Nous préparons la
VERSION 3
WSA FOREVER ♥️

Partagez | 
 

 The New Girl and the Golden Boy [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: The New Girl and the Golden Boy [Terminé]   Mar 4 Sep 2012 - 19:09

Justin venait de finir les cours. C'est que depuis la rentrée, ça n'arrêtait pas. Lui et ces projets, parfois, il s'en mord les doigts. Comme si être dans l'équipe de football américain, dans celle de natation n'était pas assez, il brigue la présidence du conseil étudiant. Ajoutez à cela les devoirs habituels que donne l'école et du coup, vous avez un jeune homme avec bien peu de temps libre. Même, il était bien obligé de passer du temps à la bibliothèque de la ville pour avancer des travaux et travailler efficacement. Hey oui, Justin Strike, le grand sportif, le gars populaire, contraint d'aller à la bibliothèque. Un signe des temps, sans doute.

Après l'entraînement de natation, il avait donc mis une tenue assez simple. Une sorte de gilet avec un capuchon, un petit manteau de cuir pardessus, une paire de jeans et ses espadrilles habituelles dans les pieds. Il avait été mangé dans un petit restaurant de la ville, seul et tranquille, avant de filer à la biblio. Là-bas, il s'était installé à une table de travail, avait répondu à quelques textos avant d'éteindre son Iphone et de passer au travail. Bien sûr, il dût aller chercher des livres à travers les rangées. Fallait le voir, attablé à un bureau de la bibliothèque, des cartables ouverts, une pile de livres dans un coin, le jeune homme avec des écouteurs dans les oreilles, parce que tout se fait toujours mieux avec de la musique.

Il aperçut alors Noelys, la nouvelle à Middle Fawkes, enfin, pas si nouvelle que cela il parait, d'après ce qu'il a entendu dire, mais pour lui, elle était nouvelle et assez jolie, fallait l'admettre. Ils sont de la même année et de la même classe. L'autre jour, en entrant dans la classe, plutôt discrètement, il l'avait aperçu, déjà assise avec de ses "nouvelles" amies, qui échangeaient des ragots, dont il était d'ailleurs au cœur de l'un d'eux. On disait que le jeune briseur de cœur avait encore couché avec une telle fille, que depuis sa rupture avec Liz, l'ex reine du lycée, il enchaînait les conquêtes et les coups d'un soir. Pour lui, c'était une rumeur de plus et au point où il en est, une de plus, une de moins... La seule chose, c'est que c'est triste quand même parfois d'entendre toutes les conneries qui peuvent se dire à votre sujet. Les gens seraient bien étonnés de la vérité, comme entre autre, que depuis Liz, il n'y avait pas eu l'ombre d'une autre fille et que Justin, au contraire, essaie tant bien que mal d'avoir des relations sérieuses et évite scrupuleusement les relations d'une nuit. Ce qui ne veut pas dire qu'il n'en ait jamais eu! Enfin, dans les rumeurs, la vérité n'a jamais grande place.

Assit non loin derrière, il s'était raclé la gorge, assez fort pour signifier sa présence et les filles s'étaient retournées, seulement pour mieux changer de sujet. Voilà qui était mieux. Reste que la belle Noelys semblait déjà croire et colporter de ses rumeurs à son sujet. Elle était maintenant dans la bibliothèque et Justin, qui l'observait, vit qu'elle semblait un peu perdue et visiblement, elle hésitait un brin à demander de l'aide à la vieille bibliothécaire qui était silence comme une moine derrière son écran d'ordinateur. C'est donc le beau blond qui alla à la rencontre de la nouvelle.

-Pas évident de trouver ce qu'on cherche han? Attends, je vais t'aider, montres-moi le numéro du livre.


Justin ne venait pas souvent ici, mais il était venu plus récemment que Noelys, qui ne devait pas y être venue dernièrement. Avec son aide, ils trouvèrent le livre en un rien de temps et gentil, comme le livre était un peu haut, il s'étira pour aller le chercher et le rendit à Noelys, ne manquant pas de dire au passage, alors qu'elle le remerciait:

-De rien... et tu vois, les mecs superficiels qui traitent les filles comme des trophées sont aussi capable de rendre service.

Petit clin d’œil, il croit bien que le message est passé et sans réellement attendre de réponse, il la laisse pour aller se rasseoir où il était.

Spoiler:
 


Dernière édition par Justin T. Strike le Dim 30 Sep 2012 - 16:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: The New Girl and the Golden Boy [Terminé]   Mar 4 Sep 2012 - 20:45

Je n’étais pas une habituée des ragots ni des critiques d’inconnu. Je préférai me faire ma propre idée des gens et je me fichais bien des réputations. La seule chose qui pouvait m’éloigner était les couronnes. J’ai toujours eu terriblement de mal avec les rois et reines des abeilles… Ce n’était pas que je ne les appréciais pas mais simplement que je n’aimais pas ce qu’ils représentaient. J’étais arrivée depuis quelque jour seulement et j’avais eu la mauvaise idée de promettre à mon père que je parviendrais à me réintégrer facilement à Middle Fawkes. C’est peut-être pour cela que je me contentai de rire lorsque mes camarades de classe critiquèrent le populaire Justin Strike. Je me fichai bien qu’il soit Don Juan ou charmeur. Il était roi de l’école et cela signifiait que mes charmantes camarades devaient certainement être vexées de ne pas faire partie des conquêtes du dit Don Juan. Cela avait eu le don de me faire rire intérieurement mais davantage à cause de la naïveté des filles de mon âge que les émoies amoureux de notre petit prince. Je fus cependant extrêmement mal à l’aise lorsque le dit garçon se racla la gorge. Il avait certainement tout entendu et devait penser que tout comme mes copines, je passais mon temps à colporter des petites histoires à son sujet. Si seulement, je pouvais lui révéler à quel point je me fichais bien de sa vie. D’un côté cela m’avait peut-être sauvé. J’étais loin d’être une reine de lycée et savoir que le roi ne me portait pas dans son cœur allait me facilité la vie pour rester dans l’ombre.

