Nous préparons la
VERSION 3
WSA FOREVER ♥️

Partagez | 
 

 Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
» potins : 2283
» double compte : Noam C. Cooper

» emploi/étude : 12th Grade Middle Fawkes High
» numéro de maison : N°2

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Hell J. Anderson is gorgeous!

Admin dictatrice mangeuse de bonbon
MessageSujet: Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.   Dim 8 Avr 2012 - 21:25




Hell avait un bon groupe d'amis, des filles mais aussi des garçons, des personnes avec qui elle avait bon nombre de souvenirs, des souvenirs qu'elle n'oublierait probablement jamais. La blondinette en était sûr, même en vieillissant, elle garderait ces amis, ils continueront de faire les 400 coups et ils se rappelleront de leur jeunesse autour d'une pizza et d'une bière, c'est ainsi qu'elle voyait sa vie, pas besoin de fonder ne famille quand on a des amis n'est-ce pas?! En tout cas elle ne voulait pas tomber dans la routine comme l'avait fait ses parents, elle les trouvait vieux et n'arrivait pas à les imaginer à son âge. Pourtant s'il y a des adultes qui lui ressemblaient étant jeunes c'est bien ses parents, eux aussi avait un bon groupe d'amis, d'inséparables, avec qui faire les 400 coups et ils continuaient encore de les voir pour se remémorer leur jeunesse... Lorsqu'ils faisaient ça, ça amusait toujours la jeune femme qui cherchait à les imaginer à un concert de rock ou faisant entrer une chèvre dans le bureau du doyen de l'université. Son but était peut-être inconsciemment de détrôner ses parents et leurs amis. Toujours est-il que ce soir avait lieu une de ces fameuses réunions, les Monroe venaient diner chez les Anderson et les souvenirs allaient probablement fuser! Hell était plutot impatiente de cette soirée, elle aimait rire avec Elias Monroe, et s'entendait maintenant à merveille avec sa fille Liz, quant à Hazel, elle l'avait toujours un peu idolâtrée en fait, prise comme modèle, si elle avait dû avoir une soeur elle aurait probablement voulu que ce soit Hazel, rien que son prénom était cool, mais bon le sien aussi était cool tant que sa mère ne se mettait pas à l'appeler Hellana... En fait le seul point négatif de la soirée était la présence de Emily, sa marraine et meilleure amie de sa mère. Hell ne savait pas trop pourquoi elle en avait après elle en ce moment, enfin si elle savait, elle ne supportait pas que Emily drague tout ce qui bouge, lycéen compris, et chasse sur son territoire, la question était surtout pourquoi maintenant?! Ok elle le savait c'était de la pure jalousie mais ça ne changeait rien au fait qu'elle avait envie de la faire taire dès qu'elle avait le malheur d'ouvrir la bouche. Ce fût probablement pour cette raison que Hell mit un point d'honneur a être particulièrement jolie ce soir, alors qu'en général quand les amis de ses parents venaient elle optait plutôt pour son survêtement ou son short en coton préféré. Non ce soir elle avait pris soin de boucler ses cheveux correctement, elle avait enfilé son tout nouveau short en cuir bordeaux et un T-shirt ample blanc dévoilant une épaule, bon c'était quand même le maximum qu'elle ferait, hors de question pour elle qu'elle se ruine les pieds avec des talons, elle préférait parcourir le salon pieds nus.
La jeune femme retrouva sa mère en cuisine, l'odeur lui donnait déjà faim elle qui mangeait comme 4, elle ouvrit alors le réfrigérateur pour y prendre une bière appréciant la boisson fraiche qui coulait dans sa gorge. Mais le plaisir fut de courte durée puisque dès que sa mère se retourna vers elle elle lui lança un regard noir signifiant clairement "vide moi ça dans l'évier et prend un soda". « C'est bon je suis une adulte maintenant je peux bien boire une bière, c'est rien du tout. » Apparemment non puisque Valentina haussa les sourcils sans détourner le regard. Mieux valait ne pas discuter, Hell laissa donc la bouteille trainer sur le plan de travail, de toute manière elle avait prévu une bouteille de téquila dans sa chambre et avait bien l'intention de la boire avec les deux blondes qui arriveraient bientot. C'est d'ailleurs comme un coup du destin que la sonnette se fit entendre. « J'y vais! » Hell pris donc l'initiative d'aller ouvrir pressée d'accueillir ses amies.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.   Lun 9 Avr 2012 - 9:13



Ah les amis, il n'y a que ça de vrais. J'avais eu la brillante idée d'inviter la famille Monroe, ainsi que notre Emily internationale à venir manger autour d'un bon repas le samedi qui suivait. J'avais qu'une hâte c'est que ce samedi arrive à grand pas, j'aimais ressasser nos souvenirs mémorables. On avait passé une jeunesse incroyable et très membrée de souvenirs complètement loufoques. Je m'en rappelle encore avec Elias quand on avait fait une course poursuite dans la ville contre deux gros cons qui avaient parlé méchamment à nos nanas de l'époque. Alala c'était le bon temps. Bon c'est sûr on avait toujours des souvenirs mais c'était moins drôle qu'à nos vingt ans et même moins. Valentina, ma femme, était elle aussi très heureuse de pouvoir voir nos amis. Notre bande était indestructible, on faisait en sorte de se voir un maximum pour pouvoir garder ce lien fort entre nous. Ma femme avait été d'accord lorsque je lui avais proposé de faire ce dîner, c'était parfait, j'étais pressé qu'ils arrivent. Ma fille, Hell, était elle aussi enchantée à l'idée que la famille Monroe vienne, ainsi qu'Emily. D'ailleurs je la voyais se préparer, elle se faisait vraiment belle, elle avait l'air d'y tenir à coeur à ce repas, j'étais vraiment content de ne pas être le seul à être comme un gamin pour ce repas.

Je m'étais déjà préparé deux heures avant que les invités arrivent. J'avais sorti ma chemise noire avec un jean plutôt classe. J'ouvris donc mes deux premiers boutons de ma chemise pour laisser voir mon torse sans poil, je trouvais ça plutôt viril et ça me faisait rendre plutôt beau. J'avais mis un peu de gel sur ce qu'il me reste de cheveux et le parfum que préférait ma femme. Je voulais d'abord plaire à Valentina, qu'elle me trouve toujours aussi beau qu'avant et qu'elle m'aime davantage avec les années. Après m'être préparé, je mis la table, nous étions donc sept, ça faisait quand même une bonne tablée. Je sortis un des plus beaux services que nous possédions, je ne faisais pas les choses à moitié. Certes on s'invitait plutôt souvent l'un chez l'autre mais j'aimais bien mettre les petits plats dans les grands. Après avoir mis le couvert, j'allais donc voir en cuisine si Valentina avait besoin d'aide. Apparemment, elle se débrouillait très bien toute seule. Je trempa un de mes doigts dans une sauce qui m'avait l'air succulente mais je me fis taper sur les doigts par ma femme. Je partis donc de la cuisine pour ne pas me donner plus envie et je m'installa sur le canapé pour mettre la télé en attendant mes convives. Puis on entendit sonner, ça devait être eux. Je commença à me lever mais Hell courut jusqu'à la porte pour ouvrir. Elle ouvrit la porte et nos invités étaient là. Je les rejoignis à l'entrée, fit la bise aux très jolies filles Monroe, qu'elles avaient grandi depuis le temps, je me rendais compte que j'étais vraiment vieux. Puis je serrais la main à mon meilleur ami Elias et fit la bise à ma Emily chérie. Je leur dis tous en faisant un geste de ma main pour leur faire signe de rentrer :

Faites comme chez vous.

Je me rapprochai alors d'Elias comme les trois filles étaient devant et lui chuchota :

T'es venu avec Emily ?!
Revenir en haut Aller en bas
» potins : 132
» age : 46
» emploi/étude : Infirmière
» numéro de maison : 14

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Emily C. Grams is gorgeous!

MessageSujet: Re: Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.   Lun 9 Avr 2012 - 12:40

    Emily est toujours partante pour une soirée, que ça soit en boite ou en rencard, mais c'est encore mieux quand c'est entre amis. Avec sa petite bande d'autrefois, ils aiment se retrouver de temps en temps pour évoquer leurs années fac. Il faut dire qu'ils ont fait pas mal de connerie à cette époque. Emily n'était pas la dernière pour foutre le bazar. Et même si ses amis sont maintenant tous en couple, elle aime quand même les retrouver. Bon et puis tout comme eux, elle a été mariée elle aussi, ça n'a pas durée, ce n'est pas de sa faute. Et puis elle n'est plus la seul à être célibataire puisque Elias est veuf depuis peu. C'est vrai que c'est plus délicat mais tout comme elle, c'est un coeur à prendre.

    La rouquine attendait avec impatience le jour de ce repas. Elle était toute souriante quand elle entra dans la douche pour se préparer. Autant être présentable pour ses amis. Et puis ils ont l'habitude de toujours la voir en beauté, elle ne voudrait pas gâcher cette image. Elle prit donc soin de bien se coiffer. Brushing impeccable et légèrement bouclé, une touche de parfum et un maquillage pas trop prononcé, il ne restait maintenant qu'à trouver la tenue idéale. Elle enfila d'abord un ensemble string soutien-gorge noir puis elle ouvrit son dressing. Elle hésita quelques minutes puis finalement, elle opta pour une robe noire près du corps lui arrivant à mi-cuisse et assez décolleté. Elle enfila une paire d'escarpin aux talons vertigineux puis elle descendit à la cuisine récupérer cette bouteille de vin achetée spécialement pour l'occasion.

    Le soleil était présent en plus, c'était vraiment une belle journée. Elle prit la route vers la maison des Anderson, à pied étant donné que ce n'était pas très loin. En route, elle croisa Elias et ses filles, elle fit donc le restant de route avec eux et c'est ensemble qu'ils arrivèrent chez les Anderson. C'est la jolie Hell qui leur ouvrit. Emily lui offrit un sourire.

    _ Tu t'es mise en beauté ma belle.


    C'était dit gentiment et puis Emily adore sa filleule, même si celle-ci semble avoir une dent contre elle ces derniers temps. Peu importe, elle entra et fit la bise à Jonathan avant de rejoindre la cuisine. Elle connait bien la maison et puis elle sait que Valentina doit s'y trouver. Elle lui offrit d'ailleurs un sourire en restant dans le chambranle de la porte, la bouteille de vin toujours à la main.

    _ Besoin d'un coup de main ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.   Mer 11 Avr 2012 - 15:08




Ce soir c'est apéro, comme au bon vieux temps, Elias, Emily, Nathan et Val, les éternels inséparables. Trente ans après, on est toujours les mêmes, on s'entend toujours aussi bien et ça n'est pas prêt de changer. Notre petite bande s'est agrandie, laissant place à trois joyeux petits lurons, nos enfants : Hell, Hazel et Liz. D'ailleurs, nous sommes tous les parrains/marraines respectifs. Ces soirées me font toujours plaisir, c'est un réel moment de bonheur et d'évasion pour moi, ils sont ma deuxième famille. C'est souvent à la maison qu'on se réunit, d'abord parce que Emily et la cuisine, ce n'est pas ça, et puis la notre est la plus grande et il arrive que les uns ou les autres restent dormir après, faute au taux d'alcoolémie. Mais ça ne me dérange pas, ça me plait bien au contraire, et je ferais n'importe quoi pour eux. C'est d'ailleurs pour ceci que nous avons choisi, avec Nate, de réunir tout le monde aujourd'hui, une petite annonce, très importante pour nous, mais ça personne ne le sait, pas même Hell.

On est samedi et je ne travaille pas aujourd'hui. Enfin, en théorie... En réalité j'y vais toutes les semaines deux ou trois heures le matin pour finir des dossiers et classer des choses. Après être revenue donc, vers midi, j'ai commencé à cuisiner. Au menu ce soir, salade composée puis saumon au miel et sésame et tiramisu en dessert. Le poisson est à mariner depuis hier donc je n'ai plus à m'en soucier. J'ai passé l'après midi dans mon antre puis vers 19h, je suis montée pour m'habiller. J'ai mis une jolie petite robe style baby doll et des ballerines parme, toutes simples. J'ai maquillé mes yeux de la même couleur et ai déposé quelques touches de gloss groseille sur ma bouche. Après avoir vaporisé quelques gouttes de parfum au creux de mon cou et sur mes poignets, je redescends à la cuisine pour fignoler quelques petits détails. Quelques secondes plus tard Hellana entre dans la pièce et je l'observe, stupéfaite se servir une bière dans le frigo. Je lui lance un regard noir et elle comprend tout de suite. « C'est bon je suis une adulte maintenant je peux bien boire une bière, c'est rien du tout. » Je continue à la fixer et elle finit par lâcher prise. Ca a toujours été comme ça entre elle et moi, on se comprend bien, jamais eu besoin de violences. Alors qu'elle pose la bouteille sur le comptoir quelqu'un sonne à la porte j'allais faire un pas quand elle me dis : « J'y vais! » Je la regarde et lui dis : Merci chérie ! . Pendant qu'elle est à la porte, j'attrape un médicament, j'ai eu des nausées toute la matinée et je n'ai pas envie que ça continue ce soir. J'avale le verre d'eau et Em' passe la porte en me surprenant d'un : Besoin d'un coup de main ? Je vais l'embrasser puis dis : Non,ça va merci, je finis de remuer ça et j'ai terminé. Tout en touillant la salade avec mes grands couverts, je dis : En tout cas, tu es magnifique aujourd'hui, tu espères faire craquer quelqu'un ? Une vieille blague entre nous... Depuis le début tout le monde est persuadé qu'Elias et Em finiront ensemble, Nathan et moi compris...
Revenir en haut Aller en bas
» potins : 132
» age : 46
» emploi/étude : Infirmière
» numéro de maison : 14

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Emily C. Grams is gorgeous!

