Nous préparons la
VERSION 3
WSA FOREVER ♥️

Partagez | 
 

 Apple & Emily - Celle qui n'est plus ton amie ne l'a jamais été [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
» potins : 999
» double compte : Anthony B. Maxwell

» emploi/étude : 11th grade
» numéro de maison : N° 12

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Emily Van Allen is gorgeous!

MessageSujet: Apple & Emily - Celle qui n'est plus ton amie ne l'a jamais été [TERMINÉ]   Mar 29 Mai 2012 - 15:18

Apple E. Thorpe & Emily Van Allen ♥



C'était un bel après-midi ombreux à Middle Fawkes et Emily se promenait dans les rues de la ville. Dans ses mains, de nombreux sacs l'empêchaient presque de marcher sans manquer de tomber. Elle avait dévalisé tous les magasins, son rendez-vous hebdomadaire, et en était plus que comblée. A partir du lendemain, elle pourrait se dandiner dans ses toutes nouvelles tenues et accessoires. Elle s'était même acheté un nouveau gloss, une pure merveille.
Elle s'arrêta de penser à ses nouveaux habits lorsqu'elle crut reconnaître une silhouette qu'elle connaissait bien venant dans le sens inverse. Au fur et à mesure qu'elle s'avançait, la silhouette se dessina et elle put en deviner de longs cheveux bruns et c'est à ce moment qu'Emily eut une révélation. Si cette personne lui disait quelque chose, c'était tout simplement parce qu'il s'agissait d'Apple.
On pourrait être surpris de l'entendre mais elles avaient été amies un jour. Emily, à l'époque, tentait tout pour se lier d'amitié avec le groupe de Bee mais, malheureusement, Apple détestait plus que tout ces filles-là et leur amitié fut ainsi gâchée. Elles ne s'étaient plus jamais reparlées.
Elle ne s'était pas rendue compte mais elle s'était arrêtée de marcher, complètement perdue dans ses pensées, et fixait Apple du regard. C'est à ce moment précis qu'Apple croisa son regard. Gênée, elle la salua d'un signe de la tête accompagnée d'un pâle sourire. Certes elle ne s'attendait pas à ce qu'elle le lui rende. Elle avait très bien compris le message. Jamais plus elles ne parleraient à cause de ses propres fréquentations mais elle ne voulait pas non plus ne plus leur parler aux autres aussi.


Dernière édition par Emily Van Allen le Lun 6 Aoû 2012 - 11:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» potins : 2099
» double compte : (anciennement Apple ou encore Alexis)

» age : 22
» emploi/étude : lycéenne parfois, geek souvent

Can you keep a secret ?
greatest fear ?: rater ma vie.
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Felicity Merlyn is gorgeous!

sweet admin
MessageSujet: Re: Apple & Emily - Celle qui n'est plus ton amie ne l'a jamais été [TERMINÉ]   Mar 29 Mai 2012 - 22:41


EMILY&APPLE
« celle qui n'est plus ton amie ne l'a jamais été »


Avec la fin de l'année et le début des grosses compétitions, je m'autorisais rarement des pauses dans mon travail et dans mes entraînements. Mais le soleil commençait à pointer le bout de son nez et comme j'avais encore grandi cet année, j'étais plutôt à court niveau vêtement. Non pas que je préfère faire les magasins plutôt que d'aller nager, mais c'était ça ou le lycée toute nue le lendemain. Alors j'avais été obligée de me rendre au centre commercial, comme le faisait toutes les filles de mon âge, sauf peut-être moi. Je ne détestais pas les magasins, c'était juste que je considérais ça comme une énorme perte de temps. Il y avait tellement mieux à faire ! Le shopping sur Internet, c'était tout aussi joli et beaucoup plus rapide.
En plus, en plein shopping, il fallait que je croise l'une des dernières personnes que j'avais envie de voir à cet instant précis : Emily Van Allen. Elle n'était pas la fille la plus horrible que l'on puisse imaginer. Non, la situation était un peu plus compliquée que cela. En fait, Emily était ma meilleure amie d'enfance mais depuis quelques temps, notre relation s'était extrêmement détériorée et nous ne nous adressons plus la parole. Depuis qu'elle a commencé à traîner avec Bee et sa bande, je la méprise au plus haut point à vrai dire, tout comme je méprise Liz, Katya et les autres. C'était elles ou moi, et visiblement, elle les a choisi elles, tant pis pour elle.
Lorsque l'on se croise, Emily n'hésite pas à me sourire et me faire un signe de la main. Comme si de rien n'était. Je ne lui réponds pas, je n'en ai pas envie et je déteste plus que tout me forcer pour ce genre de chose. Mais en passant à sa hauteur, je suis bien obligée de lui adresser la parole, je ne peux pas l'ignorer plus longtemps. Je ne suis pas un monstre non plus.

- Salut.

Reine des glaces bonjour. Pourtant, ce n'était pas mon habitude d'être méchante avec les gens. Et puis concrètement, Emily ne m'avait rien fait. Mais bon, il y a certaines choses et certaines trahisons qui ne se pardonnent pas et pour moi, cela en faisait parti. Traîner avec ses filles ... C'était quand même du grand n'importe quoi.

- Tu n'as pas demandé à l'une de tes idoles de t'accompagner pour faire ton shopping ?

Oups, c'était sorti tout seul cette fois. Il fallait vraiment que j'apprenne à fermer ma gueule des fois. Je fis semblant d'être subitement intéressée par une robe à fleur pour détourner le regard.
Codage fait par .Jenaa

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» potins : 999
» double compte : Anthony B. Maxwell

» emploi/étude : 11th grade
» numéro de maison : N° 12

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Emily Van Allen is gorgeous!

MessageSujet: Re: Apple & Emily - Celle qui n'est plus ton amie ne l'a jamais été [TERMINÉ]   Mer 30 Mai 2012 - 14:26




Apple & Emily

Celle qui n'est plus ton amie ne l'a jamais été



Comme Emily l'avait pensé, Apple n'avait pas daigné la répondre et elle ne lui en voulait pas. Elle avait deviné, la connaissant bien, que son ancienne amie devait se sentir trahie. Elle la regardait donc passer et fut surprise, lorsqu'Apple arriva à son niveau, d'obtenir la réponse à laquelle elle ne s'attendait pas.

- Salut.

Certes, sa réponse était très brève mais cela suffisait amplement à Emily. Elle n'en demandait certainement pas plus de sa part. Après tout, elle considérait que c'était totalement de sa faute même si, parfois, il lui arrivait de penser qu'Apple avait été trop exigente à propos de leur amitié. Elle pouvait fréquenter avec qui elle voulait, non ?

