ici, pour quelques temps du moins, c'est un sacré hasard de tomber sur toi"

Je ne dis mot sur Emily, ni sur mon frère, ni sur l'effet qu'elle me faisait en ce moment... je ne voulais pas qu'elle me croit étrange. La disparition de mon frère m'avait énormément changée et je ne savais pas si j'étais resté le même qu'elle avait connu.

« Est-ce que je peux faire ma difficile et te demander une grenadine à la place d'un café ? »

Perdu ou déstabilisé par sa rencontre inattendue je lui avait proposé un café sachant pertinament qu'elle n'en buvait que rarement, je lui souris et me dirigeant vers la cuisine je lui servis son verre.
Retournant vers elle, je stoppa la voyant assise, là, dans mon appart, je me sentis revenir 1 an en arrière. Elle me faisait toujours cet effet, mais je ne pouvais nier que certaines choses avaient changées et sa venue allait sans doute boulverser mes projets ainsi que ce que je ressentais pour la fille Van Allen.

"Tu es toujours aussi belle..."

Je lui tendis son verre, je devais lui dire, quelque chose me poussait à le faire, je ne le regretterais pas, mais je n'avais pas réfléchis, peut être que depuis elle avait rencontré quelqu'un...Mais qu'importe je ne pu m'en empêcher...m'asseyant sur l'accoudoir et la regardant dans les yeux tout en la déshabillant du regard:

"toujours.... "









code by biscotte
Revenir en haut Aller en bas
» potins : 252
» double compte : Non

» age : 23
» emploi/étude : Lycéenne
» numéro de maison : N°40

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Leslie Barton is gorgeous!

MessageSujet: Re: Souvenirs d'un été ♦ Alyster   Ven 17 Aoû 2012 - 13:31












Leslie posa son sac à main à côté d’elle et s’installa plus confortablement dans le canapé. Alyster semblait assez surpris de la croiser ici et d’apprendre qu’elle vivait à Middle Fawkes, il était vrai que le hasard avait bien fait les choses, avec tous les endroits où le jeune homme pouvait aller, il avait choisi la ville où vivait Leslie, on aurait pu dire que c’était le destin, mais Leslie ne croyait pas à ces choses-là. Si le destin existait, c’était un sacré connard, voilà tout. Leslie avait le regard fixé sur la fenêtre qui donnait sur la rue. De son côté, Alyster était dans la cuisine et tenait deux verres dans ses mains. Leslie tourna la tête pour l’accompagner du regard tandis qu’il avançait vers elle.


« Oh d’accord, oui en effet, le hasard comme tu dis, c’est assez étonnant. »


Leslie laissa sa phrase en suspens. Ce qu'elle racontait n'avait pas vraiment de sens et elle en était bien consciente, mais la présence d'Alyster dans la même pièce qu'elle la rendait nerveuse. Nerveuse n'était pas le bon mot, mais il la déconcentrait complètement. Elle ne pouvait pas s'empêcher de revivre les souvenirs qu'elle avait en commun avec lui, elle ne pouvait pas s'empêcher de rêver au contact de sa peau contre la sienne. Alyster était proche de Leslie désormais et elle le regardait, un sourire béat aux lèvres comme la première fois qu'elle l'avait vu. Elle ne saurait pas expliquer ce qui s'est passé ce jour-là, mais Alyster l'avait marqué dès les premières secondes. Il dégageait quelque chose qu'on ne peut qu'apprécier. Le jeune homme lui tendit son verre de grenadine et souffla quelques mots. « Tu es toujours aussi belle. » Leslie plongea son regard dans les yeux chocolatés d'Alyster et le fixa quelques minutes, trop bouleversée pour répondre. Elle n'avait pas imaginé qu'il serait si direct, qu'il la complimenterait de la sorte. Elle ne savait toujours pas s'il avait une copine et ne comptait pas le questionner sur sa vie privée si brutalement, mais elle mourait d'envie de lui dire à quel point elle le trouvait irrésistible. Son regard descendit doucement sur la bouche d'Alyster. Elle avait seulementà se pencher pour effleurer les lèvres du beau brun avec les siennes.


« Et tu es toujours aussi beau. »


Leslie adressa un sourire charmeur à Alyster. En réalité, elle le trouvait encore plus beau que l’été dernier. Il était plus bronzé, plus musclé et son sourire était toujours aussi charmant. L’adolescente se racla la gorge et porta son verre à ses lèvres pour prendre quelques gorgées de la grenadine préparée par Alyster. L’ambiance était plutôt gênante et il valait mieux qu’elle change de sujet avant qu’elle n’agisse et le regrette plus tard. Si elle s’écoutait, elle aurait déjà embrassé le brun et peut-être bien plus. Alyster était maintenant installé sur l’accoudoir et Leslie posa son verre sur la petite table basse qui se trouvait juste devant le canapé. Elle se tourna à nouveau vers le jeune homme et changea de sujet, essayant de le faire le plus naturellement possible.


« Et sinon tu montes toujours à cheval ? Il y a un centre équestre génial près de chez moi, je pourrais te faire visiter un jour, enfin, si ça te dit. Je connais tout le monde là-bas et plusieurs propriétaires me confient leurs chevaux. »


Leslie ne voulait pas passer pour un moulin à paroles alors elle s’arrêta là. Elle savait qu’Alyster aimait les chevaux, ce n’était pas pour rien qu’ils s’étaient rencontrés au ranch de son oncle. Elle vivait à Middle Fawkes depuis sa naissance et ce n’était pas un mensonge de dire que tout le monde au centre équestre connaissait Leslie. Plus personne ne s’étonnait de la voir débarquer à six heures du matin pour simplement passer un coup de balai dans l’écurie ou s’asseoir dans la paille et réviser ses leçons. C’était comme sa deuxième maison, plus calme et le lieu idéal quand elle voulait s’éloigner un peu de sa famille, penser à sa mère. Leslie reporta son attention sur Alyster. Elle avait tendance à trop se perdre dans ses pensées jusqu’à en oublier le monde extérieur. Elle lui adressa un sourire timide et le questionna à nouveau.