MessageSujet: Re: Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.   Lun 16 Avr 2012 - 14:43

    Emily adore ce genre de soirée, tout simplement parce qu'elle adore passer du temps avec ses amis, que ce soit à déconner ou à se remémorer des souvenirs pas si loin que ça. bah oui, ils ne sont pas si vieux après tout ! enfin ça, c'est l'avis de la rouquine. la vieillesse est un état d'esprit et dans celui de la demoiselle, elle a toujours vingt ans. c'est beau de rêver non ? bon arrêtons de divaguer, Emily s'était mise toute en beauté et elle avait eut la chance de pouvoir faire le petit bout de route avec Elias et ses filles. ce type a toujours eut un petit quelque chose qui la fait craquer. A vrai dire, Jonathan a un truc lui aussi. peut-être que c'est simplement le fait qu'ils sont inaccessible qui l'attire. peu importe, ce sont ses amis et elle sait les limites à ne pas franchir... quoi qu'elle a déjà franchit cette limite avec Elias il y a bien longtemps de cela. mais personne ne le sait, ce qui donne un petit goût de piquant aujourd'hui, surtout qu'il est de nouveau libre maintenant.

    Quoi qu'il en soit, elle n'avait strictement aucune arrière pensée en arrivant ici ce soir. elle était certes, très sexy, mais ce n'était que pour se sentir bien, pas pour provoquer et séduire. bon, un petit peu quand même parce qu'une soirée sans séduction c'est ennuyant. même Valentina le sait. d'ailleurs à peine arrivé, qu'elle lui en fit la remarque. Emily en lâcha un petit rire en entrant finalement dans la cuisine.

    _ Cette robe en a fait craquer plus d'un !

    Elle lui répondait ça avec son petit regard espiègle et son sourire en coin. Valentina pouvait prendre ça comme elle le voulait. Emily prenait ça pour un jeu, d'ailleurs elle lui posa la bouteille de vin sur le plan de travail tout en reprenant pour la taquiner.

    _ Reste à savoir si c'est Elias ou Nathan qui craquera le premier...

    Valentina pourrait être jalouse mais ce n'était pas la première fois que la rouquine la cherchait à ce sujet. Il n'était pas rare qu'elle s'amuse un peu avec Jonathan, mais en tout bien tout honneur bien entendu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» potins : 1463
» double compte : Non.

» age : 23
» emploi/étude : 1ère année de fac en mode.
» numéro de maison : 8.
avatar
OMG! Liz C. Monroe is gorgeous!

Admin de la mort qui tue
MessageSujet: Re: Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.   Ven 20 Avr 2012 - 22:09


La famille Anderson avait invité ma famille à manger. J'aimais bien cette idée. Je considérais la famille Anderson, un peu comme ma deuxième famille. Ils étaient si gentils et si aimants, je les aimais beaucoup. En plus ils étaient vraiment très proches de moi et si j'avais un problème je sais que je pouvais aller les voir. En plus, depuis la disparition de Brittany je m'étais vraiment rapprochée de Hell, leur seule fille. On rigolait bien toutes les deux et chacune apprenait quelque chose sur l'autre par des rumeurs, certes ça pouvait être faux mais on rigolait quand même, c'était drôle. J'étais alors très contente lorsque j'appris qu'un repas allait avoir lieux chez eux. Je fis alors les boutiques pour dégoter quelque chose à me mettre, j'opta pour une jupe taille haute noire avec un petit chemisier turquoise, mettant mes yeux en valeur ainsi qu'une paire de talons hauts turquoise également. J'aimais être sexy dans n'importe quelle occasion, même si c'était un repas familial ou amical.

Ca y est c'était le jour J, je m'habillais donc avec ma nouvelle tenue et avec Hazel et mon père, on partit à pied jusqu'à la maison des Anderson. En effet on habitait dans la même rue donc pourquoi s'enquiquiner avec une voiture alors qu'on a quelques mètres à faire. Sur la route on croisa Emily Grams. Cette femme je l'adorais, je voyais en elle une deuxième mère même si elle ne pourrait jamais remplacer la mienne, qui était morte dans un accident de voiture malheureusement. Je voulais tellement recaser mon père pour qu'il soit pleinement heureux et je trouvais Emily parfaite dans ce rôle. Mais bon je ne pouvais pas décider pour eux et c'est leurs sentiments qui feront tout le boulot. Enfin bref je lui fis la bise et on se mit en route pour finir le trajet jusqu'à la maison des Anderson. On était enfin arrivé. On sonna et on attendit quelques secondes lorsque Hell nous ouvrit la porte. Je la pris dans mes bras et lui fis un gros bisou sur la joue. Je fis alors la bise à son père qui partit ensuite avec mon père. Je restai alors avec Hazel et Hell. Je me tourna vers Hell et lui demanda :

Sinon ça va toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forum-canada.com/
» potins : 2283
» double compte : Noam C. Cooper

» emploi/étude : 12th Grade Middle Fawkes High
» numéro de maison : N°2

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Hell J. Anderson is gorgeous!

Admin dictatrice mangeuse de bonbon
MessageSujet: Re: Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.   Mar 24 Avr 2012 - 18:24




En ouvrant la porte Hell tomba face à la famille Monroe et Emily. La première question que la jeune femme se posa fut de savoir si la rousse était venu avec Elias et ses filles, elle ne les savait pas si proches... Décidément Emily semblait vouloir s'incruster partout. Son père arrivant derrière elle la jolie blonde eut un instant de doute, ce tableau de la petite famille parfaite qui s'était affiché devant elle lui avait coupé l'herbe sous le pied. Et l'attitude totalement normale de sa marraine n'arrangeait rien. « Tu t'es mise en beauté ma belle. » Même les compliments qu'elle pouvait faire exaspéraient Hell, la politesse aurait voulu qu'elle lui sourit et lui retourne les dits compliments, mais elle avait bien du mal à être polie pour le coup... Comme bien souvent Hell ne pu s'empêcher de faire un débrief intérieur sur la femme face à elle, une robe excessivement moulante arrivant à mi cuisse, un décolleté plongeant et des talons vertigineux, la vulgarité même. Pour qui s'était-elle prise exactement?! C'était un diner entre amis, pas une sortie en boite de nuit pour une bande de lycéennes de 15 ans! Même Liz qui était maintenant réputée pour son côté sexy et provocante avait une tenue plus mature et adulte! Mais bon il fallait faire bonne figure et encaisser comme si de rien n'était. Après tout si elle voulait jouer la cougar Hell ne pouvait rien y faire. « Merci, t'es pas mal non plus, même si robe courte, moulante et décolletée je trouve ça un peu too much... » La jeune femme était presque crédible dans son mensonge, les gens la trouveraient peut-être un peu froide mais personne ne lui ferait d'histoire pour si peu, en tout cas pas son père qui de toute façon était incapable de lui en vouloir peu importe ce qu'elle pouvait faire. Ses parents étaient d'ailleurs étrangement conciliant depuis quelques jours, comme si il voulait la ménager ce qui inquiétait presque la blondinette qui avait plutôt l'habitude de se faire engueuler... Alors qu'elle avançait légèrement pour laisser les invités entrer Liz pris la parole à son tour à l'intention de Hell « Sinon ça va toi ? » C'était une question banale qu'elles se posaient constamment mais au moins ça lançait la discussion. « Très bien et vous? Venez on monte j'ai planqué une bouteille, il va nous falloir au moins ça pour supporter leur souvenirs d'antan! » répondit la jeune blonde. Elle avait eut envie de boire dès l'arrivée d'Emily, sans trop savoir ce qu'elle lui reprochait, son attitude l'exaspérait elle n'avait pas besoin de plus et si elle voulait supporter son petit numéro sans lui enfoncer la tête dans la mayonnaise il lui faudrait probablement 2 grammes dans le sang! N'attendant pas la réponse des soeurs Monroe Hell commença à monter les escaliers en direction de sa chambre, elle savait bien que Liz la suivrait elle semblait vouloir devenir comme Hell et ne perdait jamais une occasion de se montrer, Hazel par contre elle ne savait pas trop, certes la blonde était le modèle de Hell pour son côté fêtarde mais peut-être ne serait-elle pas intéressée de trainer avec deux lycéennes.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» potins : 772
» double compte : Jules H. McDowell babe

» age : 30
» numéro de maison : La grande coloc' au bout de la rue

Can you keep a secret ?
greatest fear ?: Arachnides
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Hazel B. Monroe is gorgeous!

Admin de la mort qui tue
MessageSujet: Re: Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.   Jeu 26 Avr 2012 - 22:00

Si un jour on m’avait dit que des amis peuvent remplacer une véritable famille, je ne les aurais jamais cru car la famille c’est primordial, c’est vital. Je pense sincèrement qu’on ne peut pas avancer dans la vie lorsque l’on a pas de famille, pas de personnes qui nous aiment réellement, pour ce que nous sommes, malgré nos défauts et nos fautes. Mais voilà, mes parents ont toujours eu ce groupe d’amis qui perdure. Et au final, nous sommes une famille – d’ailleurs chacun est le parrain respectif de Hell, Liz et moi. En parlant de Hell, la famille Anderson a toujours été là pour moi, dans les coups durs comme dans les moments de joie. Valentina a tenté de me réconforter lorsque ma mère est décédée et je lui en serais toujours reconnaissante pour ça. Quant à Hell, elle a le même caractère que ma mère et je ne peux que l’aimer. J’aime son attitude et sa façon de faire avec tous le monde et j’aime parler avec elle, c’est pourquoi je n’avais pas rechigné à venir pour cette petite soirée, je savais que Hell serait là, ma sœur aussi, ça fait du bien de se retrouver entre filles de temps à autre.

Pour l’occasion, je ne m’étais pas pris la tête et avais enfiler un leggin’ et un tee-shirt XXL, et tout ça rehaussé d’un sac rose fluo et de chaussures à talons tout aussi rose. Il fallait mettre un peu de couleurs dans la vie. J’avais passé une longue journée à la fac, après avoir étudié la psychologie chez les enfants atteints de troubles comportementaux, le bonheur à l’état pur quoi, si vous voyez ce que je veux dire. J’avais la tête comme ça, mais j’étais prête à passer une excellente soirée à parler de trucs de filles et autres sujets tout aussi intéressants. Bien qu’étant très en retard pour me préparer, j’étais passée chez le fleuriste pour prendre une magnifique Orchidée pour la maitresse de maison, ma mère avait toujours tenu à ce que nous remercions, par un présent quel qu’il soit, la personne qui nous recevait.

Je dû rejoindre mon père et ma superbe petite sœur devant chez moi – ou plutôt leur maison, mon ancienne habitation. A mi-chemin, Emily nous rejoignit et nous fîmes la fin du trajet ensembles, à parler de nos journées respectives, comme une famille.
Arrivée devant chez les Monroe, mon super papa sonna et se fut Jon’ qui lui ouvrit la porte. Visiblement tout le monde s’était fait beau ce soir, sauf moi. Super, j’allais encore une fois passer pour la dévergondée/droguée de service, magique. Derrière la grande stature de Jon’ j’aperçu la petite tête toute aussi blonde que moi de Hell et me faufila pour venir jusqu’à elle. Liz me suivit et alors qu’elle fit la bise à Hell, j’en profitais pour dire bonjour au Maire avant de me retourner une nouvelle fois vers Hell. Je la pris dans mes bras. Ca faisait plutôt longtemps que nous ne nous étions pas vu, elle m’avait vraiment manquée. Ma sœur lui demanda comment elle allait, ce à quoi répondit la jolie blonde : « Très bien et vous? Venez on monte j'ai planqué une bouteille, il va nous falloir au moins ça pour supporter leur souvenirs d'antan! » Je me mis à rire, j’étais persuadée qu’elle nous aurait préparé quelque chose, à part, et sincérement, pour une fois, je n’avais pas envie d’entendre des histoires de vieux. « Super mon chou ! J’ai eu une journée de dingue et pour tout te dire j’ai bien besoin de me retrouver avec vous. Puis j’ai amené un petit truc moi aussi, si vous voyez ce que je veux dire … » J’accompagnais mes paroles d’un geste plutôt révélateur : deux doigts devant la bouche. Je ne fumais jamais avec ma petit sœur – que je voulais protéger – mais ce soir, c’était différent, j’avais bien l’intention de m’amuser un peu et de passer une bonne soirée.