Mes amies semblèrent être mal à l’aise, elles aussi. Suite au raclement de gorge, elles se mirent à me questionner sur mon voyage en Europe. Heureusement pour moi, le prof rentra dans la classe et me permit de m’abstenir d’étaler ma vie devant mes charmantes « gossip girl ». Ce n’était pas que je voulais leur cacher des choses, je n’aimais simplement pas exposer ma vie privée. Durant le cours, je ne pus m’empêcher de jeter quelque regard discret vers Justin. J’étais intriguée par les dires de mes camarades. Il y avait quelque chose qui ne collait pas. Le petit prince ressemblait davantage à un petit garçon timide qu’à un roi de lycée. Que pouvait-il bien avoir de si spécial pour que toutes les filles lui court ainsi après.


Maudit soit les Maths ! J’avais une sainte horreur de l’algèbre. Je crois bien que cette matière était pour moi la même chose que la souris était pour l’éléphant. Elle me terrorisa depuis ma petite enfance. En France, mon père m’avait offert des cours de soutien mais en Amérique ceci était moins à la mode et le tutorat, ce n’était pas vraiment mon truc. J’avais donc opté pour la bibliothèque. Mais voilà avoir changé d’une dizaine d’école en dix ans cela n’aidait pas à se retrouver dans les bibliothèques. Chaque école avait sa manière de codifier leur livre et de les classifier. Maladroite comme je l’étais, je ne parvenais jamais à me retrouver. Je regardai la bibliothécaire. Elle ressemblait à un vieux rat de laboratoire. J’hésitai est-ce que j’allais m’infliger ma énième théorie sur la logique irréfutable de leur classification ou allais-je parvenir à me débrouiller seule. Alors que je me préparais à parcourir tous les rayons de la bibliothèque une voix se fit entendre derrière moi. Je souris en me retournant. Cela faisait plaisir d’entendre quelqu’un de compatissant. Envoyant le visage qui se trouvait devant moi, je revins mon sursaut et continuai à sourire. Bien que je fus légèrement crispé je me contentai de répondre :

-Tu ne peux même pas imaginer à quel point… Tiens c’est celui écris juste là haut. Oui la dans le coin.

Je lui indiquai le numéro dans le coin. J’imaginai la tête de mes camarades si elles s’étaient trouvées dans la bibliothèque. Je le suivis dans ses recherches. Il ne semblait pas plus informé que moi sur le fonctionnement de la bibliothèque. Cependant, j’appréciai son geste. Lorsque j’eue mon livre en main, je me permis de dire :

-Merci le Petit Prince du bahut…

Le jeune homme sembla quelque peu surpris. Je ne pus m’empêcher de rire à sa réplique. J’aimais les gens qui avaient de la répartie et je devais admettre que mon camarade n’en manquait pas. Le sarcasme était une chose fabuleuse. En une phrase, il était parvenu à me faire passer un message que bien des gens auraient mis des dizaines de minutes à me faire comprendre. Le jeune homme n’ajouta rien et partit se rasseoir à sa place. Je souris, rigolai silencieusement en restant sur place. Quelque chose en moi, me poussait à aller lui répondre. Je décidai donc d’aller prendre la place à côté de la sienne. Je pris donc mon livre dans les bras et sans lui demander son accord m’assise à côté de lui. Je lui souris en silence quelque instant puis me décidai à lui demander :

-Et les Don Juan de ta réputation, il écoute quoi comme musique ? Je t’en supplie ne me dit pas « Gustavo Lima » cela ferait un peu trop cliché quand même…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: The New Girl and the Golden Boy [Terminé]   Mar 4 Sep 2012 - 21:32

Justin était quelqu'un qui étonnait souvent les gens. Il faut dire qu'il réussit souvent à cacher son jeu et à tromper les apparences, à jouer avec elle. Pas pour rien qu'on dit qu'il est un vrai poker face et qu'il ne faut pas nécessairement se fier à ce qu'il fait ou dit en tout temps. Il fait parti de ces gens qu'on dit un brin mystérieux, difficile à percer. Des gens qui ont beaucoup de connaissances ou de vagues amis, mais bien peu d'amis proches. Un gars capable de sortir avec une intello comme Bailey, puis, de sortir avec la reine et la fille canon du lycée, la plus superficielle des superficielles. Un gars qu'on croise autant au gym à s'entraîner en vue d'une compétition x ou bien, dans une bibliothèque en train d'étudier apparemment. Oui, Justin restait un petit mystère, un peu comme tout le monde finalement, puis qu’après tout, on a tous des secrets bien gardés.