« Tu vis tout seul ici ? » Leslie récupéra le verre qu’elle avait posé quelques minutes plus tôt et avala sa grenadine. Cette question avait un sens caché, elle voulait plutôt savoir s’il vivait avec quelqu’un, s’il avait une copine, mais elle se doutait bien que ses questions étaient personnelles. Elle posa son verre vide sur la table basse et tout en se tournant vers Alyster, elle lâcha dans un souffle.


« Tu m’as manqué, Aly. »




©Sushi Salé



_________________




C'est véridique chez la jeunesse, y'a plus une once de rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: Souvenirs d'un été ♦ Alyster   Ven 17 Aoû 2012 - 19:00





Leslie & Alyster

L ui tendant son verre et m'asseyant sur l'accoudoir je me répétais en moi-même : « Toujours aussi belle, c'était sur... » Je me sentais un brin mal à l'aise mais je devais être raisonnable je ne pouvais me permettre de penser une seule seconde que l'on pourrait reprendre où on en était, je devais retrouver mon frère et si les choses tournaient mal qu'arriverait il ? Mais je me disais ça mais mon cœur... et mon corps, étaient totalement de l'avis contraire. Qui devais je écouter ?
Et en me regardant et me dit les même mot que je venais de lui dire pour elle :

« Et tu es toujours aussi beau. »


Elle craquait toujours pour moi et moi aussi un peu pour elle... mais je ne savais pas quoi penser peut être que de lui demander de monter était un peu trop …
Mais elle changea la tournure de la conversation ce qui je l'avoue m'allait tout à fait... C'était sans doute préférable :

« Et sinon tu montes toujours à cheval ? Il y a un centre équestre génial près de chez moi, je pourrais te faire visiter un jour, enfin, si ça te dit. Je connais tout le monde là-bas et plusieurs propriétaires me confient leurs chevaux. »


Cette question tombait à pic il est vrai que depuis son départ je n'étais pas remonter sur un cheval et ça me manquait terriblement, je savais qu'il y avait un centre équestre dans les environs et j'avais l'intention d'y aller pour savoir si ils avaient vu mon frère, peut être le fait d'être accompagné de quelqu'un du coin me serait favorable. Et puis il faut dire qu'à l'idée de refaire une ballade avec Leslie était plus que tentant, je l'appréciais c'était plus que sur, et elle me faisait un effet de malade, il manquait peu de chose pour que je ne m'approche et l'embrasse, bref que les choses dérapent mais je n'étais pas comme ça, je voulais pas paraître un profiteur, pas avec elle, elle était différentes. J'avais depuis son départ, et avant son arrivée d'ailleurs, eu de nombreuses filles dans mon lit mais elle, elle n'était pas pareil, j'avais appris à la connaître et surtout j'avais eu envi de la connaître, elle avait ce je ne sais quoi qui m'avait empêcher de me comporter comme un salaud. Car il est bien évident quand dans ce cas je l'aurais embrasser dés son arrivée ou je pourrais le faire maintenant, m’asseoir près d'elle et la renverser sur le sofa pour terminer dans le lit et faire ce que je faisais pour passer le temps, mais je ne le ferais pas avec elle, elle était plus pour moi que ces greluches ou ces allumeuses.

« C'est vrai que ça fait longtemps que je ne suis pas monter... et je serais ravi de monter avec toi .. et ça serait ton tour de me montrer les alentours »

Lui repondais je en m'approchant de son visage en lui faisant un clin d'oeil, mouvement que je regretta très vite car à quelques centimètre près nos lèvres se seraient touchées et dieu sait ce qui seraient arrivés, je sentais que je n'étais pas le seul a ressentir quelque chose et je ne savais pas comme lui faire comprendre que je ne voulais pas qu'une aventure, du moins je voulais y réfléchir, elle était apparue comme ça, sans que je m'y attende, un instant je pensais à Emily et l'instant d'après je la voyais elle, une simple relation qui m'avait plus touché que ce que j'aurais cru... Et puis elle posa la question qui confirma qu'elle voulait savoir …

« Tu vis tout seul ici ? »


et suivi d'un

« Tu m’as manqué, Aly. »

je ne savais quoi lui répondre elle aussi m'avait manqué.

« Je vis seul, pas trouvé ma perle encore... »

Je lui souris de nouveau timidement, en buvant une gorgée de mon jus de fruits. Je ne voulais pas qu'elle parte comme ça, je voulais la revoir et voir si ca pourrait marcher, je m'étonna de penser ça mais je devais me rendre à l'évidence je ressentais quelque chose de sincère et je ne devais pas tourner autour du pot.

« Et tu m'as manqué aussi Leslie, on devrait aller se faire un ballade tu as raison, mais en attendant ça te tente un restau ce soir, je t'invite »

Je m'étais assis à ses côté et ayant fini ses mots je lui déposa un baiser sur sa bouche me retenant de pas aller plus loin. Et le goût de ses lèvres resta sur les miennes quand je les retira comme si elles n'avaient pas eu assez, mais je ne devais pas me laisser aller et me tempérer.

code by biscotte

Revenir en haut Aller en bas
» potins : 252
» double compte : Non

» age : 23
» emploi/étude : Lycéenne
» numéro de maison : N°40

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Leslie Barton is gorgeous!

MessageSujet: Re: Souvenirs d'un été ♦ Alyster   Sam 18 Aoû 2012 - 12:29












Alyster proposait à Leslie de l'inviter à diner, elle en concluait qu'il avait envie de passer du temps avec elle et son hypothèse se valida quand le beau brun se pencha vers elle pour l'embrasser tendrement. Leslie resta les lèvres entrouvertes quelques secondes, encore sonné par le baiser qu'elle venait de recevoir. Embrasser de nouveau Alyster était comme elle l'avait imaginé, en mieux encore. Elle n'avait plus envie de quitter ses lèvres et pourtant il le fallait. Elle mourait d'envie de passer la soirée avec son ex petit ami, mais elle avait des responsabilités qu'elle ne pouvait pas oublier. Son père étant militaire était très à cheval sur les horaires et l'éducation était pour lui la chose la plus importante c'est pour cela qu'il tenait à faire respecter à ses enfants des horaires stricts et ne laissait pas sa fille sortir souvent le soir. En règle générale, Leslie arrivait à le faire céder, mais pour cela elle devait accepter les règles du quotidien et pour l'instant, même si Alyster était au centre de ses pensées, elle devait récupérer Freddie avant qu'une idée stupide ne lui passe par la tête. Elle adorait son frère plus que tout, mais il était instable. La mort de leur mère l'avait frappé plus que n'importe qui et même s'il le cachait, Leslie savait qu'il se sentait coupable. Il avait parfois des idées étranges qui le mettait en danger et elle devait garder un oeil sur lui, c'était son devoir. Alyster pouvait comprendre, du moins Leslie espérait que ça serait le cas. Elle se leva doucement et attrapa son sac à main posé sur le canapé.