- Tu n'as pas demandé à l'une de tes idoles de t'accompagner pour faire ton shopping ?

Alors, à ce moment là, la jeune fille ne sut pas sur le moment comment réagir. Elle crut tout d'abord que la question ne s'adressait pas à elle puis, après s'être retournée pour voir qui était dans les alentours, elle se rendit compte que ceci lui était bien adressé. Alors, elle regarda Apple et vit que cette dernière s'intéressait - par un heureux hasard - à la vitrine du magasin d'à côté or elle n'était pas dupe. Et malgré qu'elle avait déjà goûté à ses amères répliques, cette fois-ci celle-ci lui passa au travers de la gorge.

- Je te demande, moi, pourquoi t'es pas dans ton bocal à faire des aller et retours ?

Elle le dit sans réfléchir et le regretta. Néanmoins, il était hors de question qu'elle le lui montre. De toute façon, elle n'avait plus rien à y perdre. Apple ne lui parlerai plus jamais. Elle en était certaine. Pourtant elle l'appréciait toujours tout en sachant que ce sentiment n'était plus réciproque. Elle devait s'y faire à l'idée.
Tout en songeant à cela, elle avait déposé ses sacs près d'elle parce qu'il n'était pas agréable de rester immobile comme une cruche et de tenir ses sacs à la fois. Cependant son regard ne quittait pas Apple et elle ajouta :

- Ou pourquoi t'es pas en train de te noyer dans tes livres...

Celle-là, je l'ai trouvé de moi-même mais elle avait l'air d'être bien moins efficace que la première. Et puis, pourquoi s'en inquiétait ? C'est elle qui avait commencé après tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» potins : 2099
» double compte : (anciennement Apple ou encore Alexis)

» age : 22
» emploi/étude : lycéenne parfois, geek souvent

Can you keep a secret ?
greatest fear ?: rater ma vie.
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Felicity Merlyn is gorgeous!

sweet admin
MessageSujet: Re: Apple & Emily - Celle qui n'est plus ton amie ne l'a jamais été [TERMINÉ]   Dim 3 Juin 2012 - 11:38


EMILY&APPLE
« celle qui n'est plus ton amie ne l'a jamais été »


On ne pouvait pas dire que j'étais particulièrement contente de voir Emily. D'ailleurs, ça faisait un petit moment que je ne prenais aucun plaisir à la croiser ! Je n'étais pas une fille méchante, je n'étais pas du genre à faire des crasses, mais j'étais particulièrement rancunière. Je ne donnais pas facilement ma confiance mais je pouvais aussi la reprendre très rapidement. C'était ce qui s'était passé avec Emily. Elle savait très bien que je détestais ces filles plus que tout et que les histoires de popularité me faisait vomir. Ça ne l'avait pas empêché de pactiser avec l'ennemi. Est-ce que c'était le comportement normal d'une amie ? Non, alors tant pis pour elle, j'avais repris ma confiance et mon amitié. Je fis semblant de m'intéresser à la vitrine la plus proche, peut-être qu'elle allait me laisser tranquille comme ça.

- Je te demande, moi, pourquoi t'es pas dans ton bocal à faire des aller et retours ?

Cette attaque facile m'arracha presque un sourire. Comme si on ne me l'avait jamais faite ! D'ailleurs, c'était l'attaque typique des filles qui ne comprenaient rien à la natation et qui avait peur de se mouiller un orteil. Mais bon, si Emily était descendue bas à ce point ... Je restais fixée sur la vitrine qui méritait davantage mon attention que la brune qui se trouvait derrière moi. Quoique, j'étais tombée sur un magasin relativement moche pour le coup alors mon truc était un peu vaseux. Mais passons, ce n'était pas le plus important. Je décidais de ne pas répondre, peut-être qu'elle allait finir par lâcher l'affaire.

- Ou pourquoi t'es pas en train de te noyer dans tes livres...

Ah non, elle était toujours là. Je ne réagissais toujours pas. J'en avais pris tellement des réflexions sur mon côté "rat de bibliothèque". L'intello, la surdouée, la fille qui a pas de vie ... J'en mangeais depuis des années, ça ne me blessait plus depuis bien longtemps. Mais cette fois, je me retournais vu que visiblement, elle n'avait pas l'air décidé à me laisser tranquille.

- Tu sais quoi ? Fais ta vie. Je ne me suis jamais souciée de ce que les gens pensaient de moi alors c'est pas parce que mademoiselle devient populaire que ça va commencer avec toi.

Sérieusement, elle n'avait pas mieux à faire ? Comme, je sais pas moi, une manucure ou une nouvelle coupe de cheveux ? Je m'approchais un peu d'elle pour me retrouver à sa hauteur. Je la dépassais d'une bonne dizaine de centimètres (Phoebe mesure 1m78 et Selena mesure 1m65 :D). J'aimais bien le fait d'être grande, je dépassais ainsi la plupart des filles de mon âge. Et comme je ne portais pratiquement jamais de talons, je restais plus petite que les garçons. Et puis pour la natation, c'était plutôt un avantage d'être grande. Je baissais les yeux vers Emily.

- Si ça te rend heureuse tant mieux, mais c'est pas ma vie.

Est-ce qu'elle pouvait s'en aller et me laisser tranquille maintenant ?Je m'écartais un peu. De l'air de l'air !
Codage fait par .Jenaa

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» potins : 999
» double compte : Anthony B. Maxwell

» emploi/étude : 11th grade
» numéro de maison : N° 12

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Emily Van Allen is gorgeous!

MessageSujet: Re: Apple & Emily - Celle qui n'est plus ton amie ne l'a jamais été [TERMINÉ]   Dim 3 Juin 2012 - 13:14




Apple & Emily

Celle qui n'est plus ton amie ne l'a jamais été



Apple réagit du tac au tac et s'emporta vivement aux dernières paroles d'Emily. Celle-ci n'aurait jamais été si désagréable si elle n'avait pas été agressée de la sorte alors qu'elle voulait simplement être gentille et polie. Au moins elle, elle n'était pas rancunière ce qui, elle le savait, n'était pas le cas d'Apple.

- Tu sais quoi ? Fais ta vie. Je ne me suis jamais souciée de ce que les gens pensaient de moi alors c'est pas parce que mademoiselle devient populaire que ça va commencer avec toi.