Le beau blond était donc allé à la rencontre de la nouvelle, de front, comme il en avait l'habitude. D'abord, parce qu'elle semblait dans le besoin et puis, comme à son habitude, il comptait bien faire d'une pierre deux coups. Il sentit bien la petite nervosité chez son interlocutrice, bien cachée quand même. La fille restait sûre d'elle et ne détournait pas le regard. Un regard d'un bleu plutôt unique d'ailleurs, il ne put pas faire autrement que de le remarquer et de l'apprécier, c'est certain. Justin l'aida donc à trouver le livre et la façon qu'elle eut de le remercier fut assez singulière et résumait ce qu'elle pensait de lui. Le petit prince du bahut. Il eut un sourire amusé, étonné, mais amusé tout de même. Faut dire que c'était plus ou moins faux. Sauf que souvent, on est prince malgré soi.

En guise de réplique, le petit prince lui dit qu'un mec superficiel peut rendre service. C'est sans doute pour quoi il passait d'ailleurs. Le mec parfait, le mec d'apparence et de look, le grand sportif qui n'a rien dans la cervelle. C'est bien parfois que les gens vous sous-estiment, vous envient également. Sa réplique laissa Noelys muette, ce qui le fit sourire et il s'en retourna, se disant qu'il lui avait bien cloué le joli bec, mais aussi, que son message devait avoir passé et s'il était arrivé à semer un doute, même léger, quant à qui il est, alors ce serait déjà ça.

Ya de ses filles qui aiment bien les hommes qui ont de la répartie et qui les défient. Et puis, Justin est un aimant à femmes, selon certains de ses amis, alors pas étonnant que la belle Noelys viennent s'asseoir juste à côté de lui. Les écouteur dans les oreilles, il se concentrait encore sur sa lecture et les notes qu'il en prenait, mais il enleva quand même un écouteur, au cas-où. Il avait comme le pressentiment qu'elle lui adresserait la parole. Son instinct ne le trompa pas.

-Gustavo Lima? Connais pas... J'écoute du Muse, Stockholm Syndrom, je ne sais pas si tu connais.

Justin n'en avait jamais entendu parler. D'ailleurs, Muse est un des rares groupes "non-américains" qu'il écoute. Sinon, il écoute bien d'autres choses, comme du Alter Bridge entre autre et de la musique populaire qui passe à la radio aussi, des trucs banaux. Il enlève son autre écouteur et éteint le son de son Iphone. Il porte ensuite son attention sur celle qui était maintenant sa voisine de bureau.

-Alors comme ça, je suis un petit prince et un don juan. Dis donc, je me demande ce que j'ai fait pour mériter ces titres... Tu sais, moi en général, je fais connaissance avec la personne et j'essaie de me faire ma propre idée moi-même.

Il était un peu agacé par les titres qu'elle lui donnait, mais il s'en amusait aussi, voyant plutôt la chose comme une forme de taquinerie, mais il aimait bien aussi se défendre d'être un don juan, ce qui ne fait sans doute que le rendre davantage charmant.

-Et toi, qu'est-ce que tu écoutes comme musique habituellement?
Revenir en haut Aller en bas
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: The New Girl and the Golden Boy [Terminé]   Mer 5 Sep 2012 - 12:41

Je riais intérieurement. Bien que mon camarade semblait avoir de la répartie, je pus observer qu’il pouvait également se montrer légèrement susceptible. Dans l’avenir, il me serait peut-être utile de m’en souvenir. En effet, je comptais bien améliorer ma relation avec le jeune homme. À mes yeux la seule chose qui pouvait déterminer la vraie personnalité d’une personne était ses goûts musicaux. Comment pouvait-on mentir en musique ? Personne ne pouvait être capable de passer ses journées à écouter quelque chose qui ne le correspondait pas. Maintenant que je savais que mon interlocuteur ne connaissait pas le plus célèbre des brésiliens, mon estime pour lui n’avait fait que d’accroitre. Je continuai à sourire. Lorsqu’il m’annonça ces choix musicaux j’eue un petit rire. Un américain qui écoutait de la musique anglaise ne pouvait pas être sot. Je n’aimais pas répondre par oui ou par non. Cela avait tendance à clore une conversation. Je décidai donc de passer par un autre chemin. Dans un murmure, je récitai mon vers favoris de ce chefs-d’œuvre musical.

-Look to the stars… let hope burn in your eyes and we'll love and we'll hope and we'll die… All to no avail, all to no avail…. Pas très positif tout ça… Mais je dois admettre que je l’aime bien quand même. Bon ma préférence va pour Soldier's Poem

J’aimais la musique. Il s’agissait d’une de mes plus grandes passions. Il n’existait que très peu de chose que je ne connaissais pas. Il faut admettre que mes nombreux voyages m’avaient permis de découvrir de nombreux groupes ou style de musique plus varié les uns que les autres. Je ne sus pas si c’était à cause de ma réplique ou si c’était ténacité mais mon voisin retira ses écouteurs et plongea son regard dans le miens. Son agacement put enfin se faire entendre. Il ne semblait pas apprécier les petits noms que je lui avais assignés. J’eue un petit rire gêné, baisa les yeux puis repris un peu mon sang-froid et lui répondit :

-On ne t’avait jamais prévenue que les irlandais étaient mal élevés ?

J’attendis quelque instant afin de voir sa réaction. Il ne semblait pas trouver mon gag très drôle. Il est vrai que les américains étaient bien souvent inculte quant aux caractéristiques des habitants de la Royaume-Unis. Je décidai donc de me rattraper.