_________________

I'm trying to hope
with nothing to hold
I'm in love with you, and I'm not in the business of denying myself the simple pleasure of saying true things. I'm in love with you, and I know that love is just a shout into the void, and that oblivion is inevitable, and that we're all doomed and that there will come a day when all our labor has been returned to dust, and I know the sun will swallow the only earth we'll ever have, and I am in love with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» potins : 1463
» double compte : Non.

» age : 23
» emploi/étude : 1ère année de fac en mode.
» numéro de maison : 8.
avatar
OMG! Liz C. Monroe is gorgeous!

Admin de la mort qui tue
MessageSujet: Re: Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.   Mar 8 Mai 2012 - 18:03


Quand je suis rentrée chez les Anderson, je dis bonjour à tout le monde à part Valentina, je ne savais pas où elle était, peut être dans la cuisine en train de faire les derniers préparatifs. Je lui dirais alors bonjour tout à l'heure, je la laissais tranquille pour faire tous ces derniers petits plats aussi délicieux les uns que les autres. Quand je dis bonjour à Jonathan Anderson, j'entendis un compliment d'Emily fait à Hell mais cette dernière cassa radicalement sa marraine. Je trouvais ça un peu honteux comment elle avait répliqué à Emily vu que c'est quand même une gentille fille et qu'elle est plutôt belle quand même. J'aimerai bien l'avoir comme nouvelle maman ou plutôt belle maman car personne peut remplacer ma défunte mère. Je me mis face à tout le monde et les trois adultes partirent dans le salon ou la cuisine ou je ne sais où en fait. Je demandais alors à Hell si ça allait, je ne l'avais pas vu depuis notre séance shopping, elle avait pas fini de me raconter pour elle et Jules, je voulais tout savoir moi. Puis elle me répondit qu'elle avait une bouteille planquée et Hazel dit qu'elle avait un petit truc elle aussi, surement de la fumette. Ah ça nous changerait les idées, moi aussi j'en avais bien besoin, oublier toutes les galères de la vie quotidienne et s'éclater entre blondes. Je faisais rarement la fête avec ma soeur, soi disant qu'elle ne voulait pas que je la vois comme ça mais bon elle savait que j'avais vu pire quand même.

Allez c'est parti les filles alors, ça nous fera du bien un petit remontant et de s'évader un moment !

Je garda alors fermement mon sac dans les mains et commença à monter les escaliers des Anderson pour pouvoir s'enfermer dans la chambre d'Hell. Arrivées dans sa chambre, je m'asseya sur son lit et Hell commença a dégainer sa bouteille. J'avais besoin de m'éclater entre filles, ça faisait du bien ces moments là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forum-canada.com/
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.   Mer 13 Juin 2012 - 16:05


    Cette robe en a fait craquer plus d'un ! Reste à savoir si c'est Elias ou Nathan qui craquera le premier... Je rie, puis frappe très légèrement -juste pour la forme- Em dans le bras en disant : Heey ! Pas touche à Nate, compris ! Puis je m'avance vers elle et dit plus bas : En tout cas, avec Elias t'as toutes tes chances ! que j'accompagne d'un clin d'oeil. Ces deux là, ils formeraient un couple remarquable, mais ils ont jamais voulu me croire. Enfin, j'pense bien que Emily serait du même avis que moi, mais Eli joue à l'aveugle. Faudrait que j'envois Nathan un jour, histoire de le faire parler un peu, il est plus proche de lui que je ne le suis... quoique... Un avis de femme peut être bien aussi. Bref, ce n'est pas la question. Je finis de touiller ma salade puis attrape le plat de la main droite, et pose ma main gauche sur le bas de mon ventre. Un petit geste imperceptible qui me fait sourire. Je donne un petit coup de hanche à Emily et dis : On y va? Sans attendre sa réponse, je tourne les talons et sors de la cuisine. Après avoir posé l'entrée sur la table je me dirige vers mes autres invités. Enfin, ce qu'il reste de mes invités parce qu'à peine ai-je gagné le hall que je les vois filer une à une dans les escaliers. Je dis, à voix haute pour qu'elles puissent m'entendre : Bonjour les filles ! Je vous appelle quand on mange ! Plus de la rhétorique qu'autre chose, en fait... Puis je me tourne vers les hommes, claque une bise sur les joues d'Elias, puis dépose un baiser furtif sur les lèvres de Nathan que je n'ai vu que très brièvement ce matin. Je les regarde ensuite tous les trois et leur dit : Allez, restons pas là! puis les conduit dans le salon où je m'assois près d'Emily, les mains croisées sur le ventre.
Revenir en haut Aller en bas
» potins : 132
» age : 46
» emploi/étude : Infirmière
» numéro de maison : 14

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Emily C. Grams is gorgeous!

MessageSujet: Re: Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.   Dim 17 Juin 2012 - 17:51

      Emily arrivait ici de bonne humeur, en plus elle avait fait la route avec Elias et ses filles, ce qui était très sympathique. Elle espérait même qu'il la raccompagnerait jusqu'à chez elle lorsqu'il sera temps de rentrer. Bah oui autant l'avouer, la rouquine ne rentre pas toujours très sobre. Enfin quand elle sort en boite ou autre, elle fait attention mais là, entre amis, elle pouvait se lâcher, ils la connaissent par coeur. Même si elle arrive encore parfois à les surprendre.

      Mais apparemment tout le monde n'est pas ravie de cette soirée. La chère gamine Anderson ne semble pas d'humeur accueillante. Pourtant Emily l'adore cette gamine, mais depuis quelques temps c'est assez froid entre elles. Hell n'est pas super sympa et sa remarque, Emily la prit avec un sourire amusé. Si elle pensait pouvoir la toucher et lui faire mal avec ça, c'était bien mal la connaître. Elle préféra d'ailleurs ne pas répondre pour ne pas envenimer les choses. De toute façon, elle alla directement à la cuisine retrouver sa meilleure amie. Valentina finissait les derniers préparatifs et c'est tout naturellement qu'elles plaisantèrent un peu.

      _ Aïe !


      Petite réplique en riant. Elle ne lui avait pas fait mal mais la bonne humeur était là. Emily a gardé un esprit très jeune et elle a tendance à se croire irrésistible... ce qui est souvent vrai avec les hommes d'ailleurs. La remarque suivante fit sourire Emily un brin coquinement. Elle lui parlait d'Elias et la rouquine lui tourne autour depuis un bon moment.

      _ Je ne sais pas si j'ai mes chances mais j'ai pu admirer son fessier une bonne partie de la route et je t'assure que ça en valait le coup !

      Mater les mec, ça c'est un truc qu'elle fait depuis le lycée. Elle n'a jamais arrêté de le faire et elle n'arrêtera probablement jamais. C'est tellement agréable de regarder un bel homme. Emily suivit ensuite son amie pour rejoindre les autres. Elle regarda à peine les filles qui montaient, son regard se posa plutôt sur les hommes. Elle leur offrit un sourire puis elle alla s'installer au salon, dans un canapé près de Valentina. Jambes croisées faisant remonter la robe qui ne cachait plu grand chose de ses jambes, elle reprit.

      _ Tu crois franchement qu'elles vont descendre pour manger ? À mon avis elles vont plutôt se descendre une ou deux bouteille de vodka et se fumer des joins en déblatérant leurs pitoyable problème de coeur... la jeunesse est tellement prévisible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» potins : 2283
» double compte : Noam C. Cooper

» emploi/étude : 12th Grade Middle Fawkes High
» numéro de maison : N°2

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Hell J. Anderson is gorgeous!

Admin dictatrice mangeuse de bonbon
MessageSujet: Re: Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.   Mer 20 Juin 2012 - 10:31



J'étais heureuse de retrouver les deux soeurs Monroe pour la soirée, si avant je trouvais Liz barbante, du genre à discuter avec les adultes des problèmes du monde, elle était devenu beaucoup plus fun et ressemblait de plus en plus à sa grande soeur Hazel que j'admirais. C'était donc maintenant un plaisir de passer la soirée à leur côté. Au fil des années nous étions devenues plutôt proches, nos caractères se ressemblaient quelque peu ce qui nous permettait de ne jamais s'ennuyer, je ne fus donc pas surprise de la réaction de Hazel à l'annonce de l'alcool planqué dans ma chambre. « Super mon chou ! J’ai eu une journée de dingue et pour tout te dire j’ai bien besoin de me retrouver avec vous. Puis j’ai amené un petit truc moi aussi, si vous voyez ce que je veux dire … » Joignant le geste à la parole elle ne laissait aucun doute sur sa petite surprise, et cela ne m'étonnait pas d'elle, car si Liz m'avait certifiée ne jamais l'avoir vu boire, j'avais eu l'occasion, au cours de nombreuses soirées étudiantes, de la voir dans un état proche de l'Ohio. Hazel était une fêtarde et adorait se mettre la tête à l'envers, peu importe la façon, j'étais d'ailleurs presque sure que Shayan était devenu son fournisseur attitré. « Alors là tu m'intéresses! » Un sourire aux lèvres et un regard plus que suggestif nous mettaient déjà dans l'ambiance, on allait pouvoir rigoler, et ce serait encore plus drôle quand on devra tenter de garder notre sérieux devant nos parents. Je montais les deux premières marches de l'escalier à reculons tandis que Liz prenait à son tour la parole. Il était agréable de la voir ainsi, loin de l'image coincé et effrayée d'autrefois. « Allez c'est parti les filles alors, ça nous fera du bien un petit remontant et de s'évader un moment ! » Je lui tapais alors dans la main que j'agrippais avant de monter les escaliers deux par deux. Une fois dans ma chambre je relâchais mon étreinte, allumant la chaine hifi pour couvrir nos discutions aux oreilles de ma mère, la seule capable d'écouter aux portes pour en apprendre plus sur ma vie, et m'installais sur le lit. D'un geste rapide j'attrapais une boite sous le lit sans me lever, vive le yoga, et les séances d'étirement que me faisait faire Jules :p dans laquelle se trouvait mes petits secrets, et notamment l'alcool, mes verres à shooter à effigie du kama sutra offerts par Evana pour mon dernier anniversaire et mon paquet de cigarettes. « Quoi de neuf alors ?! »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.   Dim 7 Oct 2012 - 16:44

“PAPA! Tu sais où est mon téléphone?” Elias soupira et referma son dossier. Il parcouru la pièce du regard et attrapa ledit téléphone, monta les escaliers quatre à quatre et toqua à la porte pourtant ouverte, pur réflexe. Il posa l'objet sur la commode tout en regardant sa fille qui sortait ses nouveaux vêtements. Sa fille, la dernière, celle qui était resté. Hazel les rejoindrait plus tard, elle vivait plus loin, en colocation. Ce qui avait fortement déplut au médecin au départ. Voir sa fille quitter le nid pour vivre avec des inconnus, et puis quoi encore? Il s'y était fait mais redoutait le jour où Liz déciderait de partir. Ses filles étaient les seules personnes qui comptaient au monde, ses deux amours. Et si Liz partait alors il serait seul, pour de bon. Il y avait souvent pensé lors de la mort de sa femme. Elle lui manquait bien évidement, mais il s'était fait à cette absence. Il avait élevé ses filles et les avait toujours considéré comme deux vrais princesses, deux petites filles. Deux petites filles qui étaient devenu grandes bien trop vite à son goût. Il regarda Liz sortir ses hauts talons, posé contre le battant de la porte et les bras croisés, et se remémora le temps où la petite blonde riait en enfilant des ballerines roses à papillons. Elle avait grandit, pour de bon. Elle le remercia distraitement, trop occupé à regarder si tout allait bien sur son chemisier. “Comment c'est passé ta journée?” Question anodine qu'il aimait à poser. Sa fille lui répondit tout aussi distraitement, bien trop occupé. Il soupira et se dirigea dans sa chambre. Comment diable allait-il s'habiller? c'était un repas tout simple, entre amis, avec monsieur le maire, madame la proviseur et mademoiselle l'infirmière. Des gens importants? Ses meilleurs amis surtout. Il irait en jogging avec un slip sur la tête que ça ne serait même pas grave. Valentina lèverait les yeux au ciel en souriant, Emily rigolerait et Jonathan s'amuserait à faire de même. L'idée d'un Jonathan aussi ridicule était particulièrement alléchante, mais Elias savait que si il osait s'habiller de façon étrange, ses filles l'assassineraient. Surtout Liz, une des princesses du lycée. Et puis sans trop savoir pourquoi, il avait envie de se faire beau. Il voyait ses amis après tout.