Emily lui jeta un des regards les plus noirs qu'elle avait. Tout de suite, on l'agressait au sujet de sa popularité. C'était vrai. Elle faisait tout pour être populaire et alors ? Qu'est-que çela pouvait bien leur faire ? Elle ne voulait pas être une inconnue mais le seul moyen pour y parvenir était d'accroître sa popularité. Elle n'avait pas inventée les règles du jeu. Et puis, ils ne pouvaient pas comprendre l'importance d'un tel choix pour la jeune lycéenne pas même Apple, son ancienne amie. Elle n'avait donc en aucun cas le droit de la juger de la sorte parce qu'elle traînait avec Liz et les autres !
Pendant ce temps, Apple s'était rapprochée de l'adolescente et cette dernière se rendit compte à quel point elle était petite en comparaison. Cela eut don de l'intimider mais elle ne baissa pas la tête pour autant. Au contraire, son regard resta fixée sur celui de la nageuse.

- Si ça te rend heureuse tant mieux, mais c'est pas ma vie.

Si cela la rendait heureuse ? Ce « si » n'aurait jamais dû être prononcé dans une telle réplique. Il n'y avait pas de « si » qui vaille. Bien sûr qu'elle était heureuse d'être populaire, ni la valeur de cette popularité à ses yeux.. Elle ne pouvait comprendre, elle, qui ne savait pas ce que c'était. Elle ne pouvait que se défendre et elle avait l'intention de ne pas se laisser faire. Apple avait certes son caractère néanmoins cela ne l'arrêtera pas.
D'ailleurs, Apple s'était écartée d'Emily comme on éviterait un tas d'immondices sur un trottoir. Enfin, la vision subjective d'Emily interprétait cela de cette façon. Cependant, à son avis, sa façon d'interpréter les choses était loin d'être subjective mais était bien objective. Tout de même, elle devait se l'avouer, elle exagérait toujours les situations. Revenons tout de même à nos moutons.
Emily tenta de se calmer et prit la parole calmement même si, dans son esprit, elle s'imaginait l'étrangler.

- Tu as beau croire que j'ai changé mais cela n'a jamais été le cas. Tu prétends être la victime, et je l'ai toujours accepté, mais, au cas où tu ne l'aurais pas remarqué c'est toi qui a coupé les ponts avec moi. Que tu ne puisses pas accepter que je sois amie avec des filles que tu ne peux apprécier est une chose mais de ne plus parler à une amie pour une raison aussi stupide en est une autre.

Apple allait riposté mais Emily la stoppa net d'un geste de la main.

- Je me suis sentie trahie quand tu as cessé de me parler et, je le sais bien, tu vas me dire, qu'en réalité, c'est toi qui as été trahie. Eh bien, je n'ai qu'une seule chose à rajouter : ce n'est pas vrai.

La jeune fille se doutait bien maintenant que les choses allaient se compliquer, maintenant qu'elle avait dit le fond de sa pensée - du moins une partie. Tant pis ! Elle assumerait la conséquence de ses dires pleinement..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» potins : 2099
» double compte : (anciennement Apple ou encore Alexis)

» age : 22
» emploi/étude : lycéenne parfois, geek souvent

Can you keep a secret ?
greatest fear ?: rater ma vie.
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Felicity Merlyn is gorgeous!

sweet admin
MessageSujet: Re: Apple & Emily - Celle qui n'est plus ton amie ne l'a jamais été [TERMINÉ]   Lun 2 Juil 2012 - 12:10


EMILY&APPLE
« celle qui n'est plus ton amie ne l'a jamais été »


J'en voulais énormément à Emily d'avoir commencé à traîner avec toutes ces filles que je pouvais détester et d'avoir chercher à se rendre elle aussi populaire. Elle avait déjà des amis, elle était déjà appréciée, n'était pas une paria ... Que recherchait-elle à travers la popularité ? C'était quelque chose que je n'arrivais vraiment pas à comprendre. Pourtant, depuis que j'étais au lycée, voire même au collège, je me demandais ce que recherchait les gens de mon âge en courant après la popularité. J'y avais longuement réfléchi mais je n'avais jamais trouvé aucune réponse qui ne me convenait réellement. Alors ma meilleure amie d'enfance qui courrait après cette popularité, c'était presque comme un coup dans le dos pour moi qui avait toujours fuit la popularité plutôt que le contraire. Pour moi, la popularité, c'était dire adieu à toute liberté et toute spontanéité. A partir du moment où vous devenez populaire, tout le monde vous regarde ou vous épie, observe vos moindres gestes pour ensuite les disséquez. Une phrase, un mouvement de travers et le monde autour de vous pouvait s'écrouler. Personnellement, je préférais rester loin de tout ça, c'était beaucoup plus simple. Quand je voyais ce que ça avait pu donné avec Emily, j'étais bien contente de ne pas faire partie de ce cercle infernal.

- Tu as beau croire que j'ai changé mais cela n'a jamais été le cas. Tu prétends être la victime, et je l'ai toujours accepté, mais, au cas où tu ne l'aurais pas remarqué c'est toi qui a coupé les ponts avec moi. Que tu ne puisses pas accepter que je sois amie avec des filles que tu ne peux apprécier est une chose mais de ne plus parler à une amie pour une raison aussi stupide en est une autre.

Une raison stupide ? Non mais pour qui elle se prenait ? J'avais envie de lui répondre, de lui envoyer ses quarante mille vérités à la gueule mais elle enchaîna immédiatement. J'hallucinais complètement : elle se laissait entraîner dans cette machine infernale qu'était la popularité et après c'était moi qui était stupide. Et la vache Milka met le chocolat dans le papier aluminium hein. Deux amis n'étaient-elles pas censés se soutenir, sans se faire de vilains coups dans le dos ? Et pourtant, c'était justement ce qu'Emily était en train de me faire. C'était exactement comme ça que je voyais sa trahison : comme un coup de poignard dans le dos.

- Je me suis sentie trahie quand tu as cessé de me parler et, je le sais bien, tu vas me dire, qu'en réalité, c'est toi qui as été trahie. Eh bien, je n'ai qu'une seule chose à rajouter : ce n'est pas vrai.

J'avais envie de partir en courant tellement cette conversation m'énervait. Pour moi, l'amitié était au dessus de tout. Les garçons, la popularité ... Bon, d'accord, le sport et l'envie de réussir était encore au dessus de tout ça mais en même temps, c'était ce qui me procurait mes plus belles émotions. Et puis, AUCUN RISQUE DE SE FAIRE TRAHIR PAR UN MAILLOT DE BAIN, HEIN. Suivez mon regard. Elle avait beau dire que c'était moi qui l'avait trahi, je n'étais absolument pas d'accord. Ce n'était pas moi qui avait changé. Ce n'était pas moi qui avait commencé à traîner avec des pétasses et à me comporter comme elles. Moi, j'étais restée la même, fidèle à moi-même et à mes convictions. Est-ce que c'était mal ? Emily savait très bien ce que je pensais de tous ces gens, je ne voyais pas comment elle avait pu être surprise. J'avais toujours réagi comme ça. J'avais toujours été d'une tolérance zéro avec les connasses. Emily ou pas, cela ne changeait rien : le jour où elle se comportait comme elles, je réagissais pareil.

