Nous préparons la
VERSION 3
WSA FOREVER ♥️

Partagez | 
 

 Un bonheur n'arrive jamais seule. JA-MAIS.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Un bonheur n'arrive jamais seule. JA-MAIS.   Ven 31 Aoû 2012 - 21:40


Mon ventre s'arrondit de plus, je ne passe plus inaperçu et dois avouer que ça me plait bien. Dans la rue, on se retourne. Il faut dire qu'on a pas l'habitude de voir une femme de mon âge qui attend un bébé. Oui, il ne faut pas se leurrer, je ne parait plus 20 ans... Mais mon âge est quelque chose que j'ai toujours accepté, alors je n'ai pas de problèmes avec ça. Mon bidon est bien plus gros que quand j'attendais Ana au même terme, mais je me dis que... Non j'me dis rien, je m'en fiche pas mal en fait. Je pourrais bien avoir l'air d'une baleine que je serais tout autant heureuse et radieuse (à ce qu'il parait). Je sors de ma voiture (oui, avec un peu de mal, mais et alors ?) et me dirige vers l'imposant hopital de Middle Fawkes. Rassurez vous (ah bon, vous n'étiez pas inquiets?) tout va pour le mieux, j'ai simplement une échographie à passer. A celle des 20 semaines, Jonathan et moi avions décidé de ne pas connaître le sexe du bébé. Après mures réflexions, nous avons finalement choisi de passer une nouvelle écho, pour obtenir cette information. C'est vrai, c'est plus pratique... Il faut faire la chambres, acheter les fringues et tout le toutim... Nous avons donc rendez vous ici, Jonathan et moi, avec mon gynécologue, et c'est avec une petite appréhension que j'attend mon mari, assise sur un banc devant la grande porte vitrée. J'suis un peu en avance, j'prends toujours mes précautions... Et puis, 10 minutes à larver au soleil ne me feront pas de mal.
Revenir en haut Aller en bas
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: Un bonheur n'arrive jamais seule. JA-MAIS.   Sam 1 Sep 2012 - 8:51


Les semaines passaient à vitesse grand V. Je m'en rappelle encore la soirée qu'on avait passé pour confectionner ce bébé tant attendu par ma femme. Au départ je n'étais pas très enjoué mais finalement je me suis laissé porté par le vent et aujourd'hui je suis l'homme le plus comblé de la terre. Je n'y crois pas que je vais avoir un second enfant. Je ne pensais pas avoir un autre enfant et encore moins à cet âge là. J'espérais juste que Valentina ne fasse pas une fausse couche sinon ça l'anéantirait et moi aussi pour tout vous dire. Je me suis attaché à ce petit bout de chou vivant dans le ventre de ma femme et le voir disparaitre comme ça me ferait super mal au coeur. En tout cas, Valentina était devenue très belle. Ca me ramenait un peu moins de vingt ans en arrière, à l'époque où elle était enceinte d'Hell. Le ventre rond lui allait à merveille. Mais je trouvais qu'elle avait un plus gros ventre par rapport à la première fois. Peut être elle avait trop mangé. En même temps elle en profitait pas mal et elle avait raison. Là c'était les neuf mois rien que pour elle, je la chouchoutais comme une vraie reine.

Avec Valentina on ne voulait pas savoir le sexe de l'enfant mais j'avoue que je mourais d'envie de savoir ce que c'était. J'avais envie d'acheter tout plein de cadeaux pour ce bébé. Il sera pourri gâté cet enfant. En tout cas, on avait pris rendez vous avec la gynécologue de ma femme. J'étais encore au bureau et j'étais déjà en retard. Je pris le volant et conduis à une vitesse plus grande que la norme. En même temps ça ne se faisait pas tant que ça d'être en retard à un rendez vous pour une échographie. J'avais pas vu le temps passé au bureau avec la tonne de paperasse que j'avais. Et en plus de ça, sur le parking je ne trouvais pas de place. Heureusement pour moi, quelqu'un partait juste devant l'entrée. Je me garai très vite et courus en plein milieu de l'hôpital pour rejoindre Valentina. Ouf ! Elle n'était pas encore rentrée dans la salle. Je repris mon souffle et ensuite je l'embrassa. Puis je lui dis, inquiet :

Comment tu vas toi ?