Un coup d'oeil dans l'armoire en fouillis, Elias attrapa une chemise blanche propre et l'enfila avant de mettre un de ses vieux jeans. Un peu serré, mais ça irait. Il avait changé depuis la fac, et heureusement d'ailleurs. Il aimait à ce dire qu'il était comme le bon vin. Plus il vieillissait, plus il se bonifiait. Il aimait en jouer avec les patientes. Un sourire, un ou deux mots gentilles et il les fidélisait à son cabinet. Les voisines aussi avaient l'air d’apprécier ledit vin. Il en avait remarqués quelques unes d’intéressés, ce qui le faisait plus rire qu'autre chose. Il avait plutôt la belle vie. Des filles formidables, et un boulot passionnant et assez lucratif pour les besoins des-dit filles formidables. Ainsi que les siens bien sur. Il avait beau être seul, il aimait prendre soin de lui et se faire des cadeaux. Le dernier en date? Une belle grosse montre qu'il enfila tout en choisissant une veste. Quelques minutes après il était devant la porte de la chambre de sa fille, à l'attendre. Il ne s'était pas rasé, pas besoin, ça lui donnait du charme d'après Hazel. D'un coup Liz arriva devant lui, le sortant de ses pensés. Il la regarda de la tête au pied avant de sourire, fier de sa fille. “Très jolie, très chic surtout. Bon, on y va?” Un autre sourire puis Elias descendit rapidement, suivit par sa fille. Il attrapa ses clés, ouvrit la porte et laissa sortir Liz en faisant une micro révérence, riant en la voyant lever les yeux aux ciel. Il ferma la porte, la verrouilla, et descendit les quelques marches pour rejoindre le trottoir, où les attendaient Hazel dans une tenue pour le moins original. Il la regarda, vint lui embrasser la tempe et sourit. “Salut mon poussin, tu vas bien? Tu avais peur que je te perde sur le chemin du retour dis moi?” Pour du fluo, c'était fluo. Et Elias adorait ça. L'originalité, surtout chez ses files, était une qualité qu'il aimait par dessus tout. Ça le désolait un peu d'ailleurs de voir Liz faire le même copier coller que toute les adolescentes de son age. Il passa le bras autour de la taille de s fille aîné et se mit à marcher vers la maison de ses amis, un sourire au coin des lèvres. “Non mais tu as raison, on ne se faisait pas assez remarqué dans le quartier” un regard sévère le fit taire, mais il n'en oublia pas de sourire pour autant. À mi-chemin la famille fut rejointe par Emily. Elias la connaissait depuis une éternité et adorait tout bonnement la rousse. Celle ci s'était plutôt lâché pour sa tenue. Elias avala difficilement sa salive, s'arrêtant en cours de route, ne pouvant détacher ses yeux du décolleté pigeonnant de son amie. Elle avait mit le paquet apparemment. Il releva vite les yeux, un peu gêné, alors que ses filles saluaient son amie. Il en fit de même, souriant. “Eh bien Emily! Tu portes aussi ce genre de robe au lycée? Très hum.. joli” Que dire d'autre? Il se remit en route avec toute la petite troupe. Pour de bon qu'ils n'allaient absolument pas passer inaperçue.

Ce fut à Elias de sonner, arrivé devant chez monsieur le maire. Il attendit, souriant distraitement à Emily. Il avait attendu le dîner un bon moment, heureux de sortir prendre l'air surtout pour voir ses amis. Ses meilleurs amis. La porte s'ouvrit sur Hell. La petite blonde s'était préparée elle aussi, surement aussi impatiente que les autres. Elias lui fit un grand sourire. Cela faisait un petit moment qu'il ne l'avait pas vu. Celle ci leur sourit et les salua, alors que Jonathan arrivait. Après avoir glissé une douce bise à la fille de son meilleur ami celui ci lui serra la main, avant de lui poser une question pour le moins étrange. “T'es venu avec Emily ?!” “Non non absolument pas, c'est une illusion d'optique, elle est encore chez elle elle ne devrait pas tarder à arriver. Bien sur que je suis venu avec elle Anderson, t'es con ou quoi? On s'est croisé sur le chemin” Un regard entendu. Que Jonathan comprenne qu'il n'y avait rien de plus que de l’amitié. Déjà les deux hommes se dirigeaient dans le salon alors que la rousse partait dans la cuisine. Elias lança un dernier regard aux trois petites blondes qui papotaient, entre elles. Elles s'entendaient bien, excellente nouvelle pour lui. Il avait longtemps redouté une haine entre ses filles et celle de son meilleur ami. Faire un Roméo & Juliette inversé, merci mais non merci. Heureusement leur amitié s'était assez bien transporté sur les filles. Il retira sa veste et la posa sur une chaise, faisant comme chez lui. Il était assez habitué depuis le temps. “Bon alors, qu'as tu fais de ta femme? Tu l'as enfermé dans un placard de la cuisine ou quoi?” Un sourire complice alors qu'il s'appuyait sur le canapé. Il avait hâte de voir Valentina, il ne l'avait plus croisé depuis un petit moment et comptait bien lui poser tout plein de question sur le lycée et surtout sur le comportement de sa fille. Celle ci arriva alors que les filles se dépêchaient de monter. “Eh les monstres! Dites pas bonjour surtout! Ouais c'est ça allez vous enfermer.. Rah ces gosses je te jure” Un soupir alors qu'il regardait son meilleur ami, quelque peu exaspéré. Puis il fonça presque sur madame Anderson, la serrant dans ses bras comme à son habitude lorsqu'il ne la voyait pas depuis un moment. “Valou! Comment vas tu ma chérie? Il ne te fais pas trop de misère mr. le président?” Surnom affectif pour Nathan qu'Elias lui donnait depuis sa nomination au poste de maire. Sans attendre de réponse il se laissa tomber sur le canapé, bien heureux de se détendre enfin après une journée de travail au cabinet. Il regarda Valentina s'asseoir et ne fit pas de remarque quand il vit son geste sur son ventre. Il préféra écouter Emily. “Tu crois franchement qu'elles vont descendre pour manger ? À mon avis elles vont plutôt se descendre une ou deux bouteille de vodka et se fumer des joins en déblatérant leurs pitoyable problème de coeur... la jeunesse est tellement prévisible !” Il soupira et se redressa un peu. “Saches que mes filles ne fument pas, quant aux problèmes de coeur je serais au courant non? De toute façon Liz est célibataire, un soucis de moins pour ma pauvre tête. Que c'est crevant d'avoir des filles, j'en perd la boule.” Il soupira et continua dans sa lancé, bien installé. “Et vous alors, tout va bien?”

Spoiler:
 


Dernière édition par Elias J. Monroe le Dim 7 Oct 2012 - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
» potins : 132
» age : 46
» emploi/étude : Infirmière
» numéro de maison : 14

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Emily C. Grams is gorgeous!

MessageSujet: Re: Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.   Dim 7 Oct 2012 - 17:28

    Être présentable est naturelle chez la rouquine. Ce n'est pas son genre le style basket survêt. Elle aime qu'on la regarde et pour ça, il faut provoquer un peu, mais pas trop pour ne pas passer pour une prostituée. Il y a des limites à ne pas franchir quand même. Emily a donc choisit une robe noire, rien de plus banal. Bon c'est vrai, elle est courte et très décolleté mais ce n'est qu'un détail ça. Un détail qui a son importance, elle en eut la preuve quand elle tomba sur Elias et ses filles. Monsieur avait du mal à garder son regard au bon endroit. Il n'en fallait pas plus à la rouquine pour avoir le sourire et la mettre de bonne humeur.

    _ J'aurais trop de boulot au lycée avec une robe pareille... il en faut peu pour les mettre dans tout leurs états à cet âge.

    elle en rigolait. C'est vrai qu'elle aime les hommes, même les très jeunes hommes. Elle a eut quelques aventures avec des lycéens, ce n'est pas bien mais elle ne les a pas violé non plus, faut pas abuser. Elle reprit la route avec le beau mâle et ses filles et une fois arrivés à destination, elle rejoignit sa meilleure amie à la cuisine. Elles plaisantèrent un peu, forcément au sujet des hommes. Qu'elles ont 20ans ou 40ans, elles parlent toujours des hommes. Bon ça concerne surtout Emily. C'est clair que parler tricot ou biberon, ce n'est pas son genre et ça ne l'intéresse pas.

    Après quelques plaisanteries, elles rejoignirent le salon et les hommes. Emily regarda les filles monter à l'étage puis elle s'installa près de Valentina. Jambes croisées, elle se permit une remarque qui ne manqua pas de faire réagir Elias. Évidemment elle ne pouvait que rire face à une réaction typiquement paternelle. C'est fou ce qu'un père peut être con par moment.

    _ Pauvre chou, tu te fais complètement avoir. Tes filles ne sont pas différentes des autres ados de leur âge. Et puis sans vouloir te vexer, elles n'ont pas le physique d'enfant de coeur.

    Elle ne disait pas ça en mal, loin de là, elle ne disait que le fond de sa pensée. Et puis elle reprit en un petit rire amusé.

    _ C'est marrant, tu réagis comme mon père. Quand je pense qu'il me croyait encore vierge le jour de mon mariage !

    Là elle se mit à rire de bon cœur en envoyant un petit coup de coude à Valentina. Elle lui lança d'ailleurs un regard qui voulait bien dire qu'elle avait bien vécu avant de se marier. Et puis Valentina et elle, elles en ont bien fait aussi durant leur jeunesse, Emily n'était pas la dernière pour se saouler ou tenter un pétard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.   Dim 7 Oct 2012 - 20:59


Nos filles partirent directement à l'étage. Ok on allait pas les voir de la soirée. J'en suis sûr que Hell nous demandera de leur apporter à manger à l'étage . Bon ça allait faire les vieux d'un côté et les jeunes de l'autre. J'étais heureux de faire un dîner avec mes meilleurs amis. Ca faisait un sacré moment maintenant. Mais bon, ce dîner permettrait de rattraper le temps perdu. Je m'empressais de rejoindre l'entrée dès que j'entendis la sonnette. J'eus un grand sourire dès que je vis Emily et Elias arriver ensemble. Je me demandais bien si il se passait un truc entre eux. Avec Valentina on aimerait tellement les voir ensemble. Après tout Elias n'avait pas connu d'autres femmes que sa femme défunte et Emily change de mec comme de string. Je pense que ça pourrait coller entre eux. En plus ils se connaissent tellement bien et depuis longtemps. Peut être que ce repas allait les rapprocher. En tout cas ce serait intéressant à suivre.

Ouais ouais, tu ne me l'as fait pas à moi.

Et je lui donnais un coup de coude dans les côtes. Tout le monde se posa sur le canapé du salon. On allait prendre l'apéro. Peut être que nos filles buvaient entre elles mais nous aussi on allait en profiter un peu. C'est pas parce qu'on a la quarantaine qu'on ne va pas en profiter. Bien sur Valentina ne pourrait pas boire car elle était enceinte. D'ailleurs il fallait le dire à nos amis, c'était la grande nouvelle du siècle. En tout cas, je servis l'apéro à mes amis et on s'assit tous sur le canapé et les fauteuils. Puis Elias me fit rire. Il croyait vraiment que ses filles étaient des saintes ? Nous aussi on a eu leur âge et on savait de quoi elles pouvaient être capable. Il ne fallait pas être aveugle.

Elias, mec. Tu as eu leur âge et tu sais de quoi elles peuvent être capable. Je sais très bien que Hell n'est pas toute gentille et toute fragile. Je ne suis pas aveugle. Et malheureusement on ne pourra rien y changer.

Je haussais les épaules et bus un petit coup de mon verre. Puis je ris à la remarque d'Emily. C'était plutôt marrant. Les parents étaient tous les mêmes suivant les âges. J'avais tellement envie de dire à mes amis que on attendait un bébé mais je laissais le soin à Valentina de le dire.
Revenir en haut Aller en bas
» potins : 352
» age : 31
» emploi/étude : Architecte & Agent immobilier, prof de maths particulier et Pompier Volontaire
» numéro de maison : Sur Madison Avenue, au dessus de son agence

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Nickolas D. Ainsworth is gorgeous!

Nick'orette, Arrêtez de fumer!
MessageSujet: Re: Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.   Mar 9 Oct 2012 - 10:12


Non, je ne m'incruste pas du tout ...





Oh, bonjour beau-papa ….▬ Nickolas, un bouquet de fleurs posé sur le siège à côté de lui, dans sa vieille jaguar rouge, conduisait jusqu’à la colocation du bout de Hepburn Street. Il allait y chercher son amour, sa chérie, sa vie, un peu à l’improviste, pour l’emmener dîner hors de Middle Fawkes, dans une ville un peu plus grande où il y avait des restaurants un peu plus chics, plus romantiques, et où ils ne seraient pas épiés par la moitié des dîneurs comme à Middle Fawkes, où être un couple discret était impossible. Il était heureux, il sifflait, chantait au rythme des chansons qui passaient à la radio, et se gara à l’arrache devant la porte de la maison. Il attrapa le bouquet (confectionnés par les soins d’une amie à lui, où s’entremêlaient roses rouges, blanches et framboises sauvages, avec quelques touches de vert dont il ne saurait indiquer la provenance) qui avait laissé une divine odeur dans l’habitacle, bondit presque de son siège et une demi seconde plus tard se retrouvait devant la porte à toquer trois fois.

En attendant qu’un habitant de la colocation vienne lui ouvrir, il réexamina sa [url= http://i32.servimg.com/u/f32/14/62/73/90/sans_t14.jpg]tenue[/url]. Il avait une chemise bleue sous un gilet sans manche noir qui jurait divinement avec son teint pâle, un pantalon noir et une veste noire assortie, cintré au-dessus des hanches, le tout lui donnant un air chic et décontracté. Il avait comme à son habitude au doigt sa chevalière argentée, signe qu’en réalité, il avait une famille, même s’il en parlait rarement vu qu’il leur portait extrêmement peu d’intérêt.