-J’adore donner des surnoms stupides à mes amis. Enfin… je ne dis pas que nous sommes amis mais qui sait… Peut-être qu’un jour, tout ceci sera du passé. En plus, je me dis qu’il vaut toujours mieux rire des cancans… C’est ma manière de me protéger… Si tu veux savoir ce que j’en pense honnêtement, je vais te lire. Je pense que tu as bien fait de ne pas sortir avec l’une d’entre elles…. Je veux dire mes camarades de l’autre jour… Elles sont sympas. Je dis pas le contraire, mais elles ne s’intéressent pas réellement à toi… Juste à ce que tu représentes… Enfin tu vois se que je veux dire ? Je crois que tu dois souvent rencontré des filles comme ça. Elles seraient prêtes à tout pour devenir populaire… Pour être honnête, je trouve ça assez pathétique…

J’avais horreur des longs discours… Pourtant à cet instant, je me retrouvai à faire un monologue par peur de la réaction de mon interlocuteur. C’était comme si, je craignais de lui laisser la parole. Dans un sens, il devait certainement déjà me prendre pour une dingue alors pourquoi cherchai-je à changer son opinion ? J’étais plutôt du genre secrète. Certes, ma maladresse me rendait bien souvent extravagante mais très peu de personne ne me connaissait réellement et cela me convenait parfaitement. De plus, j’avais toujours eu davantage d’amis garçons que de filles, les filles étant bien souvent jalouse. Je ne saurais dire pourquoi, je ne parvenais pas à me résonner. J’étais consciente d’avoir mal débuté ma relation avec Justin mais j’espérai qu’il parvienne à me voir tel que j’étais et non pas tel que je m’étais faite passé lors de nos deux premiers échanges… J’utilisai la perche qu’il me tendit en me questionnant sur ma musique. Je le quittai du regard et commençai à parler des étoiles pleins les yeux.

-Je suis multiculturelle à ce niveau-là. Mais j’admets avoir une réelle passion pour le rock indie. J’aimerais bien monter un groupe ici. À Paris avec mes amis, nous en avions créé un et on se produisait sur de petite scène. C’était plutôt marrant…

J’en avais déjà bien assez dit. Je décidai de changer de sujet. Je le regardai à nouveau dans les yeux et lui demanda :

-Tu te plais à Middle Fawkes ?
Revenir en haut Aller en bas
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: The New Girl and the Golden Boy [Terminé]   Mer 5 Sep 2012 - 13:33

Visiblement, là où Justin est un passionné de ce sport, il se dédie carrément en la matière, suffit de voir comment il figure dans les trois équipes de sport dont il est membre au lycée: natation, baseball et football américain, Noelys était plutôt une passionnée de musique et pas qu'un peu. Elle lui récitait un bout de paroles de la chanson qu'il écoutait et qu'il sut reconnaître, principalement parce qu'il venait de l'écouter. Vu le millier de chanson qu'il a eu sur son Iphone, il doit avouer ne pas connaître les paroles par cœur! En tout cas, il était ravi de voir qu'elle connaissait le groupe et qu'elle devait aimer. Qui connaîtrait par cœur les chansons d'une parole qu'il n'aime pas?

-Soldier's Poem? Je t'avoue que je connais pas trop tous les titres de leur chanson.

On ne peut pas tout connaître et tout savoir. En tout cas, il sentait que le sujet de la musique l'intéressait. Justin aime bien écouter de la musique, mais ce qu'il aime par-dessus tout, c'est aller voir des spectacles, le côté performance des artistes lui plait beaucoup. En revanche, il n'y a pas beaucoup de groupes populaires qui passent à Middle Fawkes, jouer dans un bled perdu au beau milieu de l'Iowa ne rapporte pas assez, alors de temps en temps, il se paie un road trip dans une grande ville non loin pour aller voir un show rock, un truc qui déménage.

Ensuite, il demande quelques explications sur les surnoms qu'elle lui donnait déjà. C'est qu'ils se connaissent à peine, Justin irait même jusqu'à dire qu'ils ne se connaissent pas, et elle l'affuble de plusieurs noms, alors la moindre des choses, c'était de donner une explication. Il devait donner l'impression d'être froid et il l'était sans doute peut-être un peu. Par contre, on ne pouvait pas lui reprocher de ne pas être franc. L'explication? Noelys est Irlandaise. Voilà qui explique tout! Il eut un sourire amusé.

-On m'a juste dit de me tenir loin des Irlandais.

Pas forcément des Irlandaises, si on veut faire la nuance. Petite mention pour dire quand même qu'hormis l'Irlande du Nord, le pays forme un bloc à part du Royaume-Uni, un pays même désormais, mais on ne fera pas un cours de Geo 101 ici.

Noelys devait s'être sentie obligée de fournir une explication un peu plus logique et moins stéréotypée, puisqu'elle se livre ensuite à un long discours, que Justin écoute patiemment et avec un certain intérêt, il devait le reconnaître et ce sourire qu'il avait au coin des lèvres montrait que ça ne le dérangeait pas qu'elle parle autant. Ce qu'elle disait faisait du sens, un peu en tout cas et il était comme intrigué par la fille à ses côtés. Enfin, c'était une fille intrigante, c'est ce qu'il veut dire. Il avait hoché brièvement de la tête quand elle avait demandé s'il comprenait ce qu'elle voulait dire. En réponse à tout cela, il n'eut qu'une simple question.

-Et toi? Tu n'es pas comme elles?