- Ha ouai ? Et entre amies, est-ce qu'on n'est pas censé pouvoir se faire confiance. Je te faisais confiance et toi qu'est-ce que tu as fait ? Tu as directement été te jeté dans la gueule du loup ! Comment est-ce que j'étais censée réagir ?

Oh bien sûr, j'aurais pu faire comme si de rien n'était, fermer les yeux sur son comportement et faire comme si je ne voyais pas ses nouvelles "amies". Mais non, être hypocrite n'avait jamais été dans ma nature et je n'allais certainement pas commencer maintenant, Emily ou pas. J'étais rancunière ? Tant pis pour les autres, il ne fallait pas me chercher !

- Tout d'un coup, l'opinion que tout le reste du lycée avait de toi devenait plus importance que ce que MOI, ta meilleure amie depuis qu'on a arrêté de porter des couches, pouvait penser. Et je n'avais pas le droit de me sentir trahie ?

Être l'égale d'une Katya Narrow ou d'une Evana Davis ? Non merci, je valais mille fois mieux que ces filles là ! Les gens autour de nous commençaient à nous regarder bizarrement. Comme si on avait pas le droit de se prendre la tête avec son ancienne meilleure amie en plein milieu de la rue ... Qu'ils déguerpissent ! Depuis qu'on avait retrouvé le corps de Brittany au Spring Break, les adolescents de Middle Fawkes étaient épiés plus que jamais et chaque comportement un peu suspect pouvait faire le tour de la ville en à peine quelques heures. Je jetais un regard noir à une grand-mère qui s'attardait un peu trop longtemps à mon goût et qui finit par se sauver. Oust, du balai !
Codage fait par .Jenaa

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» potins : 999
» double compte : Anthony B. Maxwell

» emploi/étude : 11th grade
» numéro de maison : N° 12

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Emily Van Allen is gorgeous!

MessageSujet: Re: Apple & Emily - Celle qui n'est plus ton amie ne l'a jamais été [TERMINÉ]   Sam 7 Juil 2012 - 7:33




Apple & Emily

Celle qui n'est plus ton amie ne l'a jamais été



Emily ne s'était pas trompée à propos de son amie d'antan. Elle s'était emportée comme elle l'avait imaginée plus tôt en lui disant toutes ces bêtises qui lui étaient sortis de la bouche. Au moins, elle avait su à quoi s'y attendre et étaient prêtes à les assumer jusqu'au bout. Ces derniers jours n'étaient vraiment pas faciles pour elle et, enfin, elle commençait à se bouger les fesses et à ne plus se laisser faire par tous ces évènements.

- Ha ouai ? Et entre amies, est-ce qu'on n'est pas censé pouvoir se faire confiance. Je te faisais confiance et toi qu'est-ce que tu as fait ? Tu as directement été te jeté dans la gueule du loup ! Comment est-ce que j'étais censée réagir ?

Voilà qu'elle parlait de confiance ! Encore une fois, c'était elle qui avait trahie la confiance et non Apple qui avait trahie la sienne. Toute la faute était rejetée sur elle de nouveau. Elle ne pouvait plus en supporter davantage. Il fallait absolument qu'elle réponde à une telle abération.

- Bah tiens parlons-en de la confiance ! C'est moi qui ne suis plus de confiance maintenant ! Je dirais plutôt que c'est moi qui a été assez idiote de te faire confiance au point d'aller les voir en croyant qu'au final, puisqu'on était réellement amies, tu accepterais mon choix.

Emily ne savait pas si Apple se rendait compte que tout ce qu'elle pouvait bien lui reprocher se retournait contre elle et, vu comment elle continuait à la gronder, l'adolescente supposait que ce n'était pas du tout le cas... Même si elle se faisait sermonner, pas autant qu'avec Justin, elle s'en fichait. Au point où elle en était, qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire une dispute ou deux de plus ? Sa vie ne rimait qu'avec ça ces derniers temps. Elle pouvait compter ces rares moments de bonheur qu'elle avait vécu ces temps-ci.

- Tout d'un coup, l'opinion que tout le reste du lycée avait de toi devenait plus importance que ce que MOI, ta meilleure amie depuis qu'on a arrêté de porter des couches, pouvait penser. Et je n'avais pas le droit de me sentir trahie ?

L'adolescente se rendit compte que toute cette histoire n'était basée que sur des malentendus. Apple ne l'avait pas comprise. Jamais elle avait considéré l'opinion de son amie moins important que celle de tout le lycée. Ce n'était pas du tout ça et elle devait le lui dire. Elle ne comprendrait sûrement pas mais bon. Et puis, pourquoi c'était toujours à elle de s'expliquer ?

- Mais écoute-toi ! Oui j'ai voulu que tout le lycée ait une bonne opinion de moi ! Et alors ?! Qu'est-ce que ça peut bien te faire ? J'avais tout mon droit même si je connaissais ton opinion à ce sujet ! Et excuses-moi d'avoir été assez naïve pour avoir aussi foi en ton opinion ! Celui que je croyais assez bon pour que tu saches que jamais je ne t'aurais accordé moins d'importance parce que, contrairement à ces filles, je connais ce qu'est réellement l'amitié !

Voilà que toute la nervosité qu'elle avait entassé ces derniers jours se transformait en une rage incroyable. Elle ne se rappelait pas avoir déjà été aussi colère de toute sa vie.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» potins : 2099
» double compte : (anciennement Apple ou encore Alexis)

» age : 22
» emploi/étude : lycéenne parfois, geek souvent

Can you keep a secret ?
greatest fear ?: rater ma vie.
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Felicity Merlyn is gorgeous!

sweet admin
MessageSujet: Re: Apple & Emily - Celle qui n'est plus ton amie ne l'a jamais été [TERMINÉ]   Mer 11 Juil 2012 - 12:30


EMILY&APPLE
« celle qui n'est plus ton amie ne l'a jamais été »