Une blondinette qu’il ne connaissait pas, et qui était vraiment moins belle que sa blondinette à lui, vint lui ouvrir quelques instants plus tard. Elle rougit, voyant le bouquet de fleurs, et pour couper court à tout malentendu, Nickolas fit, l’air désolé pour elle :

    « Bonjour, je viens chercher Hazel, elle est par là ? »


La blonde eut l’air un peu déçue, mais elle se ressaisit rapidement, et un sourire aux lèvres, elle lança :

    « C’est con, tu viens de la louper, elle vient de partir chez les Anderson rejoindre sa soeur et Hell … »


Avant que la fille ait eu le temps de rajouter quoi que ce soit, alors qu’elle voulait définitivement rajouter quelque chose (du genre « pour un dîner de famille avec les parents »), Nickolas s’élançait à nouveau dans la rue en criant un « Merci ! » à l’égard de la fille. Pas grave si Hazel était avec Hell et Liz, il le savait, elle ne résisterait pas à un bon repas, à une nuit d’amour et à son sourire en coin. Plein de confiance il marcha les quelques mètres qui le séparait de la maison de Jonathan Anderson, le maire de la ville qu’il connaissait un peu. La coloc était le bout, et la maison était au 2. Il espérait tout de même que les parents de Hell n’étaient pas chez eux, en même temps compte tenu de ce que les filles comptaient certainement faire (boire, fumer), c’était fort peu probable qu’ils soient là. Quel moment gênant, si par exemple il ouvrait la porte, et Nickolas devrait lui expliquer qu’il ne venait ni chercher sa femme, ni sa fille avec un énorme bouquet de roses rouges (aucune excuse possible, on donnait rarement un tel bouquet à n’importe quelle occasion et à n’importe quelle nana), mais plutôt la fille de son meilleur ami. Oui, super gênant. Et pourtant, Nickolas, tellement excité par la soirée qui l’attendait, ne pris même pas la peine de sortir son téléphone et de l’appeler pour la prévenir, non non, téméraire comme jamais, il toqua à la porte des Anderson sans préavis.

Il tenait le bouquet derrière son dos, mais il était tellement énorme qu’il se voyait certainement. Un homme qu’il ne connaissait pas vint ouvrir la porte. Ouf, ce n’était ni John, ni sa femme. Nickolas dit alors :

    « Bonjour, je viens chercher Hazel pour l’emmener dîner en ville, on m’a dit qu’elle était là … »


Mais en prononçant ces derniers mots, quelque chose fit « tilt » dans son crâne, et se dit que cet homme qui lui avait ouvert la porte aurait certainement une réaction mille fois pire que celle qu’aurait eu John ou sa femme en le voyant. C’était le père d’Hazel.

Nickolas ne le connaissait que de réputation, que par les dires de sa chérie. C’était un excellent médecin veuf, qui choyait ses filles comme la prunelle de ses yeux. Hazel ne lui avait pas vraiment évoqué leur relation, de peur de sa réaction, et en voyant le regard noir que Elias Monroe lui lançait à présent, il comprenait pourquoi. Elle ne les avait jamais non plus présentés, évoquant le fait que son père ne savait même pas qu’elle fréquentait des garçons. Le russe avait ses yeux grands ouverts, il baissa la tête, honteux, s’insulta mentalement de tous les noms, punissant son enthousiasme, mais fini par relever la tête quelques secondes plus tard, planter plus ou moins son regard dans celui de son futur beau-père (parce que Nickolas en était sûr, lui et Hazel seraient bientôt mariés et entourés d’une jolie progéniture, il ne voyait pas son futur autrement), et fit, la voix bien plus hésitante qu’auparavant :

    « … Et vous êtes son père … Hm, excusez-moi, pardon pour mon impolitesse, Nickolas Ainsworth. »


Il tendit la main au docteur, en espérant qu’il la lui serre, et vit qu’à présent, toute une petite troupe se regroupait autour de la porte d’entrée : John, Valentina, la femme de John, à qu’il n’avait que très rarement parlé, Emily, avec qui il avait couché (ohmondieu), et puis les blondes, Liz, Hell et enfin, un regard effaré au visage, Hazel.








_________________

Pour mon Hazel d'Amour.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Fizwizbiz.forum-canada.net
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.   Mar 9 Oct 2012 - 22:28

Le salon était rangé, comme toujours. Tout était toujours parfait chez les Anderson. Chez Elias le bordel régnait, et l'homme était toujours impressionné quand il se rendait chez ses amis. Valentina, Jonathan et Hell formaient la petite famille parfaite par excellence. Parfois Elias les enviait bien sur. Avoir son épouse et vivre heureux avec sa famille. Mais elle était morte, il s'en remettait enfin. Le chemin avait été atrocement long mais il voyait le bous du tunnel. Après seize ans, c'était plutôt une bonne nouvelle. Il s'en remettait assez pour rire aux conneries de Jonathan qui lui donnait un coup dans les cotes. Un léger aie et un grand sourire, avant de foncer dans le salon, naturel et décontracté. Il s'installa, et regarda ses filles monter. Ses petites filles, ce qu'elles avaient grandit. Ce qu'Emily comptait bien lui faire comprendre. “ Pauvre chou, tu te fais complètement avoir. Tes filles ne sont pas différentes des autres ados de leur âge. Et puis sans vouloir te vexer, elles n'ont pas le physique d'enfant de coeur.” Pour le coup, Elias se renfrognât, les sourcils froncé, baragouinant dans sa barbe. Ses filles étaient des filles sages, jamais il n'avait eu de problèmes avec elles, elles s'étaient toujours montré très bien élevés. “Eh oh, ce n'est pas parce que toi tu faisais les quatre cent coups qu'elles sont pareil. J'ai éduqué mes filles dans le respect et la confiance, elles me le diraient si elles fumaient. Non non, elles savent se tenir” Un petit sourire fier alors qu'il regardait son amie, l'oeil moqueur et aguicheur. “Physique d'enfant de coeur? Mais ma chère si mes filles sont si belles c'est qu'elles me ressemblent beaucoup. Elles ont quasiment tout hériter de moi, pas de ma faute si je suis une bombe” Un sourire en coin. Il était bien évidemment fier de sa connerie. Connerie qu'il ne prenait pas au sérieux. Pour lui, si ses filles étaient belles, ce n'était que grâce à leur mère. Et peu être un petit peu de lui aussi tout de même. Mais ça il ne fallait pas le dire. Il préféra écouter Jonathan parler de sa fille chérie. Et le médecin ne pu qu'être d'accord avec l'homme. Mais plutôt mourir que de l'avouer, il ne voulait pas passer pour un con devant tout le monde. Il avait confiance en ses filles, c'était tout. Elles lui avaient toujours tout raconté, alors pourquoi lui mentiraient-elles?

Alors que son meilleur ami ramenait de quoi boire, Emily continua sur le même sujet, parlant de monsieur son paternel et de son mariage foireux. Et Elias ne pu s'empêcher de rire, se souvenant très bien du père en question. “Excuses moi de te dire ça comme ça, mais ton père était un puritain vraiment con, toi vierge avant le mariage? Laisses moi rire, même moi je confirme que non ” Il avait regardé la rousse tout le long de sa parole, ne se rendant compte qu'après coup de la connerie monumentale qu'il venait de faire. Il avait lâché la bombe, et elle était énorme. Il rougit légèrement, embarrassé, regardant toujours son amie, un peu inquiet de la réaction du couple qui se trouvait avec eux. Il était vraiment stupide. Un gaffeur monumentale qui ne faisait pas attention à ce qu'il disait et se foutait dans le pétrin à chaque fois. Comment allait-il rattraper cette ânerie? Il se tourna vers son ami, baragouinant plus qu'autre chose. “Hum, je veux dire.. Tout le monde le savait quoi.. enfin....” Alors qu'il s'enfonçait encore plus, le gong le sauva. Ou plutôt la sonnette de l'entrée. D'un bon il se leva, faisant signe à ses amis de rester assis. “Laissez je vais voir ce que c'est, fait le service Jon...” Un sourire désolé alors qu'il fuyait presque, ouvrant la porte assez violemment. Il tomba nez à nez avec un jeune homme, et en voyant un énorme bouquet de fleur, eu un raté. Il y avait un homme, jeune, en tenue chic, séduisant, avec un énorme bouquet de.... “Bonjour, je viens chercher Hazel pour l’emmener dîner en ville, on m’a dit qu’elle était là …” ... Fleur. Avait-il vraiment dit Hazel? Un instant Elias se persuada qu'il avait mal entendu, incapable de prononcer un mot, regardant le nouvel arrivant avec une intensité égal à son étonnement. Que venait foutre une sorte de Don Juan au sourire Colgate chez Valentina, pour SA fille? L'emmener dîner en ville? Il avait du rater un épisode. Ledit Don Juan sembla gêné, cacha son visage un moment avant de relever les yeux, tentant tant bien que mal de se ressaisir face à l'imposant père de famille. Il s’apprêta à parler à nouveau et Elias pria intérieurement pour que le garçon découvre son erreur et aille sonner chez les voisins. “… Et vous êtes son père … Hm, excusez-moi, pardon pour mon impolitesse, Nickolas Ainsworth.” Nickolas Ainsworth. Alors c'était lui l'abruti qui avait tant de fois fait pleuré sa princesse? Elias qui restait la, bloqué devant la porte d'entrée, dévisageant l'autre homme. Il entendit à peine les filles descendre, curieuses. C'est en remarquant enfin, après de longue minutes, que Nickolas lui tendait la main qu'Elias réagit enfin. “...J'ai besoin d'un verre” Sans demander son reste il fonça dans le salon, attrapa une des bouteilles des Anderson et s'en servit une grande latté qu'il avala en deux temps trois mouvements, alors que les discussions se faisaient dans l'entrée. Il souffla un moment. Nickolas. Il en avait tellement de fois entendu parlé. Il avait accouru à la colocation des milliers de fois, fonçant vers sa fille et la berçant. Et cet abruti osait se pointer avec des fleurs? Il pouvait bien allait se les foutre dans un endroit bien précis ouais. Jamais il n'avait jusqu'alors rencontré l'homme que sa petite fille aimait. Il savait quelques trucs certes, mais n'avait pas osé poser plus de question sur l'avancement de la liaison. Et à la vue du costume et des roses Elias ne pu que comprendre que pour l'instant, mais pour combien de temps encore? Il allait briser sa fille. Il allait la kidnapper, l'épouser, la violer, lui faire un enfant, brûler l'enfant, la séquestrer, la torturer, la quitter, l'abandonner, devenir riche et venir la reprendre, la fragilisant encore plus, lui refaisant des gosses et la maltraitant, avant de l'assassiner sauvagement et de l'enterrer au fond du jardin. Il la tromperait, il la ferait pleurer, il la ferait s'accrocher sans espoir. Et ce serait à Elias de réparer les pots casser, de réconforter sa fille. En cet instant, le père de famille n'avait qu'une envi, envoyer son poing dans la jolie tête de monsieur Jemecroittoutpermis. Sa fille l'aimait depuis des lustres et lui qu'avait-il fait? À part lui faire du mal, rien. Ce qui passait très très mal au près de Monroe. Tout en fermant les yeux, Elias se passa ma main sur le visage. Mais quel con il pouvait faire. Il avait laissé sa fille s'enticher de ce genre de garçon.

En attendant, Hazel ne lui avait jamais présenté ledit briseur de coeur. Celui ci n'avait jamais cherché à se présenter. Ce qui n'allait pas passer comme ça. Il voulait dîner avec elle? Très bien, il allait dîner avec elle. Et si il faisait le moindre faux pas, il en prendrait plein les dents. Reposant son verre, Elias retourna dans l'entrée ou quasi tout le monde se trouvait à présent, attendant surement une réaction. Celle ci ne tarda pas. Tout souriant d'un sourire qui ne se voulait que poli, Elias s'exclama. “bonne nouvelle, la table est assez grande. Valentina, ça ne te dérange pas si il reste manger? Il voulait dîner avec ma fille, il va être servi. Ravi de vous rencontrer enfin, j'ai tellement entendu parler de vous.... je m'appelle Elias Monroe, mais pour vous hors de question d'aller plus loin que mr. Monroe.” Toujours aussi souriant, Elias attrapa la main du jeune homme, la serrant avec toute la force et la conviction qu'il possédait. Il savait être gentil, voir même très gentil. Mais on ne touchait pas à ses filles, surtout avec des chemises bleus et des roses. Puis il se tourna vers sa fille, l'air réprobateur. “Tu ne m'avais pas dit que vous vous étiez rabibochés avec... lui... ” Il avait craché le dernier mot. Et alors? Il n'avait absolument pas envie de faire ami ami à vrai dire, et il n'avait absolument pas envie de faire des manières et de paraître poli. On avait fait souffrir sa fille un moment? Très bien, il pardonnait. Mais hors de question qu'il annule un dîner de famille pour un dandy en costume, et hors de question que celui ci commette une seule erreur. Il avait usé toute ses chances.
Revenir en haut Aller en bas
» potins : 132
» age : 46
» emploi/étude : Infirmière
» numéro de maison : 14

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Emily C. Grams is gorgeous!