« C’est avec plaisir que je dînerai avec toi, mais ce soir c’est impossible, je ne savais pas que je tomberai sur toi, du coup j’ai des obligations, on peut quand même faire un petit tour, j’ai quelques minutes devant moi. »


Un sourire se dessina sur les lèvres de la lycéenne et elle avança vers la sortie. Elle attendit qu'Alyster ferme son appartement et elle descendit l'escalier pour rejoindre la rue piétonne. La journée touchait à sa fin et les rues étaient pleines de personnes qui rentraient du travail, qui faisaient quelques courses pour le diner, d'enfants qui revenaient de leur sport. Leslie aimait bien observer les gens, deviner qui ils étaient et pourquoi ils se dépêchaient, elle n'était pas commère, elle prenait ça comme un divertissement plutôt. L'ex couple longeait l'allée piétonne sans un mot, Leslie appréciait le simple fait qu'Alyster puisse se trouver à côté d'elle, elle n'avait pas besoin de discours pour se sentir bien, elle aimait tourner le visage pour admirer celui du brun et sentir son parfum quand le vent venait à souffler. Elle appréciait également cette rue pour les petits stands qui étaient installés, il y en avait pour tous les goûts, macarons, glaces, bonbons, son préféré était le dernier pour la simple raison que l'homme qui le tenait était un très bon ami à son père et qu'il offrait toujours des sucreries à Leslie quand il la voyait, il ne faisait aucune différence aujourd'hui que quand elle n'avait que dix ans. Leslie fit un signe de la main au commerçant et commençait à s'approcher, mais son portable vibra dans sa poche. Elle ouvrit son sac à main et attrapa son mobile, cinq messages non lus et trois appels manqués, tous de Derek, son ainé, qui ne pouvait s'empêcher de savoir si Freddie était bien avec Leslie et pourquoi ils n'étaient toujours pas là. Leslie avait souvent l'impression d'être une gamine qu'on surveillait à longueur de journée, qui devait toujours donner un compte rendu de ce qu'elle faisait et parfois elle avait envie de dire merde à tout ça. Mais elle ne le faisait pas, car elle était bien élevée et qu'au fond, elle comprenait l'angoisse que son père ou son grand-frère pouvait avoir. Ils avaient perdu déjà tellement beaucoup. Leslie soupira et lâcha son téléphone dans son sac avant de lever la tête vers le visage d'Alyster.


« Je dois aller chercher mon frère au stade si ça ne te dérange pas de m’accompagner, il est un peu instable, il pourrait lui arriver quelque chose. » Elle adressa un sourire à Alyster puis pointa du doigt la direction à prendre. « Ce n’est pas loin »


Ils se mirent en marche. Le stade n'était pas loin de la rue piétonne et proche de la maison des Barton également. De temps à autre, Leslie observait Alyster pour être sûre qu'elle ne l'ennuyait pas, mais elle n'arrivait pas à savoir ce qu'il pensait. Ce n'était pas vraiment les retrouvailles qu'on pouvait espérer, mais Alyster était loin de se douter de la situation de Leslie. Une fois arrivée, Leslie lança plusieurs regards du haut des gradins à la recherche de son frère. Elle l'aperçut assis au pied d'un but et s'avança vers lui, le prévenant qu'il était l'heure qu'ils rentrent. Elle rejoignit Alyster accompagnée de Freddie et ce dernier le salua poliment, c'était la première fois qu'il voyait Alyster et il devait surement se demander d'où Leslie le connaissait. Ils reprirent le chemin vers la maison, Leslie n'osait pas parler, car la moindre gaffe pouvait être fatale, d'un côté il y avait Alyster qui ne savait pas qu'elle était âgée seulement de dix-sept ans, que sa mère était morte et qu'elle vivait avec son père et ses deux frères et de l'autre il y avait Freddie qui n'aurait jamais imaginé que durant les grandes vacances sa soeur avait eu une aventure avec un homme bien plus âgé. Autant vous dire qu'il y avait une ambiance plutôt gênante.
Le trio était maintenant devant la maison. C'était une maison familiale plutôt simple avec un grand jardin et quelques fleurs. Sur le parking il y avait trois voitures et Crapule, le labrador de Leslie, courait après un papillon en lâchant quelques aboiements. Leslie s'apprêtait à demander à Freddie de rentrer et trouver une excuse pour elle, mais le père Barton la devança en sortant de la maison pour accueillir ses enfants. Le coeur de la lycéenne s'emballa car elle savait qu'il avait déjà aperçu Alyster pendant les vacances, s'il apprenait qu'il était là, il ne pourrait pas s'empêcher de faire passer un interrogatoire au jeune homme. Par chance, le père Barton ne sembla pas reconnaitre l'homme avec qui sa fille était et se contenta d'une poignée de main et d'un regard peu chaleureux. Il commença à ronchonner sur l'heure et le fait qu'ils étaient en retard pour le diner et poussa ses enfants à l'intérieur de la maison, ignorant complètement le pauvre Alyster qui ne devait rien comprendre à la situation. Leslie suivi son père et arriva à souffler quelques mots à son ex copain.