Cette conversation ne nous menait absolument nul part. De toute façon, Emily était persuadée d'avoir raison : c'était souvent le cas avec les filles populaires, elles avaient souvent beaucoup de mal à assumer et à reconnaître leurs erreurs. Cela m'exaspérait au plut haut point. A cet instant, tout m'énervait chez mon ancienne meilleure amie et ça ce moment précis, j'arrivais à trouver chez elle des défauts que je n'avais jamais remarqué jusqu'à présent. Peut-être étaient-ils inexistants mais à cet instant, ils me sautaient aux yeux et m'horripilaient au plus haut point. J'avais la sensation de découvrir au cours de cette dispute qu'Emily était plate comme une ablette. Véridique, elle avait une poitrine minable, je me demandais bien ce que Matthias Myders pouvait bien lui trouver. En même temps, je me demandais bien ce qu'elle pouvait elle aussi lui trouver. Ce type avait autant de charisme qu'un anchois ... Je trouvais aussi qu'Emily était aussi stupide qu'une autruche apeurée : pas moyen d'avoir une discussion censée avec elle. Non, vraiment, je n'avais plus qu'une idée, qu'une envie : rentrer chez moi pour mettre fin à cette conversation sans queue ni tête et aller retrouver mes VRAIS amis, ceux qui ne risquaient pas de me lâcher pour gagner en popularité. C'était vrai que je ne faisais pas partie des filles les plus populaires du lycée, mais avant cette histoire, j'osais espérer que j'avais des amis suffisamment fidèles pour surmonter ça. Mais visiblement ... Non.

- Mais écoute-toi ! Oui j'ai voulu que tout le lycée ait une bonne opinion de moi ! Et alors ?! Qu'est-ce que ça peut bien te faire ? J'avais tout mon droit même si je connaissais ton opinion à ce sujet ! Et excuse-moi d'avoir été assez naïve pour avoir aussi foi en ton opinion ! Celui que je croyais assez bon pour que tu saches que jamais je ne t'aurais accordé moins d'importance parce que, contrairement à ces filles, je connais ce qu'est réellement l'amitié !

L'amitié, quel joli mot, quoique complètement souillé sortant de sa bouche. Bon sang, j'avais envie de fuir, telle une antilope, pour arrêter de voir sa grande gueule, pour arrêter de la voir se tortiller comme un asticot. Je portais ma main à mon front pour vérifier que je n'étais pas prise d'une fièvre affreuse et que tout cela n'était pas qu'un mauvais rêve. Mais non, visiblement, c'était bel et bien la réalité. J'avais vraiment du mal à croire qu'en en était arrivé à ce point là. Je nous revois encore, jouant à la barbie et autre trucs débiles dans nos chambre, nous balançant de la farine pendant nos séances de cuisine, ou pleurer devant un film romantique à la noix. La situation avait bien changer mais je ne savais pas si c'était dans le bon sens. D'une certaine façon, quand je voyais Emily se pavaner comme un aigle royal devant tout le lycée pour augmenter sa côte de popularité, j'étais bien contente de ne plus fréquenter une fille comme elle, ça ne me ressemblait pas du tout ! Mais d'nu autre côté, mon amie me manquait, c'était indéniable. Auparavant, nous étions comme deux aras, deux inséparables et je savais que je pouvais tout lui dire. Mais maintenant ? Tout cela était terminé et oui, mon amie me manquait. Mais la fille que j'avais en face de moi était-elle toujours celle qui avait été auparavant mon amie ? Rien n'était moins sûr.

- Mais si tu sais ce qu'est réellement l'amitié, pourquoi est-ce que tu avais besoin de cette popularité ? Normalement, quand on a des amis, qu'on est heureux, on a pas besoin de ça.Tu imagines ? Désormais, tu es l'une d'elles, celles qu'on regardait en rigolant, dont on se moquait quand elles cassaient leurs talons ou se prenaient les cheveux dans le sèche-mains, celles qu'on s'amusait à appeler "asticots atrophiés". Bravo Emily, tu es devenue toi aussi un asticot atrophié.

Une larme d'alligator, ou plutôt de crocodile, roula sur ma joue. J'avais honte, je venais de dire horriblement méchant à celle qui avait été autrefois ma meilleure amie. J'avais la sensation qu'elle le méritait, elle m'avait blessé comme rarement on l'avait fait, mais est-ce que malgré tout, elle méritait autant de méchanceté. Le caractère de mon cousin déteignait de plus en plus sur moi, ce n'était pas une bonne chose. Je me mordis la lèvre. Est-ce que je regrettais ce que je venais de lui dire ? Oui et non. C'était ce que je ressentais à ce moment précis, toute la colère que je pouvais avoir emmagasiner envers Emily au cours des dernières semaines, des derniers mois. Mais au fond de moi-même, je savais que je ne le pensais pas ... enfin pas vraiment. jétais toujours en colère bien évidemment mis méchante ... Non, ça n'était pas vraiment moi ça. J'étais prise dans la toile d'une immense araignée, le remord, et je n'arrivais plus à bouger. Une seconde larme coula sur ma joue, mais je me dépêchais de l'essuyer d'un revers de la manche. Je savais bien qu'Emily avait remarqué ces larmes. Super, je passais pour une fille faible désormais, je détestais ça.

- J'espère que tu es contente. Tu vas pouvoir dire à toutes tes nouvelles copines que tu m'as fait pleurer, j'imagine que ça va beaucoup les faire rire.

Je me baissais pour ouvrir mon sac et en sortir un mouchoir. Je n'arrivais plus à lever les yeux vers Emily. Je détestais pleurer. Enfin, pleurer devant un film ou un épisode de Grey's Anatomy ne me dérangeait pas, c'était normal et puis il n'y avait aucune honte à être un peu fleur bleue. Mais pleurer comme ça, pour rien du tout ... J'avais la sensation d'être faible, vulnérable comme un petit agneau sans sa mère. Horrible quoi.

HJ : Matthias, toi, moi ... On fait un zoo à nous tous seuls \o/
Codage fait par .Jenaa

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» potins : 999
» double compte : Anthony B. Maxwell

» emploi/étude : 11th grade
» numéro de maison : N° 12

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Emily Van Allen is gorgeous!