MessageSujet: Re: Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.   Mer 10 Oct 2012 - 14:16

Une soirée comme ça, c'est toujours un pur moment de bonheur. Ces trois personnes sont devenu au fil des années, une véritable famille pour la rouquine. Sans eux, elle n'aurait vraiment personne. La solitude est une chose qu'elle n'aime pas vraiment, ce n'est pas pour rien qu'elle a toujours plein d'amants. Bon, c'est vrai qu'elle pourrait se trouver un type bien et se caser, mais elle a déjà tenté et ça n'a pas fonctionné alors à quoi bon perdre du temps encore ? Autant profiter des hommes et penser à se caser quand elle commencera vraiment à ne plus réussir à séduire. Ce qui est encore très loin d'arriver !

Ce soir était donc une soirée très attendu par la demoiselle et puis il y a Elias. Très sexy, seul et probablement en manque... tout les mecs sont toujours en manque xd. Mais là, il la faisait rire. Ce pauvre homme pensait vraiment que ses filles sont de pures saintes qui ne connaissent pas encore le loup. Tu parles, à 22 et 17 ans, elles y ont surement déjà gouté plus d'une fois ! Et puis elle avait Jonathan de son coté alors elle ne pouvait que sourire toute fière d'elle devant la mine renfrogné d'Elias. Il semblait tomber brutalement de son nuage, c'était jouissif tout ça.

“Eh oh, ce n'est pas parce que toi tu faisais les quatre cent coups qu'elles sont pareil. J'ai éduqué mes filles dans le respect et la confiance, elles me le diraient si elles fumaient. Non non, elles savent se tenir”... “Physique d'enfant de coeur? Mais ma chère si mes filles sont si belles c'est qu'elles me ressemblent beaucoup. Elles ont quasiment tout hériter de moi, pas de ma faute si je suis une bombe”

_ Ouais et on sait tous qu'avec ton physique super avantageux, tu ne disais pas tout non plus à tes parents... qui eux aussi t'ont élevé dans le respect et la confiance.

Elle se foutait de lui mais elle avait raison, Elias était assez séducteur dans sa jeunesse et il n'avait pas attendu le mariage pour gouter au fruit défendu. Emily était bien placé pour le savoir en plus. Elle en vint ensuite à évoquer son mariage en rigolant. C'est vrai que son père était assez con sur les bords. Nan mais franchement, elle s'est marié à 27ans ! Qui est encore vierge à cet âge ? Faut être taré quand même. Mais Elias réussit à lui clouer le bec. Elle ne répondit pas mais elle souriait. Un petit sourire coquin qui en disait long sur la bourde qu'il venait de faire. D'ailleurs tout comme lui, elle le regardait. Mais elle se foutait pas mal que ça se sache. Sa femme n'est plus là maintenant alors il n'y avait plus lieu de garder ça secret. Et plus il s'enfonçait, plus elle souriait. Il était chou à rougir comme ça. Ils auraient été seuls, elle lui aurait sauté dessus. Mais un coup de sonnette vint sauver ce grand bêta. Il profita de l'occasion d'ailleurs. Emy le regarda partir et elle lança un regard au couple face à elle qui la dévisageait. Elle se contenta d'un sourire amusé et d'un regard qui en disait long puis elle se leva elle aussi. Elle n'avait aucune envie de subir un interrogatoire seule. Alors elle alla rejoindre Elias. Et son sourire ne la quitta pas quand elle vit ce jeune pompier.

_ Hey ! Comment ça va Nick ?


Elle aurait pu faire celle qui ne le connait pas mais pourquoi ? Elle a couché avec, c'était bien et elle aime le lui rappeler, elle adore le torturer un peu. Mais là, elle vit les fleurs et la tête d'Elias et elle en fronça un peu les sourcils avant de comprendre et se mettre à rire. Mais mieux valait pour elle de ne rien dire. Elle préféra regarder la scène, envoyant quelques regards à Nickolas. Le pauvre venait de se foutre dans une belle merde. Il se retrouvait maintenant invité au diner. Soyons honnête, Emily aurait préféré rester entre amis. Maintenant ils allaient avoir des gamins au repas et il faudra bien se tenir. Ce n'est pas un truc qu'elle apprécie beaucoup, d'ailleurs elle n'aimait pas trop ces repas quand les gamines de ses amies étaient trop jeunes pour entendre certains trucs. il fallait toujours faire attention à ce qu'on dit ou ce qu'on fait et il n'était pas rare que l'un deux finisse par lui retirer son verre de peur qu'elle dise trop de truc choquant une fois saoule. l'enfer quoi ! les gosses c'est vraiment pas fait pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» potins : 772
» double compte : Jules H. McDowell babe

» age : 30
» numéro de maison : La grande coloc' au bout de la rue

Can you keep a secret ?
greatest fear ?: Arachnides
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Hazel B. Monroe is gorgeous!

Admin de la mort qui tue
MessageSujet: Re: Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.   Jeu 11 Oct 2012 - 18:37




Anderson, Grams, Monroe & Ainsworth

« Quand la relation père - gendre tourne au vinaigre ...»


S’il y avait bien une chose que j’aimais, c’était les diner en famille. Car en effet, bien que nous ne soyons pas du même sang les Anderson, Grams et Monroe, nous nous considérions comme une véritable famille, même plus unie qu’une vraie de vraie. Faut dire que Liz et moi-même avions toujours connu Jonathan, Valentina et Emily et de même pour Hell avec nos parents. C’était comme ça, un groupe d’amis unis pour l’éternité. Etudiant la psychologie, j’avais pleinement conscience de ce que représentaient la famille Anderson et Emily pour mon père qui se retrouvait à présent seul. Il revivait en quelques sortes son couple, ses années de mariage, par procuration avec Jon’ et Val. Ca lui faisait du mal mais il se complaisait là dedans. De plus je savais pertinemment que je ressemblais comme deux gouttes d’eau à ma mère et que cela blessait mon père. Car inconsciemment, à chaque fois qu’il me voyait, ses traits se crispaient et une ombre de tristesse passait sur son visage. Bien sur j’étais la seule à déceler cela ayant étudié le dechiffrage de la personnalité par le comportement humains et les réactions inperceptibles du visage – notamment pour savoir lorsqu’une personne ment, ou à peur … Ma sœur, Liz, ressemblait plus à mon père, visage plus rond, traits un peu forts. Bien sur elle détenait les mêmes cheveux que notre mère. Mais même ses yeux étaient ceux de mon père. Et j’avoue que parfois ça me faisait mal de voir à quel point je ressemblais à notre défunte mère et la souffrance de mon père n’arrangeait pas les choses, mais je savais que lorsqu’il était prêt de ses amis, tout allait mieux dans le meilleur des mondes, c’est ce qui comptait. Qu’il soit heureux.

« Bon alors, quoi d’neuf » Nous étions rapidement montées dans la chambre de Hell et cette dernière s’affairait déjà à sortir des shooters. Je répondis alors à Hell : « Mis à part la coloc’ et ma vie sentimentale qui reprend du poil de la bête, tout va bien … » Je laissais ma phrase en suspend, attendant que ma sœur réagisse. Toujours aussi longue à la détente celle là . Un sourire naquit rapidement sur mes lèvres voyant Liz se tourner vers moi. Bien que j’ai un peu plus de quatre ans de plus que les deux blondes, je m’amusais toujours avec elles, même si j’aimais beaucoup parler avec mon père, Valentina, Emily et Jon’.

Soudain, on sonna à la porte. Etrange. Il ne devait n’y avoir que nous pourtant pour le repas. Mais peut-être qu’un amis de nos parents ou d’Hell venait. Bref, ma curiosité prit le dessus, comme toujours et je me précipitais à la fenêtre. Je ne vis rien du tout. J’entendis le pas lourd et pressé de mon père dans le hall et la porte s’ouvrir. A ce moment là je cru défaillir, la voix suave, et qui me donnait des frissons, de Nickolas se fit entendre et résonna dans la pièce. OH-MON-DIEU. Mais que faisait-il ici ? Etait-il complètement fou ? Je signais mon arrêt de mort. Mon père allait me tomber sur le coin du nez, et me tuer, m’écrabouiller, me dézinguer la tête lorsqu’il se rendrait compte de l’identité de l’home qui se trouvait en face de lui – soit l’homme qui m’avait fait verser tant de larmes, qui m’avait fait souffrir - indirectement – et que j’avais attendu pendant très longtemps sans qu’il ne se passe jamais rien jusqu’à il y a peu – c’en était définitivement finis de ma vie. Les yeux écarquillés, je jetais un regard alerte à Hell, puis fronçais les sourcils en regardant ma sœur, elle dû comprendre ce que je me disais dans ma tête car elle me fit un signe négatif de la tête. Ce n’était pas elle qui l’avait appelé. Merde. Alors précipitemment je descendis les escaliers, tentant de ne pas m’enmêler les pates pour ne pas me casser la gueule encore une fois, et arrive derrière mon père, n’osant regarder autour de moi. Visiblement tout le monde était intrigué car ils étaient tous dans le hall attendant de voir la suite de l’histoire. PARFAIT. Je lançais un regard effaré à Nick qui tendait la main à mon père après s’être présenté. FOUTUE ! « ...J'ai besoin d'un verre » mon père fila dans le salon se servir un verre sans même me lancer un regard, ni à moi ni à qui que ce soit d’autre. Ho la merde. « Hey ! Comment ça va Nick ? » Bizarrement la façon saluer d’Emily ne me plu pas du tout, de plus, ILS SE CONNAISSAIENT TOUS LES DEUX ? je pris sur moi pour faire abstraction de ça, souffla un bon coup et je précipita sur Nick, le regardant avec attendrissement. Je lui fis un rapide bisou du bout des lèvres et lui saisis la main précipitemment la main et l’entrainait dans la salle à manger pile au moment où mon père lançait : « Bonne nouvelle, la table est assez grande. Valentina, ça ne te dérange pas si il reste manger? Il voulait dîner avec ma fille, il va être servi. Ravi de vous rencontrer enfin, j'ai tellement entendu parler de vous.... je m'appelle Elias Monroe, mais pour vous hors de question d'aller plus loin que mr. Monroe. » Je lâchais la main de mon homme pour ne pas attiser le feu à l’intérieur du poupounet et haussait les sourcils, surprise de sa dernière phrase. Ok j’avais appelé de très nombreuses fois mon père en pleurs à cause de Nick, il était venu de très nombreuses fois me réconforter à cause de cette bombe russe, et aujourd’hui je le ramenais à la maison sans n’avoir jamais rien dit à mon géniteur. Dézinguer la tête je vous dis. Je m’approchais de mon père, intimant à mon russe de rester où il était. Mon père me dit alors, sans baisser le ton : « Tu ne m'avais pas dit que vous vous étiez rabibochés avec... lui... » Ca me fit de la peine qu’il dise ça. Mais je pouvais comprendre, ce n’était pas normal. Mais nous sommes toujours attiré par ce qui nous fait souffrir. Nickolas était ma souffrance, ma brûlure, ma mort, mais je l’aimais du plus profond de mon être, c’était inévitable et ainsi. Plus mon père prenait cet air réprobateur plus les larmes me montaient aux yeux, comme une fois, comme lorsqu’il me grondait lorsque j’avais fait quelque chose de pas bien, mais le fait d’être ENFIN avec Nick était une très bonne chose pour ma vie, ma santé physique mais surtout mentale. Je calais ma tête sur son épaule, comme je le faisais quand j’étais plus jeune, et lui dis, prenant le ton d’une enfant : « Poupoune, c’est une longue histoire… Désolée de ne rien t’avoir raconté, même Liz n’était pas au courant – à ce mensonge je fis signe discrètement à ma sœur de se taire – tu sais que je te dis toujours tout … mais je savais que tu n’allais pas approuver, mais ... je l’aime … et rha ! PAPA !! » C’était toujours comme ça avec moi, j’arrivais pas à m’étaler sur mes sentiments devant la famille et je finissais toujours pas crier et remettre tout sur le dos des autres en me mettant à pleurer. Et sincèrement j’étais au bord des larmes et je craquais. Je voulais que mon père apprécie Nick. Et je souhaitais surtout que quelqu’un me vienne en aide à ce moment précis ou j’allais devoir partir en claquant les portes et en tapant du pied pour ne pas pleurer dans la salle à manger.
fiche par century sex.



_________________

I'm trying to hope
with nothing to hold
I'm in love with you, and I'm not in the business of denying myself the simple pleasure of saying true things. I'm in love with you, and I know that love is just a shout into the void, and that oblivion is inevitable, and that we're all doomed and that there will come a day when all our labor has been returned to dust, and I know the sun will swallow the only earth we'll ever have, and I am in love with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG! Invité is gorgeous!