« Vas dans le jardin et attends-moi. »


Le jardin était l'endroit le plus sûr pour cacher Alyster. Il ne risquait absolument rien avec Crapule car c'était le chien le plus adorable au monde et quelque peu fêlé il fallait l'avouer. Il ne pensait qu'à jouer et à être câliner, s'il avait fallu qu'il fasse le chien de garde, c'était foutu. Une fois à l'intérieur de la maison, Leslie demanda la permission de sortir et comme elle connaissait déjà la réponse, elle ne fut pas étonner d'obtenir une réponse négative de la bouche de son père. Elle monta dans sa chambre en soupirant et en lui faisant comprendre qu'elle allait travailler. Une fois dans sa chambre, elle ferma la porte à clé. La situation l'arrangeait. Elle ouvrit sa fenêtre de chambre qui donnait sur le jardin en grand et se pencha. Alyster était dans le jardin et semblait désorienté, assez surpris de la situation. Leslie se mordit la lèvre inférieure. Il y avait une échelle à droite de la fenêtre qui descendait jusqu'au jardin. C'était un petit passage qu'elle empruntait souvent, le plus souvent pour faire monter Lullaby sa meilleure amie alors que celle-ci pouvait prendre la porte d'entrée, mais la voir galèrer et insulter le monde entier à chaque montée faisait mourir de rire Leslie.


« Montes à l'échelle, Aly. »


Alyster lança un regard dans la direction de Leslie puis exécuta. Il devait vraiment la prendre pour une folle désormais. Elle n'allait pas pouvoir lui mentir plus longtemps, il allait connaitre la vérité et après le baiser qu'il lui avait donné, c'était à lui de décider de la situation. Une fois qu'il arriva dans la chambre, Leslie referma la fenêtre puis lui attrapa la main doucement.


« Je suis désolée de te mettre dans une telle situation, tu dois me trouver étrange maintenant non ? J'aurais aimé que nos retrouvailles soient meilleures, mais comme tu le vois, on a besoin de moi ici. »


Leslie releva les yeux vers le visage d'Alyster et lui adressa un sourire timide. Elle essayait de déchiffrer sa réaction, mais c'était difficile de percer ses pensées. Elle était proche de son corps et le voir dans sa chambre lui faisait bizarre, il était parfait dans son univers, mais est-ce qu'elle pouvait faire partie du sien ? Le silence qui régnait semblait trop long pour Leslie alors elle se dressa sur la pointe des pieds, posa une main sur la nuque d'Alyster et l'embrassa à pleine bouche, profitant de chaque coin de ses lèvres. Elle glissa l'autre main sous le teeshirt du beau brun pour caresser du bout des doigts son torse si musclé. Elle souhaitait qu'il comprenne sa situation, qu'il comprenne de lui-même pourquoi elle lui avait caché son âge, mais quoi qu'il décide, elle comprendrait. Elle attrapa Alyster par le poignet et le tira vers son lit. Une pile de bouquins de cours était posée dessus et elle les poussa de la main pour s'installer sur la housse de couette.





©Sushi Salé



_________________




C'est véridique chez la jeunesse, y'a plus une once de rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: Souvenirs d'un été ♦ Alyster   Lun 20 Aoû 2012 - 9:53




Leslie & Alyster

C e baiser m' avait plus ou moins ouvert les yeux et je me rendais compte que la situation allait être encore plus compliquée qu'elle l'était déjà, entre Emily qui était trop jeune et elle qui réapparaissait et le pire c'est que les deux me faisaient vibrer, moi qui ne m'attachait jamais...mais Leslie était majeur, je devais me rendre à l'évidence que la situation avec Emily était délicate, même si elle sortait avec des gars majeurs, moi je ne pouvais pas.
Je la voyais me parler me dire qu'elle pouvait pas pour ce soir car elle avait des responsabilités, je me doutais bien qu'elle avait une autre vie.
Elle me proposait d'aller me ballader, j'avais pas envi de la quitter, du moins pas tout de suite, voir comment la situation aller évoluer, et sortir était beaucoup mieux que de rester là, car après ce contact, je n'aurais jamais pu tenir beaucoup plus longtemps sans aller plus loin... et dieu sait ce que j'avais envi ... le baiser m'avait remémorer tout les moments qu'on avait passer ensemble, les deux mois qu'on avait passé ensemble avait peut être été deux des plus beaux mois de ma vie, je me sentais vivant et tout était si facile avec elle.
Je fermais la porte et après quelques minutes sans un mot je lui demandais:

"Alors comment tu vas depuis tout ce temps...?"
J'avais envi de savoir, savoir si elle était seule ou pas... Emily me hantait toujours mais Leslie était là et la réaction qu'elle provoquait à mon coeur je ne pouvais l'ignorer.


"Ce week end on pourrait se faire une ballade en moto.. j'ai un deuxième casque"

Je la regardais avec un tendre sourire, elle avait toujours cette chevelure et ce sourire qui m'avait tant plu la première fois. J'avais envi de l'enlacer et de l'embrasser, de l'attirer à moi et de ne faire plus qu'un avec elle, je me répétais en moi même que nous avions bien fait de ne pas rester dans chez moi sinon il était évident qu'a cet instant nous serions déjà en train de faire l'amour. Je ne pouvais le nier, je mis mes mains dans mes poches et attendant la réponse, je continuais, tout comme elle a marcher. Mais nous arrivions au stade et j'aperçus son petit frère, un air de famille les distinguait tout les deux, et après une rapide poignée de main et un salut rapide que Leslie étrangement voulu couper court à nos salutations. Durant le trajet jusqu'à chez elle personne ne dit un mot, Leslie avait comme qui dirait lançer un froid dans la situation, j'aurais voulu la détendre en discutant avec lui mais quelque chose clochait je le sentais...
Lorsqu'on arriva chez elle et que son frère allait nous laisser tout les deux je me dis que le moment était parfait pour lui demander une explication mais son père sortit et je froid du trajet se transforma en gel. Après une poignée de main que son père me donna et un rapide bonjour, Leslie me chuchota de l'attendre dans le jardin je dirais plutôt me cacher.
J'aurais bien voulu lui dire que je souhaitais plutôt discuter, qu'elle m'explique ce bazzart qu'elle faisait, mais je n'eu pas le temps et quelques minutes plus tard j'entendis la fenêtre au dessus de moi s'ouvrire.