On a tendance à se penser différent et unique, alors qu'au fond, on se ressemble tous un peu, mais à la fois, on est tous différent. Justin était d'accord avec elle sur le fait que la plupart des filles s'intéressent plus à ce qu'il est plutôt qu'à qui il est. Noelys prétendait-t-elle être différente et "vraiment" s'intéresser à lui? C'est ce qu'on pourrait croire après ce beau discours et cette pensée l'amusait assez.

Quand il revient sur le sujet de la musique, histoire de ne pas être le seul centre d'intérêt de la conversation, qui d'ailleurs, avait dévié sur Noelys, là, son interlocutrice s'emballe et décide de lui parler du rock indie. Du rock quoi? Oui oui, ce truc de rock indépendant anglais, dont Justin connait quelques groupes, Arcade Fire en tête, ou les Sex Pistols. Peut-être qu'il mélange un peu les genres par contre.

-Paris? Bah dis donc, t'as l'air d'avoir pas mal voyagé. Je joue un peu de guitare de mon côté, mais c'est juste un passe-temps comme ça, je serais pas assez doué pour jouer dans un groupe.

Il disait vrai. Il sait jouer quelques accords, quelques fragments de chanson, mais comme il n'a jamais pris le temps d'apprendre pour de bon, de prendre des cours et tout, il reste un simple amateur. La question sur Middle Fawkes l'amuse un peu. Cela fait déjà plus de trois ans qu'il habite ici, alors depuis le temps, que l'endroit lui plaise ou non, ça ne change pas grand chose. Il trouve que c'est un peu petit, mais bon, ça a ses avantages.

-Ouais, quand même. C'est une petite ville, alors ya tout un tas de ragots sur tout le monde et comme tu le sais déjà, j'apprécie plus ou moins... mais sinon, je m'y plais bien, oui. C'est tranquille, on se prend pas la tête. Et toi, tu t'y plais? Parait que c'est un grand retour pour toi!

Voilà que mine de rien, il conversait avec Noelys et en oubliait complétement ces devoirs. Sacré Justin! Il était venu ici étudier et regardez le maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: The New Girl and the Golden Boy [Terminé]   Mer 19 Sep 2012 - 22:01

Justin était une personne assez étrange. J’avais le sentiment qu’il portait différents masques. Je me demandais qui été le vrai Justin. Le roi de l’école qui sortait avec des bimbos ou alors le garçon mystérieux qui se trouvait devant moi. Je ne savais pas la raison mais quelque chose me plaisais bien chez le Justin que j’étais entrain de découvrir. Il était drôle, avait du répondant et un charmant sourire en coin. En arrivant à Middle Fawkes, j’avais eu peur de me retrouver seule. Même si je n’avais jamais eu de soucis d’intégration ou que j’aille, cette fois j’avais c’était différent. J’avais une appréhension car les gens devaient avoir changés depuis la mort de Bee car moi, mon voyage m’avait changé. Pourrais-je à nouveau me faire des amis ou me sentir à ma place à MF ? Seul l’avenir me le dira.

Mes connaissances musicales semblaient l’étonner ou peut-être le rendaient-elles mal à l’aise. En tout cas, il me regarda étrangement avant de me répondre avec honnêteté qu’il ne connaissait pas si bien ces chers Muse. Il avait un charmant sourire. Cependant, j’avais le sentiment que quelque chose de plus sombre se cachait derrière. Mais ce n’était pas quelque chose dont on parlait lors de sa première rencontre. Je le regardai droit dans les yeux comme pour y chercher la vérité au plus profond de ses yeux. Que pouvait-il bien cacher, lui qui portait le masque du prince charmant sans faille ? Cela eut le don de réveiller mon petit sourire en coin. Je me jurai qu’un jour, je découvrirai ce que « le petit prince » cachait à tous. Bien entendu, cela dans le but de mieux le comprendre et nullement pour lui faire du tord.

Je ne saurais dire pourquoi mais plus je passais de temps assise à côté de Justin plus je me sentais stressée. Peut-être étais-ce parce que le climat était tendu. Nous ne parlions pas beaucoup. Un jeu de regard s’était installer entre nous. Comme si nous nous testions. Qui sortirait vainqueur de ce duel psychologique ? Qui craquerait le premier et oserait aborder la vraie raison de cette discussion ? Je tenais un crayon dans ma main droite. C’était l’une de mes sales habitudes. J’avais en permanence besoin d’avoir quelque chose dans les mains. Faire tapoter mon crayon sur la table avait quelque chose de déstressant. Je ne saurais dire si c’était le bruit qui m’apaisait ou le geste. Ce qui était sûr c’est que je ne parvenais pas à m’en empêcher. Je quittai le regard de mon camarade. J’étais comme hypnotiser par les aller et venue. Le tapotement régulier de mon crayon fut soudainement stoppé net. Mon regard se détacha de mes mains pour se fixer dans les yeux de Justin. Est-ce que moi aussi j’étais comme toute ses filles ? Je ne saurais le dire… Puis-je vraiment dire qui je suis ? Qui le peut ? Je commençai à le regarder tout en me posant mille et une questions dans ma tête. Finalement, je me décidai à répondre :

- Je n’ai rien d’une reine des abeilles et suivre n’a jamais été mon fort. Les paillettes ne sont pas faites pour moi. Je suis une solitaire… Enfin non… Plutôt une rêveuse… Une utopiste… Je crois encore possible, qu’un jour on puisse venir habiller comme on le veut au lycée ou encore aller manger à la table qu’on le souhaite sans entendre des murmures sur son passage…