Invité
MessageSujet: Re: Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.   Jeu 11 Oct 2012 - 20:10


Tout va très vite et pour être franche, j'ai la tête un peu ailleurs. Alors que nous sommes assis autour de la table basse, un débat démarre entre d'un côté nate et Em', pour qui il ne faut pas se leurrer, nos filles se sont pas en train de faire un défilé de mode mais plutôt d'enchaîner les verres de tequila et Elias, éternel optimiste mais surtout naïf. J'hésite à prendre part à la discussion. Ma position de proviseure, tout comme celle d'Emily d'ailleurs, me fait prendre conscience que le monde des adolescent n'est pas si rose et qu'ils sont comme nous l'étions au même âge. J'ai arrêté de me battre là dessus avec Ana parce qu'autant j'exige d'elle qu'elle ait une tenue respectable et respectueuse en public, je préfère qu'elle se bourre la gueule à la maison où je suis là et je peux intervenir en cas de problème plutôt qu'elle ne fasse le mur et qu'il ne lui arrive je ne sais quoi. Et puis, pour être honnête, je ne peux qu'être d'accord avec Nate, on était pareils au même âge tous les quatre. Surtout nous d'ailleurs. Bande de joyeux lurons que nous étions... Alors que je m'apprêtais à répondre à la question, Elias balance une bombe : Il a couché avec Emily. OH. MON DIEU. Il aurait pu dire ce qu'il voulait je l'aurais cru. Mais là !? Combien de fois j'ai harcelé Emily pour savoir si ils l'avaient fait, elle me le payera ! Mais je suis si heureuuuuuuse ! Combien d'années que j'attends qu'ils soient ensemble. Bien sur rien n'est joué, mais on progresse ! Je dis, en riant : Comment ça, tout le monde le savait? Me dites pas que je suis la seule cruche a avoir rien vu ! Nathaaaaan !? J'implore mon mari. J'espère qu'il n'était au courant de rien, sinon... J'aurai l'air bête...Quelqu'un sonne. Etrange.... Elias se lève instinctivement pour ouvrir pendant que Jon débouche le champagne. Faut pas que j'oublie de pas en prendre, c'est vrai... Le fait que mon meilleur ami ouvre la porte? C'est courant, faut pas s'en faire. C'est en général le premier à réagir qui s'y colle, qu'importe la maison dans laquelle nous nous trouvons, si bien qu'il est très rare de voir le propriétaire de la demeure ouvrir lui même la porte lorsque nous nous retrouvons. Mais ça a son charme. C'est une voix d'homme que j'entend et d'après les bribes de conversation que je saisis, il s'agit de Nick, l'ex/futur petit ami d'Hazel. On ne sait jamais bien en fait. Em semble le connaître, ce qui ne m'étonne pas plus que ça, mais sincèrement elle aurait mieux fait de ne rien dire, une fois de plus. J'entends Elias dire mon nom, alors je me lève et avance vers le groupe. “bonne nouvelle, la table est assez grande. Valentina, ça ne te dérange pas si il reste manger? Il voulait dîner avec ma fille, il va être servi. Ravi de vous rencontrer enfin, j'ai tellement entendu parler de vous.... je m'appelle Elias Monroe, mais pour vous hors de question d'aller plus loin que mr. Monroe.” Je me mords la lèvre en marchant puis finis par me poster près de ma filleule, devinant qu'elle allait avoir besoin de moi. Oui, je ne vous avait pas dit ? Haz' est ma filleule. Avant de dire quoi que ce soit, je m'avance vers Nick pour lui faire la bise. En claquant un baiser sur sa joue droite, je presse presque imperceptiblement son épaule, histoire de lui faire comprendre que je suis de son côté dans l'affaire. Mais ça il le sait, je l'ai déjà aidé pour une surprise pour Hazel, je ne vois pas pourquoi je ne recommencerai pas aujourd'hui. Je dis à Elias, tout de même, me devant de lui répondre : Tu sais très bien que ma table est toujours assez grande pour tout le monde ! Je sais bien que je n'aurais pas du dire ça mais je suis persuadée que je réussirai à me rattraper d'ici tout à l'heure pour leur permettre d'avoir leur petite soirée rien qu'à eux. « Poupoune, c’est une longue histoire… Désolée de ne rien t’avoir raconté, même Liz n’était pas au courant tu sais que je te dis toujours tout … mais je savais que tu n’allais pas approuver, mais ... je l’aime … et rha ! PAPA !! » Je glisse ma main dans celle de ma filleule. Vite Val, réfléchis vite... Je la connais elle va craquer. Et j'ai peur que lui aussi -Elias- ne craque également. Idée ! Finalement ils n'iront pas dîner en tête à tête mais au moins on évitera la troisième guerre mondiale. Je tape joyeusement dans les mains en disant : Mais c'est géniaaaaal ! Faut que tu restes dîner Nickolas, que tu fasses connaissance officiellement avec la seconde famille de Hazel ! N'imaginez pas que j'avance à tâtons, loin de là, je sais très bien ce que je fais. Sans lâcher la main de ma filleule, je m'arrange pour les prendre tous les deux -Nicko et elle- par les épaules et murmure au creux de leurs deux oreilles si bien que eux seuls peuvent m'entendre : Il vaut mieux que Nate et moi soyons là pour calmer papa Monroe, la première fois au moins. Je sais qu'ils me remercieront un jour.

Je lâche Nicko mais garde toujours ma main dans celle d'Hazel. Je l'ai toujours aidée à affronter son père ce n'est pas maintenant que ça changera. J'incite tout le monde à avancer vers le salon où nous attendent toujours Em et Nathan. En bonne maîtresse de maison j'attrape deux verres supplémentaires dans le buffet pour le nouveau petit couple. Champagne? J'essaye d'éviter à Elias, pour le bien de la communauté, d'avoir l'occasion de parler. En servant les coupes, je verse de l'alcool dans la mienne aussi. Je ferai semblant, ou je switcherai avec Jon. Bref, on verra. Rien que d'y penser, un petit sourire en coin se dessine sur mes lèvres. On verra comment se présentent les choses. Peut être que finalement, ce soir n'est pas le bon soir pour l'annoncer. Croisons les doigts pour que si, quand même.

WARNING:
 
Revenir en haut Aller en bas
» potins : 1463
» double compte : Non.

» age : 23
» emploi/étude : 1ère année de fac en mode.
» numéro de maison : 8.
avatar
OMG! Liz C. Monroe is gorgeous!

Admin de la mort qui tue
MessageSujet: Re: Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.   Dim 14 Oct 2012 - 16:12


Avec les filles on s'amusait bien, on se racontait nos derniers potins tout en buvant de l'alcool qu'avait ramené Hell. Ca faisait un moment que je n'avais pas profité de ma soeur et elle me manquait grandement. Là je connaitrais les derniers potins sur sa vie. Certes on essayait de se donner des nouvelles souvent par téléphone mais bon ce n'était pas pareil que de se voir en face. Limite je voyais plus souvent Hell que ma propre soeur. Par contre je considérais Hell comme ma cousine. Les Anderson/Monroe/Grams formait une véritable famille depuis toujours. Dès que je suis née, j'ai été bercé par ces familles. Bref. Dans la chambre d'Hell on se racontait nos derniers potins. Avant que je ne réponde quoique ce soit à ce que dit Hazel, on entendit sonner. Je me demandais bien qui ça pouvait être, on n'attendait plus personne. Les Anderson avait il invité quelqu'un d'autre ? Je ne sais pas, après tout ce n'est pas chez moi même si c'était comme tel. Les trois blondes qu'on était dévalèrent les escaliers. Puis à notre grande surprise on vit que Nickolas était là. Mais qu'est ce qu'il foutait là lui ?! Oh mon dieu il y avait même mon père en face. Oulala ça allait chauffer pour lui mais surtout pour Hazel. Mon père était en colère et Hazel allait se prendre une charge. D'ailleurs tellement qu'il était en colère, il partit se chercher un verre. Hazel était vachement mal, je le voyais dans ses yeux, à force elle allait pleurer mais je me sentais impuissante, ne sachant pas quoi dire. Papa croyait qu'on était encore des saintes elle et moi, qu'on était ses petits bébés et qu'on n'avait pas encore grandi. Malheureusement ce n'était pas le cas, on avait bel et bien grandi. Ce serait un choc pour lui dès qu'il saura que je ne suis plus vierge. Mais bon, là ce n'était pas le moment d'en parler, largement pas même. J'essayais pas tous les moyens d'aider Hazel mais Valentina s'en chargea, d'une bizarre façon d'ailleurs. Elle accepta que Nick mange avec nous, super cadeau pour lui, le pauvre, il en n'aurait pas fini avec les regards noirs de mon père et ses remarques piquantes. Puis Valentina dit quelque chose aux amoureux que je ne réussis pas à entendre même si ça me démangeait de le savoir.

Ensuite, on se mit tous à table car comme avait dit la maitresse de la maison tout le monde allait manger ici ce soir et d'ailleurs la soirée était bien entamée donc on n'allait pas tarder à manger. Valentina fit péter le champagne et tout le monde avait le droit à une coupe, même Nick. La tension était plutôt énorme dans cette pièce. J'étais près d'Hell et lui dis tout bas pour que personne entende :

Je crois qu'un bon remontant comme ce qu'on avait en haut ferait du bien à tout le monde.

Puis je m'approchais de mon père et lui déposai un bisou sur la joue et trinquai sa coupe contre la mienne.

T'inquiètes pas Papou, Nick est un mec bien.

J'essayais de réconforter Hazel avec un regard complice mais je voyais qu'elle était vachement mal, la pauvre. Et Nick alors là le pauvre, il était tout gêné. Il verrait au moins notre repas de famille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forum-canada.com/
» potins : 2283
» double compte : Noam C. Cooper

» emploi/étude : 12th Grade Middle Fawkes High
» numéro de maison : N°2

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Hell J. Anderson is gorgeous!

Admin dictatrice mangeuse de bonbon
MessageSujet: Re: Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.   Mar 16 Oct 2012 - 12:44




Les choses avaient rapidement dégénérées sans même que la blondinette comprenne pourquoi. La soirée avait bien commencée, les trois bombes blondes s'étaient isolées dans la chambre pour boire et fumer en se racontant leur vie. Hazel avait sous entendus des choses concernant son pompier sexy et Hell mourrait d'envie d'en savoir plus bien qu'elle soit déjà au courant que son amie était folle du beau garçon. La jeune femme voulait aussi savoir où en était Liz, la dernière fois qu'elle avait entendu parlé de la vie amoureuse de Liz cette dernière s'envoyait en l'air avec le petit ami actuel de Hell. Qui quant à elle restait souvent secrète sur sa vie amoureuse, au fond elle ne pouvait jamais dire la vérité à ce sujet, son coeur était trop chamboulé pour qu'elle n'y comprenne quoi que ce soit alors il aurait été difficile que ses amies la comprennent à leur tour. La lycéenne y songeait d'ailleurs tout en tirant une bouffée de fumée du joint que lui avait tendu Haz' mais ce bon moment fut de courte durée. Tout d'un coup elles se retrouvaient toutes les trois dans l'escalier, Elias face à la porte, Nickolas sur le pallier. Aussi à l'ouest qu'elles pouvaient l'être il ne fallut pas bien longtemps aux jeunes femmes pour comprendre le drame, Bick' était venu voir Hazel mais c'est son père qui l'avait accueilli d'un accueil plutot glacial d'ailleurs. La soirée qui se promettait ennuyeuse serait finalement assez drôle, ou dramatique tout dépend du point de vue. Hazel semblait d'ailleurs très mal, tout comme son père qui paraissait à deux doigts de s'évanouir, ou d'exploser, un mélange des deux en fait! XD
Une fois les présentations effectuées tout ce petit monde se retrouvait au salon, un coupe de champagne dans la main. « Je crois qu'un bon remontant comme ce qu'on avait en haut ferait du bien à tout le monde. » Liz s'adressa à elle en chuchotant ce qui fit sourire Hell, les adultes étaient tellement sous le choc qu'elles auraient probablement pu danser nu sur la table que personne n'aurait relevé la bizarrerie de leur attitude. Mais Valentina avait consciemment omis de servir de l'alcool aux deux plus jeunes, ce qui ne risquait pas de les mettre dans une ambiance détendue. Décidément la mère de famille semblait prendre plaisir à traiter sa fille en enfant devant tout le monde, mais cette dernière ne comptait pas se laisser faire, elle empoigna alors la bouteille et servit deux verres supplémentaires en s'asseyant sur l'accoudoir du canapé près de Liz. « Du très bon champagne! A quoi on trinque ce soir?! » La jeune femme fixa sa mère d'un air de défi, les deux femmes étaient en conflits depuis quelques temps déjà et les choses n'allaient pas en s'arrangeant, surtout depuis que Hell sortait avec Jules McDowell, probablement l'adolescent que sa mère pouvait le moins supporter. Certes l'attitude de la blonde était stupide et puérile, mais à ses yeux cette provocation était tout à fait justifiée, Valentina avait lancé les hostilité en premier. Et puis au moins si une dispute éclatait entre la mère et sa fille, Elias oublierait peut-être d'étrangler Nick avant la fin de la soirée...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» potins : 352
» age : 31
» emploi/étude : Architecte & Agent immobilier, prof de maths particulier et Pompier Volontaire
» numéro de maison : Sur Madison Avenue, au dessus de son agence

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Nickolas D. Ainsworth is gorgeous!

Nick'orette, Arrêtez de fumer!
MessageSujet: Re: Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.   Mer 17 Oct 2012 - 22:33


Non, je ne m'incruste pas du tout ...