« Montes à l'échelle, Aly. »


Je suivis son invitation bien décidé de savoir ce que c'était que tout ce manège, pourquoi devais je me cacher, avait elle honte de moi?
Arrivé en haut je n'eu pas le temps de dire quoi que ce soit elle fut plus rapide que moi et m'expliqua :

« Je suis désolée de te mettre dans une telle situation, tu dois me trouver étrange maintenant non ? J'aurais aimé que nos retrouvailles soient meilleures, mais comme tu le vois, on a besoin de moi ici. »


Je n'eus pas le temps de répondre à ça elle s'avança vers moi et m'embrassa en m'emmenant vers le lit, ses lèvres pulpeuse et son corps contre le mien, ses mains parcourant mon torse était trop fort pour moi je cédais et passant les miennes au dessous de son chemisier je dégrafa son soutien gorge et l'allongeant sur son lit je commençais à perdre totalement le contrôle de moi, les moments qu'on avait passé ensemble revenaient en moi et je voulais reressentir tout ces émotions qu'elle m'avait fait ressentir quand nous faisions l'amour... mais alors que je levais la tête pour passer ma main dans ses cheveux, mon regard parcouru rapidement le dessus de son lit et j'aperçu dans un petit coin un photo que nous avions fait de nous dans un photomaton. Je stoppais et reprenant mes esprits je me redressais, lui prenant la main je la relevais également et lui déposant un baiser pour ne pas la laisser croire un instant que ce que j'allais dire serait blessant je la rapprocha de moi de manière a ce que ses jambes m'entoure le torse et lui posant mon doigts sur sa bouche délicate, la regardant droit dans les yeux :


"Je ne sais pas ce qui se passe ici mais il y a quelque chose que tu me caches... je ne veux pas qu'on se cache quoi que ce soit... dis moi ...."


Alors que j'attendais une réponse j'entendis des pas dans le couloir et Leslie me lança :


"sort, vite, c'est mon père si il te trouve ici, on est fichu...., je te retrouve ce soir ... plus tard.... chez toi...."


Je n'eu pas le temps de dire autre chose, elle me poussa à la fenêtre et j'eus que le temps de sortir et de commencer à descendre que j'entendis la porte de sa chambre s'ouvrire.
Je rentrais chez moi la tête remplit de questions...
Que signifiait cette situation? J'allais attendre ce soir, qu'elle revienne... si elle revennait ...
code by biscotte

Revenir en haut Aller en bas
» potins : 252
» double compte : Non

» age : 23
» emploi/étude : Lycéenne
» numéro de maison : N°40

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Leslie Barton is gorgeous!

MessageSujet: Re: Souvenirs d'un été ♦ Alyster   Mar 28 Aoû 2012 - 12:58













Leslie avait attiré Alyster vers son lit et le jeune homme était maintenant sur elle à l'embrasser tendrement. Elle aurait aimé que ce moment ne s'arrête jamais, mais c'était sans compter les quelques livres scolaires qui traînaient et donnaient des indices sur son âge et surtout les pas qui pouvaient se faire entendre du couloir. L'adolescente se releva aussitôt et tout en enfilant le soutien-gorge rouge que le beau brun lui avait enlevé, elle le poussa vers la fenêtre en lui promettant de passer le soir dans son appartement. Elle tiendrait sa promesse, il n'y avait aucun doute à avoir là-dessus même si elle prenait un assez gros risque en faisant le mur. Elle allait devoir expliquer à Alyster ce qu'il se passait, lui dire qu'il avait flirté un été entier avec une jeune lycéenne et non une étudiante comme il avait pu se l'imaginer. Le jeune homme quitta la chambre par la fenêtre et Leslie déverrouilla sa porte de chambre, tombant nez à nez avec son père qui venait lui dire que le diner était prêt. Elle dévala les escaliers puis s'installa à table. Derek racontait l'entrainement auquel il venait d'assister et les compliments que le coach lui avait adressés. Derek était un très bon joueur, Leslie l'avait toujours dit et ce n'était pas un hasard s'il avait une très bonne place dans l'équipe de l'université. L'adolescente avala rapidement le contenu de son assiette, l'esprit totalement préoccupé par le retour d'Alyster dans sa vie. Elle devait se rendre chez lui dans la soirée et à l'instant précis, c'était sa première préoccupation même si en temps normal, elle aimait beaucoup parler sport avec son frère ainé. Une fois le repas terminé, elle se leva et débarrassa la table. Le père Barton insista pour terminer la vaisselle seul et Leslie céda rapidement, plutôt satisfaite de pouvoir s'occuper de son apparence et être parfaite quand elle se rendrait chez son ex petit ami. Elle laissa couler l'eau tiède longtemps sur sa peau déjà savonné et quand elle eut fait le tour des questions existentielles qu'on se pose dans la douche, elle arrêta l'eau, enroula une serviette moelleuse autour de son corps et démêla sa crinière de cheveux. Leslie avait envie d'être jolie car ce qu'elle allait annoncer à Alyster ne devait en rien changer ce qu'il ressentait pour elle, même si au fond d'elle, elle savait pertinemment que rien ne serait pareil que pendant ses deux mois d'été à la Nouvelle-Orléans.

Avant de se maquiller, Leslie enfila une jupe accompagnée d’un teeshirt dévoilant son ventre bronzé. Elle se faufila dans sa chambre pour assortir quelques bijoux à sa tenue et d’un geste souple, elle s’allongea sur son lit. Elle ne devait rien changer à ses habitudes si elle voulait sortir de chez elle en toute discrétion. Elle attrapa son ordinateur sur ses genoux pour naviguer sur le net une bonne dizaine de minutes et s’assurer que ses deux frères étaient suffisamment occupés pour ne pas venir l’embêter. La porte d’entrée claqua ce qui signait le départ du père de Leslie pour la caserne, il n’allait pas rentrer avant le lendemain vers dix heures ce qui laissait à Leslie suffisamment de temps pour mener à bien sa petite mission. Elle se faufila hors de sa chambre puis marqua un court arrêt dans celle de Freddie, son petit frère pour lui expliquer qu’elle devait sortir et qu’elle comptait sur lui pour la couvrir auprès de leur ainé. L’adolescent acquiesça d’un signe de tête et c’est l’esprit tranquille que Leslie se dirigea vers l’extérieur. La voie était libre, il lui restait maintenant le plus délicat à faire : parler à Alyster. En quelques minutes de marche active, Leslie se trouva devant la boulangerie qui était fermée à cette heure-ci. Elle emprunta l’escalier qu’elle avait pris quelques heures plus tôt et monta vers l’appartement d’Alyster. Une fois devant la porte, elle toqua légèrement et attendit que le beau brun la fasse entrer, ce qui ne tarda pas. Tout en entrant, elle adressa un sourire à son hôte. Elle avait tenu sa promesse, il devait être soulagé. Leslie avança de quelques pas et quitta sa veste en cuir pour l’accrocher sur un porte-manteau. Elle n’allait pas tourner longtemps autour du pot, elle était toujours assez directe quand elle avait quelque chose à avouer. Leslie inspira un coup puis se posta face au jeune homme.