MessageSujet: Re: Apple & Emily - Celle qui n'est plus ton amie ne l'a jamais été [TERMINÉ]   Jeu 12 Juil 2012 - 9:38




Apple & Emily

Celle qui n'est plus ton amie ne l'a jamais été



Emily affrontait son ancienne amie du regard. Elle savait qu'il ne fallait pas rêver, qu'Apple n'allait pas se dire brusquement qu'elle avait tort. Elle pourrait toutes les deux se partager ces torts qui les a séparé toutes les deux. Pourquoi elles ne pouvaient être amies comme avant ? Elle ne demandait que ça. D'accord, elle n'était pas très sympa avec Apple aujourd'hui. Elle ne faisait que se défendre. Apple avait commencé à lui parler de mauvais poil et ça l'avait énervé. Elle en avait marre d'être tout le temps triste pour tout le monde. Il fallait qu'elle s'énerve également parfois. Elle ne se calmerait pas et ne la lâcherait pas tant que son amie d'antan n'avouait pas qu'elle n'avait pas toujours raison et que ses convictions étaient à revoir, comme dans son cas.
L'adolescente jeta un coup d'œil à ses sacs. Elle n'aimerait pas se faire voler pour faire plaisir à une amie qui, en réalité, n'en avait jamais été une en fin de compte. Elle avait été aveugle de croire que ce lien qu'il y avait entre eux deux était de l'amitié, aveugle d'avoir vu en cette « amie », une personne sur qui elle pouvait compter en toutes circonstances, malgré ces opinions qui diffèrent. Pourquoi elle n'acceptait pas qu'Emily ait fait un choix ? Ce choix ne lui plaisait pas, certes, mais elle aurait pu au moins essayer d'en discuter avec elle. Elle avait tout simplement couper les ponts sans prévenir. A sa place, elle aurait au moins essayer d'en parler. Elle en était sûre son amie d'antan aurait vu qu'elle n'avait pas changé.
Emily secoua la tête. Bien sûr que non, elle l'aurait pas vu. Elle aurait été aveugle et elle aurait cru qu'elle était devenue une « méchante fille », pour ne pas dire de mots insultants, comme elles. D'ailleurs, Apple lui répondait. Elle écouta avec attention ce qu'elle allait lui reprocher encore une fois. Bah tiens ! Il lui reprochait d'avoir besoin de cette popularité puisqu'elle savait ce qu'était réellement l'amitié. Elle se garderait bien de le lui dire. Elle avait ses raisons et point final. Ensuite, elle osa lui qu'elle était devenue un « asticot atrophié » comme les autres. Ne fréquentant plus son amie depuis un moment, elle avait oublié cette expression qu'elles avaient l'habitude d'utiliser pour appeler ce genre de filles, ce genre de filles qui se coiffent pendant des heures devant leur miroir, qui sont confrontés aux talons de leurs chaussures qui trouvent toujours le mauvais moment pour se casser. Aujourd'hui encore, elle en rigolait de tout ça. Sauf qu'elle, elle ne voulait que la popularité et non leurs manies. Mais bien sûr, Apple ne l'avait pas vu aveugle qu'elle était ! Elle évitait les talons aiguilles et ne portait que des compensées, elle se coiffait simplement même pour les soirées. Elle détestait passer des heures enfermée dans une pièce à se prendre la tête avec un lisseur ou quoi que ce soit d'autre. Sympa de la traiter d'asticot atrophié, tiens ! Ça ne l'illustrait aucunement. En plus, elle la félicitait.

- Moi ?! Un asticot atrophié ?! T'as vraiment du culot, Apple ! Je n'ai pas le droit de vouloir prendre un peu plus soin de moi et de m'appliquer un peu plus qu'auparavant sur mon apparence que ce soit au niveau du visage grâce au maquillage et aux soins. Si tu n'étais pas aussi aveugle, Apple, tu aurais pu voir que je ne me comporte pas exactement comme toutes ces filles et d'ailleurs je ne supporte tout ce mal qu'elle répande autour d'elle et j'essaie recoller un peu les morceaux quand je trouve honteux leurs actes ! Je suis différente d'elles ! Alors je t'interdis de m'appeler ainsi.

Et puis quoi encore ? Purée ! Elle ne comprenait vraiment pas comment une personne pouvait être aussi aveugle ! D'ailleurs, ce mot trottait dans sa tête depuis tout à l'heure. Pourquoi une telle obsession pour le terme « aveugle » aujourd'hui ? Elle se le demandait mais la situation voulait qu'il s'agissait du cadet de ses soucis pour le moment. En pleine confrontation avec Apple, elle devait se concentrer sur les accusations que cette dernière avait contre elle. Elle se voyait presque sur le banc d'accusé dans le tribunal avec son ancienne amie comme juge et les passant comme jurés, sauf que les passants en avaient rien à faire d'une dispute entre deux jeunes filles. Enfin, son esprit s'égarait une fois de plus. Pourquoi ne pas se focaliser sur le camp adverse.
Le regard d'Emily revint sur Apple. Brusquement, elle réalisa que son « adversaire » n'était plus du tout la même. Elle semblait beaucoup moins furieuse même si elle s'en doutait que cette colère n'était que refoulée pour un moment. Quoi qu'elle fasse, quoi qu'elle dise, elle serait fâchée contre elle et sa furie n'en serait que plus grande. L'adolescente précisa son regard sur les jours de son amie. Une larme apparut, puis une autre. Elle contempla alors les yeux d'Apple. Ils exprimaient comme un sentiment de regret. Elle en était quasi-sûre. Elle la connaissait bien et se remémorait avoir déjà vu ce regard lors d'anciennes disputes. Moins graves que celle-là mais tout de même des disputes.
Une boule se forma dans le ventre d'Emily. Elle se sentait mal tout à coup de la voir pleurer surtout qu'elle savait qu'elle ne pleurait pas de cette façon d'habitude. Que n'aurait-elle donner pour être aveugle et ne pas voir cela ? Surtout se retenir de pleurer. Elle ne pouvait supporter la vue d'une amie triste, elle en devenait triste elle-même. Elle aurait voulu s'approcher d'elle, la prendre dans ses bras et l'assurer que tout irait bien, que tout ça s'arrêterait. Malheureusement, elle songeait que cette idée n'était pas forcément très bonne et se garda bien de bouger d'un pouce. Mais il ne fallait surtout pas qu'elle pleure. Pas maintenant. Pas encore. Elle avait assez pleuré comme cela. Elle n'en voulut plus de ces foutues larmes !
Elle n'eut pas le loisir de commencer à pleurer puisqu'Apple, qui se doutait bien qu'elle n'était pas aveugle, la blâma d'être contente et la réprimanda d'avoir l'intention de le cafeter à ses « copines » qui, selon elle, allaient bien rigoler à l'entente d'un tel scoop. Alors là, Emily était complètement perdue. Ses précédentes réprimandes lui semblaient à peu près naturelles mais celles-là étaient complètement injustifiées. Elle était convaincue à ce point-là qu'elle était tombée dans les profondes abîmes de la cruauté qu'elles pouvaient témoigner la présence chez ces « amies » ? Elle avait comme reçu un coup de poignard en plein cœur. Voilà ce qu'on pensait d'elle, qu'elle était d'une bassesse immodérée. Qu'avait-elle fait au bon dieu pour qu'il les rende tous aveugles ? Il pouvait pas se bouger les fesses et leur montrer qu'elle n'avait changé qu'en apparence et non en autrement ?
Alors là, elle se sentait au bord des larmes. Toute la rage qu'elle avait accumulée précédemment contre Apple il n'y avait pas une demie-heure, avait disparu en intégralité.
Elle n'avait jamais vraiment été en colère contre elle. Elle avait accepté son sort et elle se rappelait avoir été totalement perdue et déboussolée au début. Elle était comme un aveugle qui marchait sans se douter qu'elle se précipitait vers la catastrophe qu'engendrait « la bande à Liz » dans sa vie.
Blessée, elle s'exprima sur ces accusations d'une voix calme et posée. Elle n'avait plus la force de s'emporter comme elle l'avait fait. Elle ne passait pas sa vie à raconter des ragots sans importance. Elle était censée le savoir, surtout pas sur des personnes qu'elle appréciait. Pendant ce temps, elle sortait un mouchoir de son sac, baissée et semblant éviter de rencontrer ses yeux.