A peine elle eut le temps de me répondre que la gynécologue nous ouvrit : "Vous pouvez rentrer, bonjour !" Je pris Valentina par la main et m'assis sur le fauteuil en face du bureau de la gynécologue.
Revenir en haut Aller en bas
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: Un bonheur n'arrive jamais seule. JA-MAIS.   Dim 2 Sep 2012 - 23:16


Je suis assise, sur un banc face au soleil durant les dix minutes d'avances que j'ai prises sur l'heure de notre rendez vous. Je sens progressivement la chaleur caresser ma peau et bientôt envelopper tout mon épiderme. Les yeux fermés, je suis bien. Malgré cette sensation de plénitude, je n'en oublie pas la raison de ma présence ici. Bientôt, je jette un coup d'oeil à ma montre. 15h57. A trois minutes du rendez vous, mon mari n'est toujours pas là. Il va arriver, c'est certain. Je fixe pendant quelques secondes la rue, comme si ça allait le faire arriver, puis décide d'entrer dans le bâtiment, il m'y rejoindra. Je m'installe dans la salle d'attente à l'étage obstétrique, et y attends et Jonathan, et qu'on m'appelle pour voir le docteur Adams. Je dois avouer que je n'ai pas à patienter bien longtemps, Nathan arrive en trombe, presque aussi vite que pour courir un 100 mètres. Il reprend son souffle puis s'installe près de moi, l'air de rien. Après avoir échangé un tendre baiser, il me demande comment je vais. Inconsciemment, lorsqu'il me pose cette question, je pose ma main droite sur le haut de mon ventre rebondi, puis lui réponds, en accompagnant mes mots d'un sourire doux et rassurant : Je vais très bien. Nous allons parfaitement bien même. A peine ai-je eu le temps de prononces ces deux phrases qu'une voix m'appelle pour la consultation.
Nos deux mains, à Nate et moi, se cherchent puis se trouvent et c'est ensemble que nous arrivons dans le bureau de Mrs Adams. Assis sur les deux fauteuils devant le bureau, nous ne nous lâchons pas, comme deux adolescents. Elle me pose des questions sur ma grossesse, mes émotions, ma prise de poids, bref, plein de détails auxquelles je m'applique à répondre avec la plus grande précision. Une fois l'interogatoire terminé, nous passons en salle d'échographie.

Allongée sur la table d'écho, je me sens vulnérable comme jamais. J'a l'impression d'être une petite chose fragile face à l'adversité. Le Médecin quitte la pièce, pour aller chercher je ne sais quoi. Ma gorge se noue, sans explication. Je serre plus fort la main de mon mari puis finis par lui dire, en plongeant mes prunelles dans les siennes : Chéri, j'ai peur. C'est stupide à dire. J'ai la trouille, je ne sais pas de quoi, mais j'ai la trouille. Le pressentiment que quelque chose ne tourne pas rond.
Revenir en haut Aller en bas
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: Un bonheur n'arrive jamais seule. JA-MAIS.   Mar 4 Sep 2012 - 14:40