« Je ne vais pas prendre quatre chemins, je suis là pour une raison et je ne vais pas essayer de te mentir, je vis encore avec mon père et mes deux frères tout simplement parce que je suis lycéenne. »


Leslie baissa légèrement la tête. Elle savait qu’Alyster avait imaginé qu’elle était mature, pas aussi âgée que lui, mais pas loin. Elle n’avait pas trouvé le moyen de lui avouer son âge pendant leurs vacances communes car elle savait que ça ne lui plairait pas. De plus, elle ne lui avait pas confié grand-chose sur sa relation avec les membres de sa famille, il ne savait même pas que sa mère était morte. La brunette releva la tête et se rapprocha d’Alyster, parlant à voix basse.


« Tu aurais dû être au courant beaucoup plus tôt et quoi que tu décides de faire, je l’accepterai, mais pour moi ça ne change rien. »





Spoiler:
 


©Sushi Salé





_________________




C'est véridique chez la jeunesse, y'a plus une once de rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: Souvenirs d'un été ♦ Alyster   Mer 29 Aoû 2012 - 11:13






Leslie & Alyster

J' avais encore son goût sucré sur mes lèvres, je reboutonnais ma chemise sur le chemin du retour, tout c'était passé si vite, la rencontre, le moment dans sa chambre, le baiser et le moment où nous avions de nouveau eu cet élan de passion.
Je n'avais qu'une envi c'était de me prendre une bonne bière pour me remettre de cet événement...Arrivé chez moi j'ouvris mon frigo histoire de m'en attraper une... La température était agréable je retirais mon tee shirt et m'installais sur mon balcon. J
e commençais à me poser des questions, la situation était étrange, Leslie était différente comme si quelque chose la freinait, peut être étais ce juste le fait qu'elle doive s'occuper de son petit frère.
Je ne savais pas quoi penser, je ne pouvais me la sortir de la tête, elle était de nouveau ancrée dans mon esprit et j'avais envi de pouvoir la reprendre dans mes bras et revivre ce que j'avais vécu avec elle l'été dernier. Mais je savais au fond de moi que ça ne serait jamais plus pareil, il avait tout changé, mon esprit était constamment en train de se poser des questions et je ne pouvais pas penser à autre chose. Et soudain je me rendis compte qu'elle, oui cette fille que j'avais à peine connu me faisait du bien, elle m'aérait la tête et cela faisait du bien de pouvoir penser à autre chose qu'à mon frère. Elle avait réussi par sa simple présence à me faire oublier l'envi d'aller voir ailleurs et je me sentais comme plus fort depuis ces dernières heures passées avec elle.
Et puis j 'entendis quelqu'un cogner à la porte, je posais ma bière et allant ouvrir j'attrapais mon tee shirt mais lorsque j'ouvris je la découvris plus belle que jamais si je ne m'étais pas retenu je l'aurais immédiatement embrasser, l'envi était telle que j'aurais pu la jeter sur le lit pour lui faire l'amour comme jamais je ne lui avais fait, elle me rendait dingue, ses cheveux dégageaient une odeur sucré et sa peau qui était si douce semblait scintiller sous la pauvre lumière de mon appartement.
Elle paraissait ennuyé, sa tête baissée elle tripotait ses doigts, je ne m'attendais absolument pas à ce qu'elle allait m'avouer :

« Je ne vais pas prendre quatre chemins, je suis là pour une raison et je ne vais pas essayer de te mentir, je vis encore avec mon père et mes deux frères tout simplement parce que je suis lycéenne. »

Telle une baffe en pleine figure je reçue sa révélation, je fronçais les sourcils, je n'arrivais pas a me rendre compte de ce qu'elle venait de dire, elle était lycéenne ? Ça voulait dire qu'elle était pas majeur, ça voulait dire qu'elle n'avait pas 18 ans, que j'avais couché avec une mineurs. Puis je la vis s'approcher de moi, déposer sa main sur mon ventre comme pour me calmer ou me détendre, c'est vrai que cette situation demandait que je reste calme et que je réfléchisse. Je sentais sa main en contact avec ma peau, une légère pression m'indiqua qu'elle était tendue, pas étonnant vu la révélation qu'elle venait de faire. Puis elle me dit que j'aurais du le savoir plus tôt, et que la situation pour elle ne changeait en rien...
Je déposais ma main sur la sienne, la serra et la retira de mon contact, j'avais besoin de quelques seconde pour me remettre de ce cataclysme qui venait de s'abattre sur moi. J'allais avoir des problèmes, ça je le savais, je ne pouvais me permettre d'en avoir, déjà que j'avais faillie avec Emily avec les flics et maintenant Leslie qui venait de me mettre dans une situation extrêmement gênante.
Puis je portais mon regard sur elle, la tête toujours baissée, attendant mon verdict, je lui releva le menton avec mon index et mélangeant nos regards, je lui souris. Il était évident que je ressentais quelque chose pour elle, il était évident que je ne pourrais tirer un trait sur elle, elle était rentrée dans ma vie et avait tout chambouler je ne pouvais le nier, elle m'était indispensable et malgré la situation je savais je ne pourrais m'en empêcher, alors m'approchant d'elle je déposa mes lèvres sur elle en lui soufflant :

« Tu changes ma vie Leslie, mais cette situation est délicate je ne veux rien changer entre nous mais on ne va pas pouvoir s'afficher devant tout le monde, c'est hors de question.. »

et la rapprochant de moi de façon a ce que nos corps soient totalement collés entre eux je l'embrassa, j'avais envi d'elle et je ne pouvais le nier je ne savais pas ou tout ça allait nous mener mais je ne pouvais me séparer d'elle, elle était sans doute la meilleur chose qui m'était arrivée.

code by biscotte

Revenir en haut Aller en bas
» potins : 252
» double compte : Non

» age : 23
» emploi/étude : Lycéenne
» numéro de maison : N°40

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Leslie Barton is gorgeous!