OMFHG, qu’est-ce que je fous là ? ….▬ Nickolas s’en était rendu compte au moment où sa main où son regard bleu s’était levé sur celui qui lui avait ouvert la porte qu’il n’aurait jamais dû rentrer dans cette maison aux apparences idylliques. Voilà le souci avec les petites villes. Tout le monde connait tout le monde, est ami avec tout le monde (d’apparence au moins), passe sa vie chez les autres. A New-York, tout était plus grand, moins simple. Chacun avait son appart’, et ne vivait pas à moitié dans celui d’un autre. Dans la Grande Pomme, la famille, cette énorme institution états-unienne, était moins présente dans la vie de tous les jours, et Nickolas avait appris à ses dépens qu’à Middle Fawkes, la famille était ce qu’il y avait de plus important. Et pas seulement la famille biologique, mais aussi les parrains, marraines, les meilleurs potes, témoins de mariages, desperate housewives et autres. Nick et ses habitudes cosmopolites se perdait dans tout cela. Il voyait les regards qu’on lui lançait quand il disait qu’il n’avait pas de famille, ou que du moins elle ne comptait pas pour elle, des regards étonnés comme s’il avait annoncé la fin de la race humaine pour les plus choqués. « Comment ? Et vous n’avez pas de femme, ni d’enfants ? » Nan, nan, non plus, enfin, jusqu’à peu du moins. Parce que maintenant il avait Hazel. Hazel qui, il en était sûr, allait être sa femme, et la (fabuleuse, merveilleuse) mère de ses enfants. Maintenant il pouvait dire « Mais j’ai rencontré la femme de ma vie ». Bizarrement, tout de suite, il allait mieux. Mais nous parlerons de tout ça dans un autre RP. (Celui où Haz annonce qu’elle est enceinte, si vous voulez tout savoir, bande de petits curieux).

Bref, Nickolas avait croisé le regard de regard d’Elias Monroe, et il s’était senti aussi bien qu’une bouse de vache prête à sortir du postérieur d’une vache en chaleur. Le géniteur de son amoureuse avait l’air détruit, mais surtout prêt à détruire. Si les regards pouvaient tuer, Nick’ serait mort, pulvérisé par deux lasers transcendants. Tentant de retrouver le peu de dignité qu’il avait, il tendit la main à M. Monroe, espérant qu’il la lui serre. C’était trop espérer. Il partit se chercher un verre, d’alcool fort certainement. Et même si, sur le coup, Nick c’était dit que leur relation partait très très très mal, il se dit, en voyant Emily Grams débarquer avec un très naturel : « Hey ! Comment ça va Nick ? » , que c’était peut-être mieux qu’il soit sorti de la pièce.

En réalité, Nick’ était pris de nausée. Il se sentait assailli de regards, tous différents les uns des autres. Celui, meurtrier, d’Elias Monroe. Celui un peu aguicheur d’Emily. Celui, bienveillant, de Valentina. Ceux, pire qu’étonnés, de Hell et Liz. Mais le pire regard, ou du moins celui qui le toucha le plus fut celui d’Hazel. Tellement d’émotions pouvaient se lire dans ses yeux. Il y avait de la panique, qui superposait tout, qui passait même au-dessus du stress, de la colère, de l’amour. Ses beaux et grands yeux bleus, dans lesquels il se perdait si facilement étaient écarquillés, humides, perdus entre tous ses visages tournés vers celui de l’homme dont elle était amoureuse. Elle accouru vers lui, poussant tout le monde, pris sa main dans la sienne, et enfin, le russe se rappela qu’il fallait qu’il respire. Elle était son oxygène, et s’il elle n’avait pas été là, il se serait sûrement évanoui pour avoir oublié de respirer.

Elias Monroe, d’une voix grave, colérique, énervée, et même dégoutée, proposa à Nickolas de rester manger avec eux, demandant son avis à la maîtresse de maison, Valentina Anderson, avec un faux enthousiasme qui fit baisser les yeux à Nickolas. Malgré tout, il adressa un hochement de tête strict, et répondit à Valentina, tentant d’ignorer l’acerbe remarque qu’Elias faisait en même temps à sa fille, avec un sourire poli :
    « Je reste alors, merci Madame Anderson pour votre hospitalité. »

Rapidement, sa blonde lui échappa. Elle s’adressa directement à son père. Nickolas savait combien c’était dur pour elle de faire ça, il savait qu’elle n’aimait pas exposer ses sentiments comme ainsi, dans une situation aussi peu appropriée que celle-là, il savait qu’elle était extrêmement sensible, il le savait tout ça. Mais il ne savait pas quoi faire. Toutes les personnes de la pièce, il ne les connaissait pas, ou du moins pas comme il aurait dû les connaître. Emily par exemple, n’aurait pas dû être celle avec qui il avait couché et pris du plaisir, mais juste être la meilleure amie de son beau-père. Et le beau-père, il n’aurait jamais dû être celui qu’il voulait toujours rencontrer « plus tard », il aurait dû être la personne qu’il était le plus pressé de rencontrer, mais Nick’ avait peur, il ne voulait pas le voir trop vite, parce qu’il savait tout ce qu’il avait fait subir à Hazel, et il savait qu’elle en avait parlé à son père, et tout papa normal ne pourrait que mal réagir face à un homme qui a brisé le cœur de sa fille. Non, vraiment, rien ne se déroulait comme il l’aurait aimé. Nickolas perdait pied, et il détestait cela. Il aimait avoir le contrôle sur tout, et ce n’était certainement pas en entendant la voix pleine de larmes de sa chérie qu’il allait réussir à le faire. Néanmoins, pour elle, il tenta. Plutôt que de baisser les yeux et de sortir discretos de la maison comme il avait été tenté de le faire, il releva le regard, tentant de le poser sur celui de Monroe. Ce ne fut pas tâche facile, mais il le fit. Et puis, la marraine de Hazel, tel un ange gardien, vint leur porter secours. Elle entraîna Nickolas et Hazel dans la salle à manger, leur murmurant des mots à l’oreille, que Nickolas ne savait pas trop comment prendre : Fallait-il qu’il soit content d’avoir deux anges gardiens, ou effrayés par le fait que Valentina confirmait que le monsieur Monroe avait des envies de meurtres ?

Quand la maîtresse de maison s’éloigna, Nickolas enserra la hanche de Hazel en l’entourant de son bras droit, la rapprochant de lui, de manière à pouvoir lui glisser à l’oreille :
    « Je vraiment vraiment désolé Amour, je voulais pas que ça se passe comme ça … »

Il lâcha ensuite la hanche de sa blonde, attrapant tout de même sa main, sachant que sans elle, il ne tiendrait pas toute la soirée, et jeta un regard panoramique sur la pièce. Liz et Hell, telles les deux comères, le regardaient avec des yeux languissants d’envie d’en voir plus, de ce dîner de famille. Valentina servait du Champagne, un sourire aux lèvres, comme si tout ce qui était en train de se passer était parfaitement normal. Elias Monroe était droit comme un piquet, semblant hésiter entre faire les cent-pas et rester aussi immobile que le Penseur de Rodin.

Ca se voyait clairement, il y avait un côté « Nickolas », et un côté « Elias ». Non pas qu’il y en aie un bon et un mauvais, non, mais s’était distinct. Néanmoins, il y avait juste plus de personnes qui … supportaient Nickolas. Liz adressa des mots élogieux à son père à son propos, et Nick la remercia du regard. Hell, sans choisir vraiment de côté, se rangerait sûrement du côté de ses copines, mais aussi de sa mère (malgré les regards noirs qu’elles se lançaient). Hazel, bien sûr, gardait fermement la main de Nick dans la sienne. Il restait Jonathan et Emily, qui tous deux ne prendraient certainement pas position, alors peu à peu, Nick se rassura. Il n’était pas tout seul dans cette bataille pour gagner le respect du père de sa petite-amie, et c’était déjà cela.

Le Champagne fut servi, Nickolas en attrapa une coupe, et l’alcool pétillant qui coula dans son gosier le rasséréna. Allez. Ca ne pouvait pas être pire, de toute façons, et il fallait qu’il le fasse, de toutes façons, il fallait qu’il tienne le coup, pour Hazel, pour lui, même, il fallait qu’il montre qui il était, et qu’il le gagne, ce respect.
    « Du très bon champagne! A quoi on trinque ce soir?! »

Nickolas sourit poliment, s’éclaircit la gorge, et dit, levant sa coupe
    « A votre fabuleuse et grande famille, dont j’aimerais faire parti, pour tout l’amour que je porte à Hazel. »





J'avais dis que je ferais 700 mots, j'en ai fait le double, j'espère que ça excuse mon retard :/ Et j'espère aussi que c'est clair ><

_________________

Pour mon Hazel d'Amour.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Fizwizbiz.forum-canada.net
» potins : 132
» age : 46
» emploi/étude : Infirmière
» numéro de maison : 14

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Emily C. Grams is gorgeous!

MessageSujet: Re: Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.   Mer 24 Oct 2012 - 14:03

    Ce genre de soirée est tout ce qu'il y a de plus agréable pour la rouquine. Elle n'a pas vraiment de famille, il faut dire qu'avec son mariage raté et sa débauche assumée, ses parents ont eut vite fait de l'éloigner d'eux. Elle ne s'en plaint pas, ils étaient beaucoup trop conventionnel à son goût. Et au fil des années, elle a comprit que la véritable famille qu'elle a, c'est Elias et le couple Anderson. Ils sont tout pour elle et heureusement qu'ils sont là, parce qu'elle a souvent besoin d'eux... enfin surtout de Valentina.

    La soirée débutait bien, comme souvent, ils rigolaient mais pour une fois ce n'était pas en se remémorant des souvenirs mais en parlant des filles d'Elias. Ces jolies blondes qui ont probablement encore 10 ans dans la tête du papa surprotecteur. Il ne les voit pas grandir, c'est peut-être normal pour un parent, Emily ne peut pas donner son avis sur ça puisqu'elle ne connait pas l'enfer d'être parent. Bah oui, pour elle c'est un enfer. Ça commence par des pleures, des couches qui puent plus que tout au monde, des vomis, des nuits blanche à entendre hurler un petit être rouge de colère. Bouark, l'enfer je vous dis ! Et c'est pas mieux quand ils grandissent. Alors, elle, ça la faisait bien rire, elle se moquait de son ami qui trouvait toujours une réponse à lui servir, enfin jusqu'à ce qu'il parle trop et révèle un secret de longue date. Là, elle le regarda en souriant alors qu'il venait de se rendre compte trop tard que les deux autres n'étaient pas au courant. C'était vraiment drôle de voir sa tête à ce moment précis. Emily a beaucoup de défauts, mais garder un secret, ça elle sait le faire mieux que personne. Pas lui apparemment.

    C'est à ce moment là qu'on sonna à la porte, une voix d'homme se fit entendre et Emily alla rejoindre Elias pour éviter d'avoir à répondre à des questions. Quand elle reconnu le jeune homme, elle le salua. Puis un drame tragi-comique commença. Emily regardait tout ça d'un œil amusé. La soirée promettait d'être riche en rebondissements !

    Valentina volait aux secours des amoureux, Elias ressemblait à une cocote minute prête à exploser à n'importe quel moment, Jon servait un verre à tout le monde sans prendre part à tout ça, Liz tentait de charmer son père et la petite peste de Hell ne trouvait rien de mieux à faire que de provoquer sa mère. Quelle soirée ! Et dans tout ça, Emily avala sa coupe de champagne à la vitesse de l'éclair tout en se laissant retomber dans le canapé où elle était avant l'arrivée de Nick.

    _ Tu vois Elias, j'avais raison !

    Elle affichait un sourire amusé par la situation. Ses filles n'étaient pas des saintes, il en avait la preuve puisqu'un mec venait frapper à la porte, bouquet à la main pour « inviter » sa fille à diner. Autrement dit, il venait la chercher pour une nuit de sexe torride. Oui, bon, ce n'était pas le moment pour plaisanter mais il fallait bien rire un peu de la situation. D'ailleurs, elle redonna sa coupe à Jon pour qu'il lui reverse un verre. Elle reprit ensuite tout en regarda le jeune pompier.

    _ Alors, ça fait combien de temps que vous êtes ensemble ?


    Peut-être pas non plus un truc à demander, d'ailleurs elle reprit tout aussi rapidement.

    _ Maintenant que t'es là, autant officialiser un peu les choses, tu fais connaissance de la famille au complet, quoi que nous on se connait déjà. Et puis ne t'en fais pas pour l'ours qui lui sert de père, tu te rendra vite compte qu'il est inoffensif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG! Contenu sponsorisé is gorgeous!

MessageSujet: Re: Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Anderson&Monroe&Grams ◐ L'une des bases de notre civilisation est la cohabitation.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enseigne de Vaisseau Zek Anderson
» Yu-Gi-Oh! - Tin Box - Pack du Duelliste Collection '08
» Première charade ...
» Wu-Xia, Pandawa tri-élément feu/air/eau
» Les instruments de musique de notre époque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ҩ I know what you're keeping. :: play with me :: 
WSA Version 1.0
 :: 
Ϟ Le cimetière des RP
-