J'étais essoufflé comme pas possible et j'essayais de reprendre mon souffle petit à petit puis je donnais un baiser à ma douce femme. Je voulais arriver pile à l'heure pour ce rendez vous, c'était très important pour nous deux. Nous allons enfin savoir le sexe de l'enfant. Depuis le temps qu'on attend. Au départ avec Valentina on voulait attendre mais finalement on n'a pas pu, la curiosité avait pris le dessus sur nous et on ne pouvait que se demander quel était le sexe du bébé. En plus pour acheter les vêtements, faire la chambre, le lit, etc c'était plutôt compliqué en ne sachant pour le sexe pour la couleur. Enfin bref, maintenant on allait savoir et j'étais tellement pressé que je voyais les minutes défiler lentement. On rentrait dans le bureau et je m'assis en face de la gynécologue. Elle posa une tonne de questions à Valentina tel un interrogatoire de police pour femme enceinte. Je voyais qu'elle commençait à stresser, à ne pas se sentir à l'aise. Et pourtant elle allait bien, elle avait une mine radieuse comme quand elle était enceinte d'Hell. Puis au bout de dix minutes on passa dans une autre salle et là on saurait enfin le sexe du bébé. La gynécologue partit de la pièce et Valentina me confia qu'elle avait peur. Je lui serrais un peu plus la main et lui caressais doucement les cheveux :

Ne t'inquiètes pas ma chérie, tout va bien se passer. Il n'y aura aucun problème, on saura juste le sexe du bébé, on l'attendait depuis longtemps n'est ce pas ?

Puis la gynécologue revint près de nous et rassura Valentina, qu'il n'y avait pas de quoi avoir peur, que tout irait bien, ça allait juste faire un peu froid sur le ventre. Elle lui appliqua doucement la crème et prit son engin pour voir le bébé et là, madame Adams nous annonça :

Non ! Je n'y crois pas ! Vous n'allez pas avoir un enfant mais deux. Félicitations !!

Je n'en croyais pas mes oreilles. Je ne savais pas si je devais rire ou pleurer. DEUX bébés !! Non mais c'est pas possible. On attend des jumeaux, c'est incroyable ! Mais ça va être dur d'assumer, comment on va faire ? Oh mon dieu, ça ne peut pas nous arriver à nous. J'essayais de garder le sourire, je caressais de plus en plus vite la main de Valentina. Mais je ne pouvais pas ralentir, j'étais tellement stressé !
Revenir en haut Aller en bas
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: Un bonheur n'arrive jamais seule. JA-MAIS.   Jeu 11 Oct 2012 - 21:05

Ne t'inquiètes pas ma chérie, tout va bien se passer. Il n'y aura aucun problème, on saura juste le sexe du bébé, on l'attendait depuis longtemps n'est ce pas ? Mais je le sais ça. C'est irrationnel, c'est tout. C'est plus fort que moi ! On va dire que c'est les hormones... C'est toujours les hormones, quand ça m'arrange de toutes façons, c'est bien pratique. Mrs Adams revient et manque de pot, elle m'a entendue. Merde. Ce que je dois avoir l'air conne maintenant ! En flippe pour une échographie, on aura tout vu... M'enfin. Heureusement elle est gentille et ne parait pas trop se moquer de moi. Elle me rassure doucement. Elle applique la crème sur mon ventre et je suis parcourue par un frisson. C'est vachement froid ce truc ! Et on a beau vous le répéter, on ne s'y attend jamais, allez savoir pourquoi ! Je scrute son expression et ce que je vois ne me plait pas. Je vois du doute, de l'hésitation. Je serre un peu plus la main de Nathan, enfonçant sans le vouloir mes ongles dans sa chair. Je commence à paniquer intérieurement. Je lance un regard à Nathan puis me décide à dire : Il y a un problème avec le bébé... ? Elle ne tarde pas à me répondre, consciente de la peur qui me gagne. Non ! Je n'y crois pas ! Vous n'allez pas avoir un enfant mais deux. Félicitations !! Mon coeur fait un bond dans ma poitrine. Deux bébé ? Deux, comme deux quoi ! Des jumeaux ! Ou des jumelles, d'ailleurs. C'est formidable! des milliards de pensées se bousculent dans ma tête comme le fait qu'il allait falloir choisir deux prénoms... Mais la principale appréhension qui me vient à l'esprit c'est : deux bébé, double risques. Déjà qu'une grossesse gémellaire est compliquée, en plus quand on a mon âge, ça devient carrément de la folie. La peur m'envahit encore plus qu'avant. Je demande alors : C'est risqué, c'est ça? Déjà qu'un bébé à mon âge c'est pas prudent, j'imagine que deux, ça n'arrange pas les choses... Je regarde Jonathan puis, sans le vouloir, une larme roule sur ma joue. Je suis heureuse, oui, Dieu que je suis heureuse. Mais j'ai tellement peur.
Revenir en haut Aller en bas
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: Un bonheur n'arrive jamais seule. JA-MAIS.   Mar 16 Oct 2012 - 9:04