-Tu sais que j'ai jamais aimé voir les gens pleurer et ça n'a pas changé. Et je n'ai jamais été une grande colporteuse de ragots non plus. Je ne fais que les écouter sans grand intérêt. Jamais je ne ferais une chose pareille, je ne veux plus jamais t'entendre m'accuser d'une telle chance.


Voilà ça y est ! Il ne lui manquait plus grand chose pour fondre en larmes. Elle s'en voulait terriblement maintenant. Elle voulais pas être aussi désagréable seulement sa rencontre avec Apple était tombé à pic au moment il ne le fallait pas, un moment sensible de ses nerfs. Elle sentait la présence des larmes dans ses yeux. Pourvu que cela ne se remarquait pas. Ce ne serait pas très joli à voir. Imaginez la scène : deux filles se disputant pour une raison aussi débile mais qui tout à coup se retrouvent toutes les deux à pleurer. La suite ? Emily se disait qu'elles allaient spurement continué à se lancer des méchancetés. Elle s'était faite à l'idée qu'il n'y avait plus aucune chance de réconciliation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» potins : 2099
» double compte : (anciennement Apple ou encore Alexis)

» age : 22
» emploi/étude : lycéenne parfois, geek souvent

Can you keep a secret ?
greatest fear ?: rater ma vie.
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Felicity Merlyn is gorgeous!

sweet admin
MessageSujet: Re: Apple & Emily - Celle qui n'est plus ton amie ne l'a jamais été [TERMINÉ]   Dim 5 Aoû 2012 - 16:43


J'essuyais bien vite avec mon mouchoir les larmes qui commençaient à couler de mes yeux, bien malgré moi. Emily avait sans doute remarqué que je pleurais, mais inutile de m'afficher en public, nous étions quand même en plein milieu de la rue. Je n'avais pas envie que tout ça remonte aux oreilles de mes parents ou, encore pire, de la principale du lycée et de mes professeurs. Qu'est-ce qu'ils pourraient penser de moi après ça ? Ils s'imagineraient sans doute que je n'étais encore qu'une gamine pour qui Tinky Winky, Dipsy, Lala et Po seraient ses meilleurs amis. Mais non, je suis une grande fille, presque une femme, et je suis forte, je ne dois pas afficher mes faiblesses à mes adversaires, c'est comme ça dans le sport. Alors j'essuyais encore mes larmes avant qu'elles ne coulent sur mes joues rougies par l'énervement et la colère qui avaient précédé. J'imaginais qu'Emily devait jubilée intérieurement - elle allait pouvoir raconter ça à tout le monde - même si pour le moment, elle avait surtout l'air désemparé par mes larmes. Bah quoi, elle avait jamais vu une fille pleurer ? Je voulais rentrer chez moi, me blottir dans mon lit pour ne voir personne. Encore une fois, ma séance shopping avait été un désastre, mais pas pour les mêmes raisons que d'habitude.

- Tu sais que j'ai jamais aimé voir les gens pleurer et ça n'a pas changé. Et je n'ai jamais été une grande colporteuse de ragots non plus. Je ne fais que les écouter sans grand intérêt. Jamais je ne ferais une chose pareille, je ne veux plus jamais t'entendre m'accuser d'une telle chose.

Je disais bien ce que je voulais de toute façon. Et puis pour commencer à traîner avec ces gens, elle avait bien du changer un peu, et ces filles-là étaient tout à fait capable de ce genre de choses. Alors pourquoi pas Emily ? D'accord, là, j'exagérais sans doute un peu mais bon, elle m'avait énervée, alors que je n'y étais strictement pour rien. Je soufflais un grand coup pour me calmer. Oui je devais me calmer parce que ça en devenait ridicule tout ça. M'énerver pour ça, pour Emily, contre Emily ... A part avec Kale - mais c'était légitime -, je ne m'énervais jamais contre mes amis. Mais dans quel camp se trouvait Emily désormais ? Je ne savais pas, je ne savais plus. Est-ce que la question n'était pas là ? Si Emily ne faisait plus partie de mes amies, je n'avais aucune raison de m'énerver puisque finalement, ses fréquentations devenaient son problème, plus le lien. Si Emily était toujours mon amie ... peut-être qu'on pouvait chacun faire un effort pour garder notre calme - comme nous le faisions avec Kale - et oublier notre différent. Désormais, je ne savais plus si jamais vraiment envie de faire cet effort. Je n'y étais sans doute pas prête encore. Il fallait absolument mettre fin à cette conversation, ça tournait au désastre. Je levais enfin les yeux vers Emily pour lui lancer un regard noir. Autant affronter le diable en face.

- D'accord, je vais fermer ma gueule ! Mais arrête de croire que tout le monde est beau, que tout le monde est gentil, on croit plus à la fée Clochette, à Raiponce ou à Cendrillon Emily ! Ces filles sont maléfiques, tout ce groupe est maléfique, c'est ce que je pense et du moment que tu en feras partie, tu le seras pour moi aussi, c'est tout ou rien. J'arrête d'être bête et naïve, c'est fini.

Mon ton avait été un peu moins méchant que précédemment, mais je n'étais pas en train de céder. Les larmes étaient en train de remonter, je devais partir avant que les fontaines ne s'ouvrent à nouveau. Je ramassais mes sacs qui s'étaient éparpillés ici et là. Les passants avait - un peu - arrêté de nous regarder puisque les éclats de voix avaient cessé. Je ne savais pas si Emily avait envie de continuer cette conversation sans queue ni tête mais pour ma part, j'en avais terminé. Advienne que pourra pour la suite mais pour l'instant, je mettais mes go.