MessageSujet: Re: Souvenirs d'un été ♦ Alyster   Sam 1 Sep 2012 - 18:47













Alyster était perdu lui aussi dans ses pensées et quand doucement il éloigna la main de Leslie de son coeur, un frisson parcourus le corps de l'adolescente suivi d'un pincement au coeur. Elle n'avait pas envie d'imaginer qu'il la rejetait, elle n'avait pas voulu qu'il revienne dans sa vie pour si vite en sortir, son retour avait tout chamboulé dans sa petite vie de lycéenne, il était devenu une obsession, une partie d'elle comme il l'avait été durant deux mois entiers. Leslie resta silencieuse, respectant le besoin de réfléchir qu'Alyster ressentait puis quand elle sentit le contact de son index sur son menton, elle compris. Il était prêt à prendre le risque, c'était la plus belle chose qui lui arrivait. Un sourire lumineux se dessina sur les lèvres de la brunette et elle se laissa embrasser. Que le jeune homme ne désire pas s'afficher avec elle en public n'était pas un problème, elle comprenait tout à fait, il était bien plus âgé qu'elle et cette relation pouvait lui attirer de gros ennuis, de plus, elle ne pouvait pas annoncer une telle chose à son père ou à son frère, garder Alyster secret ne pouvait qu'être bénéfique pour leur relation. Leslie s'éloigna de quelques centimètres et sourire aux lèvres, elle répondit doucement.


« Je le sais ne t'en fais pas, ça restera entre nous, il le faut. Je suis contente que tu le prennes comme ça, plus de secret entre nous alors ? »


Leslie leva la main et caressa doucement la joue du beau brun. Elle se sentait niaise, elle était plutôt le genre de fille à toujours réfléchir, à détester la stupidité, mais l'amour qu'elle ressentait lui donnait un sentiment de légèreté, comme après un bon rail de coke, elle planait. Elle passa ses bras autour du cou d'Alyster et tout en se dressant sur la pointe des pieds, elle embrassa amoureusement le jeune homme, l'attirant vers le lit qui se situait dans la pièce. Elle ne pouvait s'empêcher d'admirer chaque partie du visage du beau brun, elle ne s'en était pas rendu compte, mais c'était fou à quel point il lui avait manqué, ce n'était peut-être pas pour rien si elle n'avait eu aucun petit ami depuis cet été à la Nouvelle-Orléans. Elle se glissa sur le lit, continuant d'embrasser la bouche délicate de l'homme.



♦ ♦ ♦ Flashback ♦ ♦ ♦

Leslie venait de quitter la petite villa que son père louait pour les deux mois de vacances et se dirigeait à pas décidé vers un ranch qu'elle avait aperçu le jour de son arrivée, c'est-à-dire la veille. Elle s'était vêtue de sa tenue complète d'équitation préférée et portait dans ses mains sa boite de pansage et pleins d'autres matériels équestre. Elle s'était présentée au bureau du ranch, expliquant qu'elle était là pour les vacances, qu'elle était passionnée et cavalière depuis toute petite, très vite le directeur du ranch sympathisa avec la brunette et accepta qu'elle vienne chaque jour dans son ranch.
Leslie marchait le long des écuries, profitant de l'odeur agréable des fleurs, de la paille chaude et des souffles des chevaux qui se faisaient entendre. Le ranch était un endroit magnifique, elle n'y était que depuis deux jours et pourtant, elle adorait déjà cet endroit et le connaissait par coeur. Leslie était équipée d'une brosse douche et pansait tout en flânant la robe de son cheval, elle avait envie de passer encore un peu de temps dans le ranch, mais des bruits de pas la sortirent de ses pensées et elle entendit une voix d'homme s'élever dans sa direction.


« Hey Salut, le directeur m’a parlé de toi, c’est mon oncle, tu es en vacances ici ? Apparemment tu montes bien, je pourrais te faire visiter les environs, si tu n’as rien de prévu, bien sûr. »


Leslie se retourna et tomba face à un homme brun, grand et musclé, visiblement plus âgé qu’elle et au sourire charmeur. Elle lui adressa un sourire puis posa sa brosse avant de lui répondre qu’elle était intéressée. Un rapide coup d’œil sur son téléphone pour prévenir son frère qu’elle allait rentrer un peu plus tard que d’habitude, une dizaine de minutes pour harnacher sa monture et la voilà à cheval, en compagnie d’un inconnu nommé Alyster. La balade dura bien une heure trente, Leslie discuta de tout avec le jeune homme qu’elle venait de rencontrer, il était simple, avait un rire charmant et partageait la même passion pour les chevaux qu’elle.


♦ ♦ ♦ Fin du flashback ♦ ♦ ♦




Des tas de souvenirs défilaient dans la tête de Leslie alors que le visage magnifique d’Alyster se dressait devant elle. Elle l’aimait. Elle ne l’aurait pas crié sur tous les toits, mais elle, elle le savait et c’était ça le plus important. Elle se mit à sourire toute seule en revivant ses souvenirs puis elle embrassa Alyster passionnément. Elle glissa ses mains sous le teeshirt du brun puis enleva le bout de tissu, le laissant glisser sur le lit. Alyster ne la repoussait pas, il semblait en accord avec elle ce qui rassura Leslie. Elle ne voulait pas qu’il se sente obligé, qu’il fasse quelque chose contre son gré puis regrette ensuite. Elle se doutait que cette situation était délicate pour lui, mais elle l’était aussi pour elle, elle allait mentir à plusieurs personnes pour cacher cette relation et elle détestait cela. Doucement, Leslie glissa ses mains le long du torse d’Alyster puis s’arrêta à sa ceinture. Elle déboutonna le jeans du jeune homme et lui lança un regard charmeur, attendant sa réaction.