J’étais consciente de ne pas répondre à sa question mais c’était la meilleure que je puisse lui offrir. Je n’étais pas vraiment habituée à passer beaucoup de temps avec des gens de mon âge. Mon père me disait toujours que j’étais une vieille trente ans bloqué dans un corps de gamine. Certes Justin était ce que l’on pouvait appeler un beau gosse. Cependant, à aucun instant, je ne l’avais abordé dans l’idée de le draguer. En y réfléchissant mieux, sa question me surpris. Pensait-il que tout ce petit jeu était de la drague ? Je ne saurais le dire mais si cela était le cas, cela m’aurait énormément amusé…

Si j’avais beaucoup voyagé c’était le moins que l’on puisse dire. J’eue un petit rire quant à sa petite histoire sur la guitare. Je lui souris et répondis aux questions qui se trouvaient entre les lignes.

-Mon père est anthropologue… Nous avons beaucoup voyagé pour son travail. Tu vois, j’ai déjà parcouru tous les continents. Nous ne restons jamais plus de deux ans au même endroit. C’est ici que pour la première fois, j’ai eu le sentiment d’avoir une maison. J’espère qu’on va pouvoir rester… En plus cela me permettrait de te donner quelque cours de guitare.

Ma dernière phrase fut accompagnée d’un clin d’œil.
Revenir en haut Aller en bas
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: The New Girl and the Golden Boy [Terminé]   Jeu 20 Sep 2012 - 14:14

Noelys semblait une fille différente, comme elle-même l’affirmait d’ailleurs. C’est ce qu’on aimerait tous, être unique, être différent. D’ailleurs, le marché ne cesse d’inventer de nouveau moyen de nous individualiser, de nous rendre unique. Les tatouages, les vêtements, la musique, etc., il y a des trucs plutôt « mainstream », mais d’autres qui sont plus occultes et underground aussi, en somme, il y en a pour tout le monde et le monde ne veut pas être comme tout le monde. Justin pour sa part se trouvait plutôt dans la catégorie des gens qui ont décidé de se mettre dans le courant et non pas à contre-sens, de jouer le jeu et de s’assurer d’avoir une avance sur les autres, ce qui permet de se protéger contre certaines mauvaises surprises. Cependant, il n’aurait pas dit à une étrangère qu’il était différent des autres. Pour lui, c’était prétentieux et sans doute utopiste de le dire. Ce n’était donc sûrement pas une coïncidence si Noelys disait être différente. La différence, malheureusement, ce n’est pas quelque chose qui se dit tellement, c’est plus quelque chose qui est, c’est tout. Justin pouvait quand même déjà penser que oui, Noelys semblait particulière, mais différente, ça restait à voir. Parce qu’en bout de piste, on veut tous la même chose.

-C’est peut-être utopique de le croire, mais je ne sais pas si tu étais à mon speech la semaine dernière pour être président du conseil étudiant, mais j’espère arriver à ça. Ya pas de mal à être populaire, ce n’est pas ça et il y a toujours des gens qui veulent en dehors des cercles, c’est correct. Mais je pense qu’on a laissé les cliques qu’engrainer l’école, l’ambiance, tout le monde quoi. C’est devenu une lutte d’être populaire où tous les coups sont permis.

Il en avait fait les frais d’ailleurs, lorsqu’au Spring Break, sa dernière petite amie, la reine du lycée d’alors, Liz Monroe, lui a annoncé devant tout le monde la rupture avec lui et qu’en prime, elle n’était sortie avec lui que pour réaliser un pari. Un geste impardonnable qui avait déclenché quelque chose chez Justin, une résolution qu’il n’avait pas avant et un désir de vengeance, il devait l’admettre.

En tout cas, si Noelys avait le même point de vue que lui, alors elle devrait voter pour Justin! Chaque vote est utile comme on dit et il était déterminé à devenir le président de ce conseil étudiant avec autre chose que des promesses de beaux bals de promotion. Après quoi, le sujet change et il en apprend un peu sur Noelys, comme que son père est anthropologue et qu’elle a beaucoup voyagé, la chanceuse. Justin est bien à Middle Fawkes, il vivait ailleurs avant, mais il aimerait voyager davantage quand même, surtout aux États-Unis pour commencer. Comme tout bon Américain, disons que pour lui, son pays est le centre du monde et le reste est en périphérie, gravite autour. Il eut un petit air intrigué quand elle accompagna d’un clin d’œil pour l’inviter à suivre des cours de guitare avec elle. Puis, il eut un rire, un peu gêné et se caressa la nuque un petit instant.

-C’est gentil comme proposition, mais j’apprends par moi-même et j’aime bien le rythme auquel j’apprends.

Une réponse qui n’est pas méchante, ce n’était pas un rejet unilatéral, c’est juste qu’il a déjà assez de pression dans tout ce qu’il fait, excepté la guitare, et, se connaissant, si Noelys se pointait pour lui en apprendre, il se mettrait de la pression pour bien faire aussi. Or, s’il joue de la guitare, c’est justement pour faire au moins un truc où, peu importe qu’il soit doué ou non, il n’a pas de pression, pas d’attente, pas de compte à rendre à personne. Il n’est question que de lui et de sa guitare. Alors laissé rentrer quelqu’un dans ce monde tranquille… nah! Puis le temps passe un peu, le silence s’installe de nouveau, à moins que Noelys ne relance la conversation et Justin finit ce qu’il faisait à la bibliothèque. Justin lui jetait des petits coups d’œil de temps en temps et finit par lui proposer :

-Si t’as besoin que quelqu’un te ramène chez toi, ça me ferait plaisir. Ça t’éviterait de marcher.