- Je vais rentrer chez moi parce que cette conversation ne nous mène à rien. Si jamais un de ces quatre, ces filles te lâchent - parce que qu'elles lâchent tout le monde un jour ou l'autre -, je serais là, parce que je ne suis pas comme ces filles.

Voilà, ça c'était tout moi. Je voulais être un peu méchante, j'essayais d'être un peu méchante et puis finalement, je m'écroulais avant la ligne d'arrivée. Bien sûr que je serais toujours là pour Emily si elle avait vraiment besoin de moi. Parce qu'elle a été ma meilleure amie pendant de très nombreuses années, parce qu'on a vécu beaucoup de choses toutes les deux et que tout ça, ça ne s'oublie pas forcément, même après plusieurs disputes. Et puis je n'ai pas envie qu'elle soit seule le jour où ces filles la jetteront comme une vulgaire chaussette. Parce qu'Emily n'est pas une vulgaire chausette, c'est une chaussette super chouette, même si elle a de mauvaises fréquentations. J'eus une espèce de grimace, à la limite entre le regard plein de reproche et l'ébauche de sourire. Autant vous dire que ça ne devait pas ressembler à grand chose sur l'instant. Puis je m'éloignais pour rentrer chez moi. Un tête un tête avec une tablette de chocolat et un bon film d'amour, je crois qu'il n'y avait plus que ça de vrai pour me redonner le moral désormais.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» potins : 999
» double compte : Anthony B. Maxwell

» emploi/étude : 11th grade
» numéro de maison : N° 12

Can you keep a secret ?
greatest fear ?:
what Bee's thinking.:
avatar
OMG! Emily Van Allen is gorgeous!

MessageSujet: Re: Apple & Emily - Celle qui n'est plus ton amie ne l'a jamais été [TERMINÉ]   Lun 6 Aoû 2012 - 11:53

Celle qui n'est plus ton amie ne l'a jamais été



Le regard d'Emily rencontra enfin celui d'Apple. En effet, cette dernière avait daigné enfin la regardait droit dans les yeux et avait levé la tête. Et quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle se rendit compte qu'il s'agissait d'un regard aussi noir que la plus sombre des grottes durant une nuit des plus sombres. Pourtant, elle ne réagit pas. Elle n'en avait plus la force ou, du moins, elle n'en avait plus le coeur. Les larmes d'Apple l'avait attendrie, elle-même étant aux bords des larmes. Comment continuer à lui en vouloir en la voyant autant souffrir ? Certes, elle ne le vivait pas très bien également mais, pendant au moins quelques instants, elle avait cessé de centrer tout autour d'elle et de ses soucis. Elle pensait à quelqu'un d'autre plutôt qu'à elle. Malgré tout, elle ne pouvait intervenir. Au moins, son ancienne amie avait retrouvé ses esprits. Autant se contenter de cela même si, en réalité, elle connaissait son penchant pour les films à l'eau de rose et le chocolat lorsqu'elle déprimait. Elle était sensible mais n'acceptait pas de s'afficher en public. Cette dispute en plein milieu de la rue devait déjà être de trop.

- D'accord, je vais fermer ma gueule ! Mais arrête de croire que tout le monde est beau, que tout le monde est gentil, on croit plus à la fée Clochette, à Raiponce ou à Cendrillon Emily ! Ces filles sont maléfiques, tout ce groupe est maléfique, c'est ce que je pense et du moment que tu en feras partie, tu le seras pour moi aussi, c'est tout ou rien. J'arrête d'être bête et naïve, c'est fini.

Emily pensa tout d'un coup que le sol allait se dérober sous ses pieds. Ces mots résonnaient dans son esprit comme un tintement de cloche incessant et agressif. Ces paroles vibraient en elle. Apple avait mis la main sur son problème. EFfectivement, elle était naïve. Elle s'en était rendue compte ces derniers jours. Tout ce qu'elle endurait en ce moment, lui en avait fait prendre conscience, ce qui était plutôt un avantage. Maintenant, elle allait pouvoir essayer de reprendre le dessus de la situation et ne plus se laisser écraser tel un petit insecte sans défense.
L'adolescente se mit à réfléchir sur ce sujet pendant encore un moment et regardait toujours son amie d'antan. Elle n'avait rien à dire à ce sujet, rien à rajouter. En fait, elle n'était même pas sûre d'être encore en état de parler. Elle se sentait vraiment lasse.
Cet échange de regard dura jusqu'à ce que l'une d'elles, autrement dit Apple, se décida à rompre le silence.

- Je vais rentrer chez moi parce que cette conversation ne nous mène à rien. Si jamais un de ces quatre, ces filles te lâchent - parce que qu'elles lâchent tout le monde un jour ou l'autre -, je serais là, parce que je ne suis pas comme ces filles.

Cette fois-ci, ce fut un pincement de coeur que l'adolescente ressentit. Malgré tout ce qu'elles s'étaient dit, malgré toute cette méchanceté inutile, elle lui faisait comme une promesse. En tous cas, elle entendait ceci comme une promesse. Soudain, la distance qui s'était installé entre elles deux paraissait à Emily comme une sorte punition. Ce n'était sans aucun doute pas le but qu'avait recherché son amie mais la vie lui jouait de drôles de tours. Pourquoi pas celui-ci ?
Puis, elle la regarda s'en aller. Au fond d'elle, elle avait envie de l'appeler et lui crier "C'est maintenant que j'ai besoin d'aide". Toutefois, elle se retint de le faire. Les choses étaient peut-être mieux ainsi pour le moment. Autant rentrer elle aussi. Elle rentrerait en taxi : elle ne voulait pas appeler sa mère. Celle-ci verrait tout de suite que quelque chose ne tournait pas rond. De faire le trajet en taxi lui permettrait peut-être de recouvrer ses esprits. Du moins, elle l'espérait.
Elle prit la direction qu'Apple avait précédemment prise elle-aussi et quitta le tumulte des rues piétonnes.

© Sasa'bro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG! Contenu sponsorisé is gorgeous!

MessageSujet: Re: Apple & Emily - Celle qui n'est plus ton amie ne l'a jamais été [TERMINÉ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Apple & Emily - Celle qui n'est plus ton amie ne l'a jamais été [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mon histoire, celle d''un éca ordinaire.
» setup using apple airport
» Hey Apple !
» 1348 Apple Road : Rendez Lily heureuse, c'est tout ce que je veux.
» [Réalisé]Unique comme celle qui la portera

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ҩ I know what you're keeping. :: play with me :: 
WSA Version 1.0
 :: 
Ϟ Le cimetière des RP
-