Nous préparons la
VERSION 3
WSA FOREVER ♥️

Partagez | 
 

 HELLULES ♣ I wanna do bad things with you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
» potins : 450
» double compte : Hazel B. Monroe

» emploi/étude : Lycéen / barman
» numéro de maison : N°6 - T'as qu'à entrer, c'est toujours ouvert.
avatar
OMG! Jules H. McDowell is gorgeous!

dragueur professionnel pour lycéennes
MessageSujet: HELLULES ♣ I wanna do bad things with you.    Mar 10 Sep 2013 - 19:23





Affalé sur le bar, j’avais l’impression qu’il était au bord de la mort. Mon collègue, la bouche béante, poussait des gémissements. « Putain ferme là où je te latte la gueule … » On pouvait clairement dire que je n’étais pas ce genre de mec patient, loin de là, voire même pas tolérant avec les gens pour qui je n’avais aucune estime. Et c’était justement le cas de mon collègue de travail. « Mais Juuuules, comprends ! J’suis mort, j’ai vomi six fois cette nuit et j’ai l’impression qu’on me roule sur la tête avec un rouleau compresseur. Putain j’en peux pluuuuuus. » Rapidement j’abandonnais le torchon avec lequel j’essuyais les quelques verres encore mouillés, et me rapprochais de lui, claquant la main sur le bar, juste à côté de ta tête de pioche : « Ecoutes moi bien attentivement mon gars, si t’es venu à ma soirée hier c’est seulement parce que ta sœur m’a demandé de t’inviter parce que t’es tout seul et que t’arrêtes pas de lui dire que je suis ton seul et meilleur pote … ok ?! Mais t’es rien, t’es un petit merdeux, qui va devoir bouger son cul parce que si t’enlèves pas tête de ce bar dans les trente secondes qui suivent, je risque de te briser les dents dessus ! Ok ?! T’as de la chance que, de une le boss soit pas là, et que de deux il ne soit que dix huit heures trente et que tous les pochtrons de la ville soient encore au taf ! Mais maintenant j’ai plus du tout envie de tendre te plaindre, alors tu vas aller disposer toutes les tables. ET BOUGES TOI ! » J’avais un seuil de tolérance aux jérémiades très limité, et là,  le merdeux venait de le franchir. En l’absence du patron j’étais en charge du bar, je devais le faire tourner et veiller à ce que tout se passe bien. Mais depuis le temps que je travaillais là, le patron avait une confiance absolue en moi, et il le pouvait. « Aaaah. » l’entendis-je au loin. Prendre sur soi, c’était ce que je tentais de faire, difficilement. Une tasse, du café et un aspirine dans un verre d’eau, je glissais les deux récipients sur le comptoir et appelais l’autre : « Tien ! Et la prochaine fois que tu veux jouer au Capitaine Paf, assure toi de pas jouer avec des alcooliques … » Il revint vers moi, la mine pâle, presque translucide. « Macdowell, tu l’as eu comment tout cet alcool ?! » … je levais les yeux au ciel, un sourire sur les lèvres : « T’as cru que j’allais te révéler mes plans pour organiser les meilleures soirées de la ville ?! »

Une bonne demie heure plus tard j’avais finis de nettoyer tout le bar, préparé les jus de fruits pour les cocktails et préparé les assiettes de cacahuètes et autres conneries que nous préparions pour les clients. Il était à présent dix neuf heures trente et j’avais rendez-vous avec Hell. Je l’avais prévenue dans la soirée que ce soir ça se jouait entre elle et moi, et que c’était sa soirée. J’avais prévu de l’emmener dans un des restau les plus huppés de la ville. Ca faisait plus d’un mois qu’Hell vivait chez moi. Ma maison était si vide – mise à part lorsque je faisais des soirées – mais d’ordinaire, je me sentais bien seul, alors lorsqu’Hell avait eu besoin d’aide, de moi, d’un toit, forcément je lui avais encore plus ouvert les bras. Je tentais d’être le pilier dont elle avait besoin, d’être là pour elle. Je lui offrais tout ce que j’avais à offrir, même si ce n’était pas facile tous les jours. « Ah Jamie, t’es à l’heure, nickel. Bon allez je vous laisse à demain les gars, faites gaffes hein. » Une tape dans le dos de Jamie et je quittais le bar, enfilant mon casque de moto et grimpant sur cette dernière. J’appréciais l’adrénaline que provoquait en moi le bolide, je n’avais nullement peur, si la mort décidait de toquer à ma porte, je l’accueillerai les bras ouverts, je n’avais plus personne, j’étais seul au monde et je me demandais si je représentais vraiment quelque chose pour Hell, ou si elle se servait simplement de moi pour remonter la pente après la découverte du corps de sa cousine.

Lorsque je me garais devant ma maison, les lumières de l’étage étaient encore allumées. Je songeais que j’avais eu la merveilleuse idée de faire appelle à une agence de nettoyage pour éliminer toutes les saletés de la veille, les cadavres de bouteilles qui jonchaient le sol, les mégos de partout dans la baraque, et autres capotes usagées…   « Bébé t’es prête ?! J’ai le temps de prendre une douche rapide quand même avant … » Lançais-je lorsque j’entrais à grands fracas dans la maison. Mon casque vola dans le salon et atterrit sur le canapé, ma veste finie sa course à terre. Rapidement je montais les escaliers qui montaient à l’étage et criais une nouvelle fois : « Bébé … tu prends ta douche avec moi … hmm viens là ! T’es cachée oùùù ?! » Commençais-je tout en retirant mon tee-shirt. « Je vais te trouver !! » Dis-je dans un murmure, comme les gros pédophiles dans les films policiers, thriller ou épouvante/horreur … comme vous voulez.


_________________


“Et alors il s’est passé quelques choses, je me suis laissé aller, dans un total oubli de moi même envahi par la nuit le silence et la plénitude. J’avais trouvé la liberté. Perdre tout espoir, c’était cela la liberté.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

HELLULES ♣ I wanna do bad things with you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rabbit says bizzare things -- is it possessed?
» All thing zombie
» « There are no such things as strangers (...) » feat. Raquel Marques
» I still remember all of the things you said to me | Parfaite
» Ma playlist du moment !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ҩ I know what you're keeping. :: play with me :: 
WSA Version 2.0
 :: Le cimetière des rps
-