C’était une proposition un peu comme ça, il n’avait pas de vue ou d’objectifs en tête. N’empêche, il devait avouer que Noelys n’était pas du tout désagréable à regarder. D’abord, rien que le bleu de ses yeux avait de quoi fasciner. Elle était d’agréable compagnie aussi, un peu bizarre peut-être, utopiste comme elle dit et ceux qui s’affichent à haute voix comme des utopistes apparaissent forcément un brin différent, mais en tout cas, elle semblait surtout être une fille intelligente, avec une tête bien sur ses épaules, loin des attraits de folie, les trucs superficiels, bref, ce qui caractérise les filles dites « normales ».
Revenir en haut Aller en bas
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: The New Girl and the Golden Boy [Terminé]   Dim 30 Sep 2012 - 15:59

C’était vrai, le petit prince avait fait un speech une semaine auparavant. Pour être honnête, je l’avais écouté avec concentration, car son discours m’avait surprise. Il avait parlé des clans, des rumeurs et de la popularité. Certes je rêvais d’un monde comme il le décrivait mais j’en étais certaine, c’était une chose impossible ! Les abeilles ne le permettraient jamais. Ce discours était une déclaration de guerre. C’était une évidence pour moi mais il était sûr que le petit prince ne pouvait pas s’en rendre compte. Dans mon passé, j’avais connu les sommets mais la chute avait été rude. Depuis j’avais su me faire discrète. S’attaquer à Liz n’était pas la chose à faire. Les reines des abeilles avaient des ressources que nous autres gens normaux ne pouvaient s’imaginer. Malgré tout cela quelque chose dans son discours sonnait faux à mes oreilles. Comment pouvait-il penser du bien de la popularité et être contre le communautarisme ? Pour moi, les fondateurs du communautarisme était les populaires. À qui d’autre cela pouvait-il servir? Je le regardai de dit sur un ton incrédule :

-T’as pas l’impression d’être contradictoire ? Comment peux-tu espérer que les gens te suivent si à la fois tu nous promets un avenir meilleur mais que d’une autre part tu espère laisser quelque idiot garder le pouvoir ? Tu vois la popularité c’est ça, une lutte incessante pour le pouvoir. Toute personne à qui on en laisse trop fini par se transformer en dictateur. En plus, je dois admettre que tu n'as pas été discret quant à tes intentions. Je vais te donner un conseil que tu ne devrais pas oublier : Fais attention à toi… Tu es entrain de jouer avec le feu ! La vengeance peut être un bon moteur si on sait s’en servir mais elle peut aussi être destructive.

Je n’avais pas voulu être moralisatrice. Bien que je ne le connaisse que trop mal, j’étais persuadée que Justin était une bonne personne. Je voulais l’aider à obtenir ce qu’il voulait. C’est pourquoi, je le regardai droit dans les yeux et dit :

- Si tu me promets de ne pas créer une nouvelle forme d’oligarchie et de davantage te soucier de la masse d’étudiants. Je pourrais peut-être t’aider dans ta compagne. Bien entendu, je préfère rester dans l’ombre et personne ne doit savoir. Je pense que tu as toutes tes chances pour devenir le nouveau président des étudiants.

Je décidais de clore le sujet, pour le moment. Tout avait été dit. La balle était dans son camp maintenant. Bien qu’il ne sache rien à mon sujet, j’espérai avoir gagné sa confiance. J’étais la petite nouvelle de l’école et je ne souhaitais pas être trop exposé. J’avais promis à mon père de ne pas attirer l’attention sur notre famille. Cependant, je ne pouvais pas concevoir construire une ville dans une ville si pollué par le mensonge et la trahison.

La suite de notre conversation fut quelque peu étrange. J’aimais le jeu. J’avais toujours été le type de personne à aimer charmer. Je charmais mes amis et ma famille. Aujourd’hui, je voyais en Justin un futur ami. J’eue un petit sourire quand à sa réaction vis-à-vis de ma blague. Craindrait-il de se retrouver seul en ma compagnie autour de deux guitares ? Jamais je n’avais eu l’intention de lui donner des cours, c’était de la taquinerie. Cependant son rire suivit d’un geste de gêne étaient la preuve que Justin avait été surpris par mon invitation et cela m’amusait beaucoup. D’une part, Justin parlait comme un homme mais d’une autre part son rapport aux filles était plus celui d’un adolescent. Je souris naïvement et répondit simplement « Tant pis… ». Je restai assise et consultais les quelque livres trouvé avec l’aide du Petit Prince. Je sentie à plusieurs reprises son regard se poser sur moi. Après quelque minute de silence, le blondinet finit par rapprendre la parole pour me proposer de me ramener à la maison. Je levai la tête de mes livres, lui jetai un sourire en coin, me levai, attrapai ma veste sur le dossier de ma chaise, me penchai vers son oreille et lui répondis :

-Peu être une prochaine fois, petit prince. Mon vélo m’attend à la sortie, je ne voudrais pas lui faire faux bond….