©Sushi Salé





_________________




C'est véridique chez la jeunesse, y'a plus une once de rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: Souvenirs d'un été ♦ Alyster   Mar 18 Sep 2012 - 8:44





You & Me

L a révélation que Leslie venait de lui faire lui avait pas mal retourner l'estomac mais il lui en fallait plus pour lui faire peur, même si c'était risqué de continuer cette relation elle aurait ses 18 ans dans quelques mois et elle méritait bien de prendre ses risques là. Il observait ses yeux brillant d'angoisse et d'interrogation. Elle l'embrassa, il l'aurait sans doute fait si elle n'avait pas pris l'initiative et quand elle l'attira vers le lit il la trouva encore plus attirante, c'est ce qu'il aimait en elle, son côté à prendre les dicisions, il lui caressa la joue, rejetant ses cheveux en arrière il voulait voir chaque parcelle de son visage, elle était si belle et si attirante. Il commença à faire courire ses doigts le long de sa hanche en lui embrassant le creux de son cou, elle sentait bon la coco, cette odeur le renvoya la première fois qu'il l'avait embrasser...

flashback :

Cela faisait plusieurs jours qu'elle était arrivée et je ne savais pourquoi mais je pensais à elle beaucoup plus qu'aux autres filles que me plaisaient en général. Elle était beaucoup moins vulgaire que mes habituelles conquètes, elle avait un je ne sais quoi qui pétillait dans ses yeux et lorsqu'elle riait on entendait la clarté et la pureté d'elle même. Elle était craquante, et ce qui ne gachait rien elle était une cavalière accomplie. Aujourd'hui nous avions prévu d'aller se faire un ballade dans un chemin montagneux et de pique niquez au sommet et si le temps s'y prêtait de dormir dans un des refuges. Lorsqu'elle arriva, sac à dos à la main, vêtu d'un jeans d'une chemise beige dont les deux derniers boutons étaient ouvert et d'un chapeau de cowboy je ne pus me raisonner elle était magnifique quoi qu'elle porte.
Après avoir fait un choix pour nos monture et celle qui porterait nos sacs, on commença la montée du col. On parla de tout et de rien et lorsque midi arriva la pause se fit près d'une rivière. La chaleur étant légèrement étouffante elle ôta son bandana rouge qu'elle avait noué autour de son cou et retirant sa chemise laissant voir un débardeur blanc je ne pus m'empêcher de constater qu'elle n'avait pas que la silhouette de parfaite... Et pour plaisanter je la poussa à l'eau au moment où elle se baissa pour mouiller son foulard, ce qui fini en bataille dans l'eau et lorsque je la rejoignis pour continuer notre nouveau jeu, je m'arrêtais quelques seconde et l'attrapant pour la main je l'attirais vers moi et ne réfléchissant pas je l'embrassais. Et c'est là que l'odeur de coco m'emplit les narines, cette simple odeur me rappella ce moment qui avait ouvert notre relation. Ce simple baiser allait changer ma vision sur les femmes, elle était bien plus adultes que toute celle que j'avais rencontrer. L'attrapant pour qu'elle puisse passer ses jambes autour de moi on aurait pu continuer ce moment un long moment si un groupe de jeunes scouts n'avaient pas débarquer à ce moment là et se sentant tout à coup gêner on s'était écarter l'un de l'autre pour ensuite éclater de rire, car la situation n'avait pourtant rien de gênant mais la tête des enfants étaient si drôle avec leur bouches toute ouverte sans doute parce que son débardeur blanc ne cachait plus vraiment grand chose, et que dans la bagarre ma chemise avait perdu quelque bouton et laissait apparaitre mon torse. Je lui repris la main et d'un simple baiser on regagna la rive....


fin du flashback


Voilà donc ce que cette odeur de coco signifiait pour moi, notre premier baiser, ce moment unique qui était gravé dans ma mémoire. Je la regarda un instant et lui chuchotant à l'oreille

"Tu m'as vraiment manqué, vraiment...."

La nuit était tombée et la suite des évènements qui sa passa entre nous fut extraordinaire, je ne sus si c'était le fait qu'elle m'avait dit la vérité ou le fait que avec le temps nous avions pu réfléchir et que de mon coté j'étais sur de mes sentiments et surtout de la manière dont je souhaitais que ma relation avec elle tourne mais lorsqu'elle commença à ouvrir la boucle de mon jean. Je lui chuchotais de nouveau à l'oreille

"Je t'aime...."

Je l'embrassais mais lui attrapant les deux mains je poursuivis :

"Tu auras 18 ans dans quelques mois et je veux faire les choses bien... "

Je vis son visage faire la moue et comme tout à l'heure je lui relevais le menton et continua encore :

"Je te respecte et je ne souhaite en aucun cas te perdre alors je préfère attendre pour aller plus loin, même si ça n'aurait pas été la première fois., je t'aime tu entends et je ne te laisserais pas mais je pense que en ce qui concerne certaines choses il serait plus raisonnable d'attendre.... "

Je vis qu'elle n'était pas d'accord avec ce que je venais de dire... mais je voulais pas la perdre je ne voulais pas que quelqu'un puisse me reprocher d'avoir fait quelque chose qui aurait pu risquer de la perdre, je l'avais perdu une fois et je me refusais de ne pas faire les choses de façon à ne rien risquer. Même si ça signifiait de ralentir la situation.

"Ne m'en veux pas.... Prépare toi on sort ce soir ... je t’emmène au restaurant... prend le casque on reste pas ici on va dans un restaurant en bord de mer... je te propose un vrai rencard ma belle et qui sait peut être que tu apprécieras plus le moment où on pourra aller plus loin"

Je la leva du lit et dans l'élan la colla contre moi pour l'embrasser et glisser ma main derrière le dos, cette situation sera sans doute très dur mais à la fois excitante... Je l'aimais c'est tout ce qui comptait et je me faisais un point d'honneur pour que la situation lui convienne même si sur le moment elle ne semblait pas d'accord... je lui souris et lui faisant un clin d'oeil je la poussa gentillement en lui mettant la main aux fesses pour la faire avançer.
code by biscotte
Revenir en haut Aller en bas
OMG! Contenu sponsorisé is gorgeous!

MessageSujet: Re: Souvenirs d'un été ♦ Alyster   

Revenir en haut Aller en bas
 

Souvenirs d'un été ♦ Alyster

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Blog] Souvenirs, souvenirs......
» Loup solitaire et souvenir de jeunesse
» [VGV] Souvenirs, souvenirs .......
» La Guerre D'indochine : L'enlisement - L'humiliation - L'aventure...
» [CR de Nantes] Photos souvenir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ҩ I know what you're keeping. :: play with me :: 
WSA Version 1.0
 :: 
Ϟ Le cimetière des RP
-