Je m'attendais à tout sauf à ça. Attendre des jumeaux mais c'est incroyable, impensable. Comment on allait faire ?! Déjà qu'avec un enfant on allait galérer mais avec deux ça allait être terrible. J'avais peur de ne pas y arriver. Après tout cela fait seize ans qu'on n'était pas retourné dans les couches, biberons, réveil à trois heures du matin, etc ... On avait pris nos petites habitudes. J'étais désormais maire de la ville et c'était un boulot à plein temps. Non mais c'était inimaginable à ce moment là d'avoir deux bébés. Et pourtant, ils étaient bien là, sur l'écran. Valentina était autant stressée que moi mais je ne voulais pas lui montrer que j'étais angoissé. J'avais peur de ne pas savoir gérer ces deux bébés, les rendre malheureux ou pire les tuer. Oula fallait que je me calme, je n'avais pas les idées en place moi. Et puis je me demandais si il y avait des risques. Après tout on n'avait plus nos vingt ans et puis avec deux bébés, il y avait peut être deux fois plus de risques. D'ailleurs Valentina s'empressa de demander s'il y avait des risques ou plutôt plus de risques avec des jumeaux. Une larme coula le long de sa joue. J'étais un homme sensible et à force elle allait me faire pleurer moi aussi. Je ne savais pas si c'était des larmes de joies ou de peine mais je pense la troisième option : le stresse. C'est sûr que dans les mois qui viendraient j'allais prendre bien soin de ma femme ainsi que des bébés, je ne voulais pas qu'ils leur arrivent quelque chose ou alors que Valentina reste morte sur la table lors de l'accouchement. J'avais hâte d'entendre la réponse du docteur sur le fait qu'il y ait des risques ou pas. Elle nous dit, très sereine :

C'est sûr il y a beaucoup plus de risques qu'une femme avec quelques années de moins. Il faudra que vous preniez soin de vous et que vous fassiez bien attention à ce que vous mangez, ne pas faire trop de gestes brusques ou porter des choses trop lourdes. Par contre, je vais suivre votre grossesse de près car c'est très rare d'attendre des jumeaux surtout à votre âge si je peux me permettre.

Je savais que le médecin ne disait pas ça méchamment, elle utilisait plutôt des mots claires, compréhensibles pour nous. J'avais très peur pour Valentina et les bébés. Je sentais que ces mois allaient être intensifs. Je déposais un léger baiser sur le front de ma femme puis me tournais vers le médecin pour lui demander :

Et vous pouvez nous dire les sexes s'il vous plait ?
Revenir en haut Aller en bas
OMG! Contenu sponsorisé is gorgeous!

MessageSujet: Re: Un bonheur n'arrive jamais seule. JA-MAIS.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un bonheur n'arrive jamais seule. JA-MAIS.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tu ne m'arrive pas à la cheville pétasse, mais si un jour tu l'atteins tu seras gentille, tu feras mes lacets. [Ft. Jodie]
» Draft M11: Je suis mauvais mais j'me soigne...
» Merci ? Mais de rien...
» Jour 6 : Mais quel flemmard!
» Mon lapin répire, mais c'est tout

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ҩ I know what you're keeping. :: play with me :: 
WSA Version 1.0
 :: 
Ϟ Le cimetière des RP
-