Je lui donnai un bisou sur la joue et me dirigeai vers la sortie sans me retourner. La journée avait été riche en émotion. Justin était vraiment quelqu’un de bien et j’étais heureuse qu’il soit venu m’aborder. Une fois dans l’embouchure de la porte, je me reteins à l’encadrement, jetai un dernier regard vers Justin et lui souris avant de disparaître dans le long couloir qui menait à la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: The New Girl and the Golden Boy [Terminé]   Dim 30 Sep 2012 - 16:30

Justin avait de bonnes raisons de vouloir la fin du règne de la reine, qui était maintenant à l’université. D’ailleurs, il l’avait confronté durant son discours, Liz Monroe et il n’avait pas eu peur de le faire. Il était loin de le regretter et il connaissait assez bien ce qui pouvait lui tomber dessus, mais il était prêt à rendre coup pour coup et de toutes manières, il connaissait une façon d’amadouée Liz qui ferait en sorte qu’en public, ils auraient l’air de ne pas s’entendre, mais que derrière les portes closes, elle soit loin de lui causer un quelconque soucis. La reine tenue tranquille, il n’aura plus qu’à gagner ses élections étudiantes avec sa petite machine et ses supporteurs.

En tout cas, Noelys était une fille intelligente et de tête en plus. Elle aurait pu lui dire « oui oui, tu es le plus beau et t’as raison », mais ce n’est pas ce qu’elle faisait. Elle trouvait Justin contradictoire. Bon, pour lui, il ne l’est pas, mais en même temps, peut-être que ses propos pouvaient être perçus comme tel. En tout cas, il écoute attentivement et ne se vexe pas des critiques qu’elle pouvait lui faire. S’il sourit, se retient même un peu de rire, c’est parce qu’à l’entendre, il risquait de devenir à son tour le méchant qu’il condamnait aujourd’hui, elle parlait même de se transformer en dictateur. Allons, c’est pas ce qu’il veut le moins du monde, il veut juste ramener une ambiance cool dans l’école et faire en sorte que les petites guerres de pouvoir cesse. C’est peut-être impossible, mais il croit qu’on peut certainement faire baisser les tensions. Liz partit, Bee morte, qui peut bien prolonger encore ce culte de la popularité et de la mesquinerie?

-Ça va, je sais ce que je fais, t’inquiètes. Plus que la vengeance, je crois que c’est plutôt un sentiment de justice qui m’anime. Je ne le réalisais pas avant, mais de la façon qu’on se traite entre nous, ça fait aucun sens! Après, on se demande pourquoi ya autant de suicide chez les jeunes… Mais t’as raison, faut faire attention à ne pas devenir ce qu’on combat.


Si une fois président, Justin ne faisait que se créer une nouvelle clique autour de lui et rejeter tout le monde, partir des rumeurs sur ses rivaux et détruire la vie de pauvre fille, bah finalement, il ne sera pas mieux que ce qu’il combat, il sera juste un autre problème de plus et ce n’est pas ce qu’il voulait, bien qu’il comprenne les sceptiques, ce sont ceux-là qu’il doit convaincre, c’est le défi quand on veut se faire élire. Si on ne gagnait des élections qu’avec ces amis, ce serait trop facile. Si Noelys représente bien cette frange de sceptique à son endroit, alors elle pourrait lui être bien utile et Justin en était conscient.

-Alors je veux bien de ton aide et je te promets, Noelys, de ne pas me prendre pour un petit dictateur à mon tour.

Parce qu’une fois président de ce conseil, il pourrait bien imposer sa façon de voir. Toute cette histoire risque d’augmenter encore son influence et sa popularité, donc, comme le dit Noelys, son pouvoir, mais ce n’est pas ça qui l’intéresse, le pouvoir, c’est de faire des trucs et d’améliorer son lycée qui l’intéresse.

On connait déjà la suite de leur conversation, un peu moins significative, Justin y parut moins à l’aise aussi, quoique l’idée de se retrouver seul avec Noelys ne lui déplaisait pas, mais celle de se ridiculiser à jouer de la guitare auprès d’une connaisseur, si par contre. Le temps passe, il finit ses devoirs et comme il allait s’en retourner chez lui, il propose à sa nouvelle connaissance de la ramener chez elle, mais la belle comptait repartir à vélo, alors du coup, il n’insiste pas et garde le sourire tandis qu’elle lui donne un bisou sur la joue. Il croise alors le regard de Noelys et se dit qu’il avait hâte de la revoir.

-Ok, à la prochaine.

Parce que oui, c’était certain, il y aurait une prochaine fois. Pour parler de toute cette histoire de campagne, puisqu’elle avait accepté de l’aider, mais il n’y a pas que ça qui soit le centre de la vie de Justin, il a d’autres soucis, d’autres occupations et donc d’autres intérêts. Autrement dit, il pourrait bien revoir Noelys, la campagne ne sera qu’un prétexte. Ce qui l’intéressait davantage, c’était de la revoir, elle. Quand elle lui adresse un dernier regard, il lui adresse un salut de la main, avant de la voir disparaître pour de bon. Sourire en coin, il ramasse ses affaires et rentre chez lui à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
OMG! Contenu sponsorisé is gorgeous!

MessageSujet: Re: The New Girl and the Golden Boy [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

The New Girl and the Golden Boy [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Golden Demon Baltimore 2010
» Pom Pom girl Skaven pour CD+ WIP Nurggle BB
» Golden Demon
» 2010 Golden Geek Awards
» Période d'essai terminée : Gray

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ҩ I know what you're keeping. :: play with me :: 
WSA Version 1.0
 :: 
Ϟ Le cimetière des RP
-